24/05/2019 18:02

>>L'Assemblée mondiale de la santé discute comment contenir l'épidémie d'Ebola
>>Ebola en RDC: le cap de mille morts franchi, l'inquiétude redouble
>>Ebola en RDC: nombre record de 26 décès de cas confirmés en un jour

Alors que l'épidémie d'Ébola en République démocratique du Congo (RDC) est dans son dixième mois et que le nombre de nouveaux cas a augmenté ces dernières semaines, les Nations unies ont annoncé jeudi 23 mai des mesures pour renforcer la riposte et mettre fin à l'épidémie. "Compte tenu de la complexité croissante de l'environnement dans lequel la riposte évolue, l'ONU, en partenariat avec le gouvernement et tous les partenaires, renforce désormais son engagement politique et son soutien opérationnel pour négocier l'accès aux communautés; intensifie son soutien à la coordination humanitaire; et renforce la préparation et la capacité de réaction à Goma et dans les pays voisins", a déclaré l'OMS dans un communiqué. L'épidémie d'Ébola a coûté la vie à plus de 1.200 personnes et le risque de propagation dans d'autres provinces de l'Est du Congo ainsi que dans les pays voisins reste très élevé. Un tiers des malades sont des enfants, ce qui représente une proportion plus élevée que lors des flambées précédentes. L'OMS a précisé que, sous la direction du gouvernement et des communautés congolaises, avec le soutien de l'ONU et d'organisations non gouvernementales (ONG), la riposte a permis de contenir le virus Ébola dans certaines régions des provinces de l'Ituri et du Nord-Kivu. 


Xinhua/VNA/CVN

24/05/2019 18:02

>>La Chine et la Russie vont renforcer leur partenariat stratégique
>>Russie - Chine: développement des relations progressif et confiant dans tous les domaines

La Chine et la Russie se sont engagées à renforcer leur coopération le long des fleuves Yangtze et Volga, tandis que les autorités locales de ces deux régions ont signé jeudi 23 mai un ensemble d'accords de coopération. La troisième réunion du Conseil de coopération entre les cours supérieur et moyen du Yangtze et le District fédéral de la Volga a été co-présidée par le conseiller d'État chinois Wang Yong et par Igor Komarov, envoyé plénipotentiaire du président russe dans le District fédéral de la Volga, dans la ville russe de Cheboksary. M. Wang a déclaré que les deux pays devaient travailler de concert pour aider la coopération entre autorités locales à produire davantage de résultats, et faire de ce partenariat un nouveau domaine de croissance pour les relations sino-russes. M. Komarov a quant à lui déclaré que le mécanisme "Volga - Yangtze", un mécanisme unique en son genre, s'était révélé particulièrement fructueux pour la coopération en matière de commerce, d'investissements et d'échanges humains. Il a ajouté que la Russie était prête à travailler de concert avec la Chine pour parvenir à de nouvelles réalisations.


Xinhua/VNA/CVN 

24/05/2019 18:01

>>SpaceX reporte encore son premier lancement de satellites internet
>>SpaceX lance son premier vol commercial

La Société spatiale privée américaine SpaceX a lancé jeudi 23 mai dans l'espace son premier lot de 60 satellites Starlink, un projet d'édification d'un vaste réseau composé de 12.000 satellites capable de fournir un service Internet à haut débit. La fusée Falcon 9 transportant les satellites a décollé à 22h30 heure locale (14h30 GMT) depuis le complexe de lancement 40, à la base aérienne de Cap Canaveral en Floride. SpaceX a conçu Starlink afin de connecter les utilisateurs finaux à des services à haut débit et à faible latence, en fournissant une couverture continue dans le monde entier à l'aide d'un réseau de milliers de satellites en orbite terrestre basse, a précisé la société.


Xinhua/VNA/CVN

24/05/2019 18:01

>>Libye: 61 immigrants clandestins secourus à la côte occidentale
>>La Marine libyenne sauve 147 immigrants clandestins au large des côtes ouest de la Libye

La Marine libyenne a secouru jeudi 23 mai un total de 290 immigrants clandestins, dont des femmes et des enfants, au cours de deux opérations menées au large de la côte ouest du pays. La première opération a eu lieu au large de la ville de Zliten, à quelque 160 km de la capitale Tripoli, permettant de sauver 203 immigrants embarqués sur des canots pneumatiques, tandis que la seconde, effectuée à quelques encablures de la commune de Garrabulli, à 55km à l'est de Tripoli, s'est soldée par le sauvetage de 87 immigrants à bord d'un canot pneumatique crevé, a confirmé la marine dans une déclaration. Les personnes secourues, qui sont de nationalités variées, ont toutes reçu une aide médicale et humanitaire avant d'être redirigées vers des centres de réception. L'Organisation internationale pour les migrations a appelé jeudi 23 mai à ce que ces migrants "ne soient pas replacés en détention", car leur sécurité ne pourrait pas être assurée dans les ports libyens. Depuis avril, l'Armée nationale libyenne basée à l'est mène une campagne militaire pour reprendre Tripoli des mains du gouvernement soutenu par les Nations unies. D'après l'Organisation mondiale de la santé, les combats ont fait jusqu'à présent 510 morts et 2.467 blessés. 


Xinhua/VNA/CVN

24/05/2019 18:00

>>Naufrage de l'Estonia: un tribunal français doit "mettre des noms sur des responsables"
>>Naufrage à Mossoul: les propriétaires de l'embarcation déférés

Six personnes sont mortes et 12 autres restent disparues après le naufrage d'un bateau sur une rivière de la province chinoise du Guizhou (Sud-Ouest) jeudi après-midi 23 mai, ont annoncé vendredi 24 mai les autorités locales. Les sauveteurs, dont des policiers, des secouristes, des agents des services de transports et de santé de la préfecture autonome de Bouyei-Miao de Qianxinan, recherchent les disparus et tentent de soulever le bateau qui a chaviré. Le bateau avec 29 personnes à son bord a chaviré jeudi 23 mai à 18h30 sur la rivière Beipan. Onze d'entre elles ont été secourues.


Xinhua/VNA/CVN

23/05/2019 15:55
>>La Pologne soutient les efforts de la Géorgie visant à adhérer à l'UE et à l'OTAN
>>L'Ukraine accueillera la session de printemps de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN en 2020

Les dirigeants de m'organisation de Traité de l'Atlantique du Nord (OTAN) tiendront leur prochain sommet à Londres les 3 et 4 décembre, a annoncé mercredi 22 mai le secrétaire général de l'Alliance Jens Stoltenberg dans un communiqué. "Le prochain sommet des dirigeants de l'Alliance se tiendra les 3 et 4 décembre à Londres. (...) J'espère que ce sommet sera fructueux", a-t-il déclaré. "La réunion de Londres sera l'occasion pour les chefs d'État et de gouvernement de faire face aux défis sécuritaires auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui et à l'avenir", a ajouté le SG de l'OTAN. Stoltenberg a aussi remercié le gouvernement britannique d'accueillir la réunion qui marquera le 70e anniversaire de l'Alliance.

APS/VNA/CVN

23/05/2019 15:25

Le nombre de tigres dans la région des Sundarbans, sanctuaire de la vie sauvage au Bangladesh, a augmenté pour la première fois depuis quinze ans, après une campagne conduite en 2015 par les autorités contre les braconniers dans la plus grande forêt de mangrove du monde, ont annoncé mercredi 22 mai les autorités. Selon un recensement effectué par le ministère des Forêts, le nombre de tigres du Bengale sur le territoire de la forêt de mangrove situé au Bangladesh a atteint 114 individus, contre 106 quatre ans auparavant. Cette augmentation de 8% "est un grand succès", s'est félicité le ministre des Forêts Shahab Uddin. Elle montre que "nos programmes et stratégies actuelles de préservation sont efficaces", a déclaré à la presse le responsable de la conservation des forêts Shafiul Alam. Le recensement a été réalisé sur une superficie de 1.656 km2 de forêts grâce à des caméras de surveillance. Le recensement de 2015, qui n'avait répertorié que 106 tigres, moins d'un quart des 440 qui peuplaient cette zone en 2004, avait provoqué un choc. Le gouvernement de Dacca avait alors pris des mesures, dont le doublement de la zone protégée, la survie des tigres étant menacée par le rétrécissement de leur habitat, et une campagne menée par des forces d'élite contre les braconniers.

 

 

APS/VNA/CVN

23/05/2019 15:23

Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi 23 mai en Asie, en raison de la hausse des réserves américaines et des craintes des répercussions de la guerre commerciale sino-américaine sur la croissance économique mondiale. Vers 04h30 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI), référence américaine du brut, pour livraison en juillet, cédait 35 cents à 61,07 dollars dans les échanges électroniques en Asie. Le baril de Brent, référence européenne, pour juillet, reculait de 43 cents à 70,56 dollars. Les cours avaient chuté mercredi après un bond des stocks de brut et de produits raffinés aux États-Unis. Le Brent de la mer du Nord avait clôturé à Londres en baisse de 1,19 dollar par rapport à la clôture de mardi 21 mai. À New York, le WTI avait lâché 1,71 dollar. Lors de la semaine achevée le 17 mai, les réserves commerciales de brut ont augmenté de 4,7 millions de barils, celles d'essence de 3,7 millions de barils, et celles d'autres produits distillés de 800.000 barils, bien plus qu'anticipé, a annoncé l'Agence américaine d'information sur l'énergie (AIE). Une hausse des réserves américaines est généralement interprétée comme un mauvais signe par les courtiers qui y voient un indice d'une moindre demande au sein de la première économie du monde.
 

APS/VNA/CVN

23/05/2019 15:17

>>La conférence sur le plan de paix américain vise à aider les Palestiniens
>>Les Palestiniens déposent une plainte contre les États-Unis devant la CPI


La Palestine ne participera pas à la conférence organisée à Manama en juin sur les aspects économiques du futur plan de paix américain, a indiqué mercredi soir 22 mai l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) dans un communiqué. La Maison Blanche a annoncé dimanche 19 mai la tenue de cette conférence sur les aspects économiques du plan, co-organisée avec Manama les 25 et 26 juin. Les Émirats arabes unis ont confirmé leur participation, mais la Palestine avait indiqué n'avoir "été informés par aucune partie de la réunion annoncée à Bahreïn". Dans un communiqué mis en ligne mercredi soir 22 mai, l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) a indiqué que "la Palestine ne participera pas à la conférence de Manama". "Ceci est la position commune des Palestiniens, depuis le président Mahmoud Abbas et le Comité exécutif de l'OLP jusqu'aux mouvements et aux groupes politiques, personnalités nationales, secteur privé et société civile", a détaillé le communiqué.

APS/VNA/CVN

23/05/2019 15:16
>>Sahara occidental : l'émissaire de l'ONU met fin aux négociations informelles
>>L'UA appelle à des efforts renouvelés pour résoudre le conflit au Sahara Occidental

L'émissaire de l'ONU pour le Sahara occidental, l'ancien président allemand Horst Kohler, 76 ans, a démissionné de ses fonctions "pour raison de santé", ont annoncé mercredi 22 mai les Nations unies dans un communiqué. "Le secrétaire général (Antonio Guterres) regrette profondément cette démission mais dit la comprendre parfaitement et transmet ses meilleurs vœux à l'émissaire", précise le communiqué de l'ONU. Horst Kohler était en fonctions depuis juin 2017. L'ONU ne donne aucune précision sur les problèmes de santé de l'ancien président allemand. Depuis sa prise de fonctions, Horst Kohler a laborieusement essayé de relancer la recherche d'une solution pour le Sahara occidental. Après six ans d'interruption de dialogue, il avait réussi à faire reprendre langue aux parties concernées, notamment en réunissant en Suisse à deux reprises - en décembre puis en mars - le Maroc, le Front Polisario, l'Algérie et la Mauritanie. Une troisième rencontre était envisagée pour les prochains mois sans qu'aucune date n'ait toutefois été arrêtée à ce stade. Dans son communiqué mercredi 22 mai, l'ONU souligne que le secrétaire général, qui remercie son émissaire pour son travail, "remercie également les parties (Maroc et Polisario) et les États voisins (Algérie et Mauritanie) pour leur engagement avec M. Kohler dans le processus politique" visant à trouver une issue au conflit.
 
AFP/VNA/CVN
23/05/2019 12:54
>>Iran: Washington met l'accent sur "la dissuasion", "pas la guerre"
>>Donald Trump s'efforce d'éviter toute escalade des tensions avec l'Iran

L'Iran a démenti mercredi 22 mai le fait que la récente visite du ministre omanais des Affaires étrangères en Iran aurait eu pour objectif de faire une médiation entre Téhéran et Washington au sujet de leurs différends, a rapporté l'agence de presse Tasnim. S'adressant à des journalistes, le chef d'état-major du président iranien, Mahmoud Vaezi, a démenti les informations relatives à tout effort de Mascate pour faire la médiation entre l'Iran et les États-Unis. Le ministre omanais des Affaires étrangères, Yusuf bin Alawi bin Abdullah, s'est rendu en visite à Téhéran pour rencontrer son homologue iranien Mohammad Javad Zarif afin de discuter des relations bilatérales entre Téhéran et Mascate et des développements régionaux, a déclaré M. Vaezi. "Il n'y a eu absolument aucune discussion de médiation dans leurs négociations", a indiqué M. Vaezi. Lundi 21 mai, M. Abdullah est arrivé à Téhéran pour échanger au sujet de questions d'intérêt commun avec son homologue iranien. Au cours des dernières décennies, Oman a joué un rôle clé dans la médiation entre l'Iran et les États-Unis en vue de régler leurs différends.

Xinhua/VNA/CVN
23/05/2019 11:52
>>Des réfugiés syriens de retour chez eux
>>Syrie: plus de 150.000 déplacés en une semaine de frappes sur le Nord-Ouest
 
Le Quartier général de la coordination conjointe russo-syrienne en charge de l'installation des Syriens fuyant la guerre civile a appelé mercredi 22 mai à l'évacuation urgente des camps pour personnes déplacées internes de Rukban et Al-Hol, où les conditions de vie se dégradent. Il est nécessaire d'accélérer l'évacuation car les températures élevées de juillet et août, en plus des pénuries d'eau et de nourriture, rendront encore plus difficiles la vie des personnes vivant dans les camps, a souligné le Quartier général dans un communiqué en mettant l'accent sur le fait que tout délai pourrait engendrer la mort de déplacés. Le camp de Rukban, dans le sud de la Syrie, accueille 50.000 déplacés syriens qui souffrent d'une situation humanitaire précaire en raison du manque de provisions. Grâce aux efforts conjoints de la Russie et de la Syrie, environ 13.000 Syriens ont déjà quitté le camp de Rukban, indique le communiqué. L'agence de presse officielle syrienne SANA a rapporté la semaine dernière qu'un nouveau groupe de civils avait quitté ce camp délabré et avait atteint des zones sous contrôle gouvernemental dans le centre du pays. La situation dans le camp d'Al-Hol, dans le Nord-Est de la Syrie, est encore plus désespérée en raison de sa surpopulation.

Xinhua/VNA/CVN
23/05/2019 11:52
>>L'Iran exhorte le Pakistan à agir "de manière décisive contre les terroristes"
>>Le ministre iranien des Affaires étrangères arrive au Pakistan pour une visite officielle de deux jours
 
Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, se rend au Pakistan jeudi 23 mai où seront abordés différents sujets d'intérêt mutuel. M. Zarif doit rencontrer son homologue pakistanais, Shah Mehmood Qureshi, et d'autres hauts responsables pakistanais pour discuter des liens entre Téhéran et Islamabad ainsi que de l'évolution récente de la situation dans la région et dans le monde. Sa visite sera également l'occasion de discuter des projets visant à mettre en œuvre les accords récemment conclus par les deux pays. En avril, le Premier ministre pakistanais s'est rendu en Iran, et les deux parties sont convenues d'utiliser leurs capacités pour accélérer les mesures nécessaires et optimiser la coopération monétaire, financière et commerciale.
 
Xinhua/VNA/CVN
23/05/2019 11:52
>>Quatre roquettes tirées du Sud du Liban vers Israël
>>L'ONU met en garde contre les erreurs de calcul de la frontière israélo-libanaise

Le président de la Chambre des représentants du Liban, Nabih Berri, a déclaré mercredi 22 mai que la suggestion libanaise sur la démarcation maritime avec Israël avait reçu des retours positifs, ont rapporté les médias locaux. "Je suis très optimiste à propos de la capacité du Liban à atteindre son objectif sur ce sujet", a déclaré M. Berri à l'Agence nationale de l'information, l'un des organes médiatiques officiels du pays. Durant sa rencontre hebdomadaire avec des députés du Bloc du mouvement Amal, le président de l'Assemblée libanaise a déclaré qu'il s'attendait à recevoir un retour complet d'ici la semaine prochaine. David Satterfield, secrétaire d'État adjoint américain chargé des Affaires du Proche-Orient, s'est rendu lundi 13 mai au Liban, pour la deuxième fois ce mois-ci, afin de discuter de la démarcation des frontières terrestres et maritimes entre le Liban et Israël. "Nous sommes prêts à tracer les frontières maritimes du Liban et la zone économique exclusive en employant la même procédure utilisée pour tracer la Ligne bleue sous la supervision des Nations unies", a assuré M. Berri. Les frontières maritimes non résolues entre le Liban et Israël englobent une zone maritime triangulaire d'environ 860 km² qui s'étend le long de trois de ses dix blocs d'énergie au large.
 
Xinhua/VNA/CVN
23/05/2019 11:32
>>Iran: Washington met l'accent sur "la dissuasion", "pas la guerre"
>>Donald Trump s'efforce d'éviter toute escalade des tensions avec l'Iran

L'Union interparlementaire arabe a mis en garde mercredi 22 mai contre les conséquences d'une escalade militaire au Moyen-Orient, dans un contexte de montée des tensions entre l'Iran et les États-Unis. Atef Tarawneh, qui préside cette assemblée, a déclaré qu'une position arabe commune était nécessaire car l'escalade militaire affectera la paix et la stabilité de toute la région arabe, a rapporté l'agence de presse étatique Petra. "Nous annonçons notre solidarité absolue avec la sécurité des pays arabes et du Golfe, et nous faisons grand cas des différents efforts diplomatiques visant à contenir cette crise", a-t-il dit. Dimanche 19 mai, le président des États-Unis, Donald Trump, a lancé dans un message sur Twitter une nouvelle menace contre l'Iran marquant une escalade de sa position dure à l'égard de ce pays musulman. "Si l'Iran veut se battre, cela sera la fin officielle de l'Iran", a dit M. Trump.
 
Xinhua/VNA/CVN
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Les maisons d'hôtes à Sa Pa attirent de plus en plus de visiteurs Afin de décharger le trop-plein de visiteurs du bourg de Sa Pa et d’améliorer les moyens de subsistance de la population locale, la province de Lào Cai (Nord) se concentre sur le développement de l’agritourisme.