La Conférence de Paris en exposition

Une exposition d’archives sur les pourparlers de paix historiques de 1968 à 1973 dans le cadre de la Conférence de Paris a lieu du 5 janvier jusqu’en mai à Hanoï. La rétrospective d’une étape décisive de la révolution nationale.

>> Lê Đuc Tho, grand négociateur pour la paix au Vietnam

>> Accords de Paris : un “jalon en or” de la diplomatie vietnamienne

>> Accords de Paris: éclairages de témoins et d’experts

L’exposition "Conférence de Paris - négociations historiques" dure du 5 janvier jusqu’en mai à Hanoï.

À l’occasion du 50e anniversaire de la signature des Accords de paix de Paris (27 janvier 1973), une exposition d’archives dure du 5 janvier jusqu’en mai 2023 à Hanoï. Elle est organisée par le Centre national d’archives III du Département de gestion des documents et des archives de l’État, relevant du ministère de l’Intérieur.

La manifestation présente plus de 200 documents, images et artefacts, dont nombreux sont numérisés, mettant en lumière les circonstances nationales et internationales ayant mené à la Conférence de Paris, le processus de négociations et la signature des Accords de paix de Paris il y a 50 ans. Ils sont conservés par les Archives nationales, celles des États-Unis et de la Russie, du ministère vietnamien des Affaires étrangères, le Musée national d’histoire du Vietnam, le Département de liaison avec les anciens combattants, et par quelques témoins ayant participé à la Conférence de Paris...

L’exposition présente plus de 200 documents, images et artefacts dont de nombreux numérisés.

L’exposition se divise en trois parties : Processus de pourparlers de paix de Paris ; Conférence de Paris - négociations acharnées ; Accords de Paris, étape importante dans l’histoire nationale.

Éduquer au patriotisme

"L’exposition revêt une importance historique, donnant aux historiens, diplomates et au public un excellent aperçu sur la Conférence de Paris et la direction du Parti et contribuant à cultiver la tradition de patriotisme", a déclaré le vice-ministre de l’Intérieur, Nguyên Duy Thang.

Certains objets exposés.

Ðang Thanh Tùng, directeur du Département de gestion des documents et des archives de l’État, était sur la même longueur d’onde. "La manifestation contribue à promouvoir la valeur des documents d’archives et des objets historiques, à éduquer au patriotisme, à l’amour de l’indépendance et de la liberté ainsi qu’à glorifier la tradition héroïque du pays", a-t-il indiqué.

Le vice-ministre Nguyên Duy Thang a ajouté : "J’espère que dans les temps à venir, des événements similaires seront organisés plus souvent afin d’insuffler chez les plus jeunes un intérêt grandissant pour l’histoire".

Un coin de l’exposition en plein air attire des jeunes.

Un souhait partagé par Nguyên Ly, étudiante en 4e année à l’Université des sciences sociales et humaines, relevant de l’Université nationale de Hanoï. "Je suis très émue de voir ces objets et documents écrits, qui me permettent de mieux comprendre la difficulté ainsi que la volonté des négociateurs vietnamiens. Je me sens fière et suis reconnaissante envers nos ancêtres pour leur sacrifice. Je voudrais que de nombreux jeunes visitent de telles expositions", a-t-elle exprimé.

Deux étapes de pourparlers

La Conférence de Paris a duré près de cinq ans, avec deux étapes : des pourparlers bilatéraux du 13 mai au 31 octobre 1968 et des négociations quadripartites du 25 janvier 1969 à janvier 1973.

La manifestation retrace une période historique importante du Vietnam.

Et le 27 janvier 1973, les Accords de Paris ont été officiellement signés par la République démocratique du Vietnam, le Front national de libération du Sud-Vietnam (devenu plus tard le Gouvernement révolutionnaire provisoire de la République du Sud-Vietnam), la République du Vietnam et les États-Unis. Ils ont mis fin aux plus longues négociations de l’histoire de la diplomatie mondiale.

Les négociations et la signature des Accords de paix de Paris ont démontré la combativité et la bravoure de la diplomatie nationale encore bien jeune face à une diplomatie expérimentée de la première puissance mondiale. "Ce fut une grande victoire sur le front diplomatique du Vietnam à l’ère Hô Chi Minh", a affirmé Pham Ngac, ancien directeur du Département de coopération internationale du ministère des Affaires étrangères, qui était interprète de la délégation de la République démocratique du Vietnam lors des négociations à Paris.

Texte et photos : Hoàng Phuong/CVN

back to top