Le Centre, une “Route du patrimoine”

Le Centre du Vietnam dispose non seulement de longues plages aux eaux émeraudes mais aussi de sites du patrimoine mondial, où convergent les valeurs culturelles nationales. Venez les découvrir.

>> L’économie maritime en ligne de mire

>> Faire du Centre septentrional et du littoral du Centre un pôle économique dynamique

Citadelle de la dynastie des Hô

Photo : VNA/CVN

La Citadelle de la dynastie des Hô (1400 - 1407) est le premier site de la “Route du patrimoine”, à 50 km de la ville de Thanh Hoa, province du même nom. Il s’agit de l’ancienne capitale du Vietnam de 1398 à 1407. Dans le dossier du patrimoine mondial, elle est décrite comme un magnifique et grandiose ouvrage construit selon une technique n’utilisant que des matières premières durables, en particulier de gros blocs de pierre d’un poids de 15 à 20 tonnes. La citadelle de la dynastie des Hô, construite sur ce modèle, est la seule qui reste en Asie du Sud-Est.

Plus de 600 ans sont passés, et malgré les vicissitudes de l’histoire et l’impact du temps, la citadelle est encore intacte avec ses dalles carrées de calcaire bleu, très bien alignées.

Parc national de Phong Nha - Ke Bàng

Photo : CVN

En parlant du tourisme du Centre, il est indispensable de mentionner la province de Quang Binh, connue dans le monde entier pour son Parc national de Phong Nha - Ke Bàng.

Situé à cheval sur les districts de Quang Bô Trach, Tuyên Hoa et Minh Hoa, à 50 km de la ville de Dông Hoi au nord-ouest, ce parc national a des paysages majestueux, presque irrééls. Ses grottes sont comme de splendides châteaux crées par la nature dans les montagnes calcaires il y a des millions d’années. Il s’agit des grottes Tu Làn, Va, Thiên Duong, Phong Nha et notamment Son Doong, la plus grande du monde.

Ensemble de monuments de Huê

Photo : VNA/CVN
Photo : Huong Linh/CVN

Parmi les six patrimoines mondiaux du Centre, la ville de Huê, province de Thua Thiên-Huê, en possède deux, qui sont l’ensemble de monuments de Huê et le nha nhac (musique de la cour royale de Huê). Si vous voyagez dans cette région, vous devez absolument venir dans cette ancienne capitale afin de profiter de ses deux chefs-d’œuvre, l’un que vous pourrez admirer et l’autre que vous pourrez écouter.

Située sur la rive nord de la rivière Huong (rivière des Parfums), l’ancienne capitale impériale de Huê est un exemple d’harmonie entre les différents styles architecturaux Orient, Occident et de superbes jardins. Elle est orientée dans le sens nord-sud, avec trois remparts : Kinh thành (Citadelle), Hoàng Thành (Cité Impériale) et Tu Câm Thành (Cité Pourpre Interdite).

En dehors de la citadelle, des palais et des mausolées, on y trouve également les esplanades de Nam Giao et Xa Tac, les pagodes Linh Mu, Tuy Vân... Il s’agit d’ouvrages intégrés dans un superbe paysage montagneux où il est possible de voir le soleil en caresser les cimes.

Reconnu par l’UNESCO comme l’œuvre du patrimoine culturel immatériel et oral de l’Humanité en 2003, le nha nhac est un style de musique datant de la période féodale. Elle était interprétée lors des festivités sous la dynastie des Nguyên (1802-1945). Véritable symbole de la puissance et de la longévité de cette dynastie, c’était devenu un élément fondamental des nombreuses cérémonies royales.

Les visiteurs peuvent écouter le nha nhac aux théâtres Duyêt Thi Duong, Minh Khiêm Duong ou sur les bateaux de la rivière des Parfums.

Vieille ville de Hôi An

Photo : VNA/CVN

La vieille ville de Hôi An est une destination incontournable dans la province de Quang Nam. Ancienne cité portuaire, elle conserve presque intacts plus d’un millier de monuments architecturaux tels que rues, maisons, salles de réunion, maisons communales, pagodes, temples, anciens puits... Elle porte à la fois les nuances traditionnelles du Vietnam tout en montrant l’intégration culturelle avec les pays orientaux et occidentaux, créant un patrimoine riche qui en fait son charme si spécial.

Ses rues sont courtes et étroites, se recoupant tel un échiquier. Quiconque vient à Hôi An peut facilement reconnaître les traces du temps non seulement dans la conception architecturale de chaque bâtiment mais aussi sur les toits de tuiles yin et yang recouverts de mousses et de plantes, sur les vieux murs ocres-jaunes patinés par le temps... La nuit, Hôi An scintille de mille feux vous transportant dans un monde irréel, féerique, qui ne vous donne pas du tout envie de mettre fin à ce paisible voyage.

Sanctuaire de My Son

Photo : VNA/CVN

Situé dans une profonde vallée fermée d’un diamètre d’environ 2 km, entourée de montagnes majestueuses coiffées de nuages, le sanctuaire de My Son, dans la province de Quang Nam, est considéré comme l’un des principaux complexes de temples hindous d’Asie du Sud-Est et le seul patrimoine de ce type au Vietnam.

Il comprend près de 70 monuments contenant des valeurs historiques, culturelles, architecturales et artistiques, créés pendant neuf siècles. Ce sont l’équivalent des célèbres monuments d’Asie du Sud-Est tels qu’Angkor, Bagan.

Bien que le temps ait transformé de nombreuses tours…. en ruines, les artefacts sculpturaux et architecturaux laissés à ce jour nous aident encore à visualiser le style artistique de l’ethnie Cham. Ces chefs-d’œuvre ont marqué une époque glorieuse de la culture Champa en Asie du Sud-Est.

La “Route du patrimoine du Centre” fera découvrir aux visiteurs des valeurs historiques et culturelles tout en admirant des paysages merveilleux aux multiples couleurs. Elle porte bien son nom car découvrir des pages d’histoire dans un album de photo naturel, c’est apprendre, en joignant, l’histoire à la beauté.

Huong Linh/CVN

back to top