11/07/2021 09:43
Malgré un contexte économique rendu toujours difficile en raison de la crise sanitaire, les investissements privés au Vietnam ne se sont jamais aussi bien portés. En 2020, ce sont pas moins de 1,1 milliard d’USD d’investissement du secteur privé qui ont été enregistrés.
>>Application de la technologie 4.0 dans l’économie privée
>>L'économie privée veut contribuer davantage au pays
>>Faire du secteur privé un moteur économique

Photo : My Anh/CVN

Ces dernières années, si l’industrie accueillait la plus grande part des investissements privés, en 2020, le secteur des services et précisément celui des start-up technologiques ont capté une part non négligeable de ces transactions.

On peut citer tout d’abord le Fonds d’investissement américain Warburg Pincus, qui a injecté 100 millions d’USD dans la plate-forme de portefeuille électronique MoMo, forte aujourd’hui d’environ 20 millions d’utilisateurs. Le groupe Northstar, quant à lui, a investi 130 millions d’USD dans Tiki, une des trois plus grandes compagnies d’e-commerce au Vietnam.

Transition numérique 

Les entreprises de Vingroup ont également enregistré des records. La Compagnie générale d’investissement du gouvernement singapourien (GIC) a injecté pas moins de 500 millions d’USD dans la société de vente au détail Vincommerce. La Compagnie immobilière Vinhomes a, quant à elle, reçu 650 millions d’USD d’investissement de Kohlberg Kravis Roberts (KKR) et Temasek Holdings, relevant du gouvernement singapourien.

Le secteur de la santé apparaît aussi être un nouvel eldorado pour les investisseurs. Ainsi, VinaCapital et Mekong Capital, deux Fonds d’investissements vietnamiens connus, ont investi respectivement 31,8 millions d’USD dans la Compagnie de produits pharmaceutiques Pharmacity et 26,7 millions dans l’hôpital Thu Cuc.

La pandémie de coronavirus est l’occasion pour les entreprises d’accélérer leur transformation numérique, non seulement sous la forme de l’offre de nouveaux produits et services (comme la vente en ligne), mais aussi dans leurs activités quotidiennes telles que réunions et échanges en ligne. C’est une marque de résilience pour les entreprises.

C’est le cas par exemple de The Coffee House et Yola qui ont vu dans la pandémie de nouvelles opportunités de croissance.

Les règles sur la distanciation sociale en 2020 ont obligé à The Coffee House au Vietnam à fermer provisoirement 120 cafés (sur un total de 160 enseignes). La vente en ligne est apparue  comme une solution adéquate. En collaborant avec Haravan, The Coffee House a mis en service un agent conversationnel, appelé aussi assistant virtuel (chatbot), permettant aux clients de commander des boissons en ligne et de les faire livrer en seulement 30 minutes. Le chatbot est capable de servir plus de 70.000 clients par jour.

Pour sa part, Yola, une start-up opérant dans le secteur de l’éducation et soutenue par le Fonds d’investissement Kaizen, a ouvert sa nouvelle plateforme en ligne. Sans la distanciation sociale, sa transformation numérique n’aurait sans doute pas été mise en œuvre aussi rapidement.

En un mot, les réalisations positives en matière de lutte contre le COVID-19, de créativité, de résilience des Vietnamiens ont permis à l’économie nationale de connaître une reprise rapide en 2020, créant un tremplin pour une croissance forte et durable à l’avenir. Le Vietnam devient actuellement une destination d’investissement attrayante parmi les économies émergentes, en particulier en Asie du Sud-Est.

L’éducation, un des secteurs potentiels en matière d’attraction des investissements privés.
Photo : VNA/CVN

Il est clair que les start-up, dont les activités sont transversales à tous les secteurs d’activités, vont à l’avenir attirer de plus en plus d’investissements. Les politiques gouvernementales d’attraction des capitaux dans ce domaine, la haute qualité et le bas coût de la main d’œuvre vietnamienne constituent des atouts décisifs pour la croissance du secteur technologique au Vietnam.

Secteurs prometteurs

Grâce à la toujours plus grande confiance des investisseurs et la signature d’accords de libre-échange, de nombreux secteurs accueilleront davantage d’investissements privés ces prochaines années.

Les grands fabricants d’électronique, comme Apple, LG et Panasonic, considèrent le Vietnam comme un nouveau maillon pour diversifier leurs chaînes d’approvisionnement et réseaux de distribution, contribuant à réduire les impacts de la guerre commerciale américano-chinoise et la pandémie de COVID-19.

Ces dernières années, le secteur de la technologie attire l’attention des investisseurs privés, avec un taux de croissance de 26,1% sur la période 2015-2019. Ce secteur bénéficie de nombreux avantages tels que des politiques fiscales, des soutiens gouvernementaux en termes de prêts, etc.

La technologie est une tendance inévitable, en particulier dans le contexte du COVID-19 et l’application des politiques de distanciation sociale qui ont incité ce secteur à se développer plus rapidement et plus fort.

Pour sa part, le secteur de l’éducation devrait continuer d’attirer également les investissements privés grâce au développement d’une classe moyenne dont les dépenses éducatives devraient continuer d’augmenter. On voit ainsi de plus en plus de participations étrangères au sein de structures d’éducation privées.

En ce qui concerne la santé, le nombre de personnes âgées (plus de 65 ans) passera, selon les estimations, de 8% en 2019 en 16% en 2040. Il est certain que ce vieillissement inéluctable de la population vietnamienne sera à l’origine d’investissements privés dans le futur.

Enfin, le secteur des énergies renouvelables va devenir très prometteur. Le gouvernement a d’ailleurs autorisé des entreprises à capitaux 100% étrangers à s’implanter au Vietnam dans ce secteur. Les objectifs sont clairs : passer de 6,5% en 2020 à 10,7% en 2030. Pour ce faire, le gouvernement a estimé que cela nécessitait un investissement de 10,8 milliards d’USD par an d’ici cette date.

Hoàng Phuong/CVN

*Article publié dans le cadre la mise en œuvre de l'arrêté gouvernemental N°84 daté du 29 mai 2020 sur les mesures pour remédier aux difficultés dans la production et les affaires commerciales, débloquer les investissements publics et assurer la sécurité sociale dans le contexte de pandémie de COVID-19.

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Lancement d'un clip pour promouvoir le tourisme à Phu Quôc sur Youtube Un clip vidéo pour promouvoir le tourisme dans la ville de Phu Quôc, province de Kiên Giang au Sud, a officillement été lancé mercredi 22 septembre sur Youtube.