11/07/2021 07:32
Dans la Stratégie 2021-2030 de développement socio-économique, l'État fixe de grandes orientations pour que le secteur privé devienne une force motrice de l’économie vietnamienne.

>>Les investissements privés en très forte croissance
>>Application de la technologie 4.0 dans l’économie privée
>>L'économie privée veut contribuer davantage au pays
Aux termes de la Stratégie 2021-2030 de développement socio-économique, la gestion étatique sera modernisée pour créer un environnement des affaires favorable à l’essor de toutes les composantes économiques, et ainsi atteindre les objectifs de développement de l’économie privée que définissent les Résolutions N°10 du Parti et N°98 du gouvernement. Dans cette stratégie, les experts ont soulevé des problèmes à régler pour que le secteur  privé devienne une force motrice de l’économie vietnamienne.

Le pays veut développer la communauté des affaires avec comme objectif de 1,2-1,5 million d’entreprises en 2025.
Photo : VNA/CVN

Complémentarité public-privé

Le ministère du Plan et de l’Investissement vient de proposer à sept entreprises publiques de participer à un projet-pilote leur permettant de devenir des leaders sur le marché domestique. Il s’agit de sociétés pesant des milliards d’USD, spécialisées dans l’industrie de haute technologie, les énergies renouvelables, l’exploitation de ports maritimes et la logistique, la finance et la banque.

Ce projet se concentrera sur deux objectifs principaux, a informé Lê Manh Hùng, directeur du Département de développement des entreprises dudit ministère.

Le premier objectif vise à consolider et développer un nombre de grands groupes économiques sur la base de la création de chaînes de liaison et de valeur, à promouvoir l’innovation et la créativité en utilisant efficacement les ressources inexploitées des entreprises publiques et en attirant les ressources du secteur privé.

Le deuxième objectif est de mettre en place des mécanismes et politiques favorisant la participation de l’État et des entreprises publiques dans certains domaines et secteurs revêtant un caractère pionnier pour mettre en œuvre la Stratégie nationale de développement socio-économique. Ce projet permettra de promouvoir l’innovation dans le but de mieux exploiter les atouts des entreprises publiques et d’attirer plus des ressources du secteur privé. Pour être éligible au projet, l’entreprise devra avoir un actif total de plus de 20.000 milliards de dôngs, représenter une part de marché d’au moins 30%, se conformer aux règles de concurrence et se doter d’une bonne gouvernance sur la base des principes de l’OCDE.

Le ministre du Plan et de l’Investissement, Nguyên Chi Dung, a déclaré que les entreprises sélectionnées devraient se comporter comme des chefs de file, créer un effet d’entraînement sur d’autres acteurs et être des centres d’innovation et de créativité. Il a souligné la nécessité de construire un écosystème, de former une chaîne de valeur pour que d’autres secteurs économiques suivent et se développent. En outre, ces entreprises devront fournir des soutiens, interactions et complémentarités à d’autres secteurs, notamment celui du privé.

Vingroup, un grand conglomérat privé du Vietnam. 
Photo : VNA/CVN

Objectif : 1,2 à 1,5 million d’entreprises

Le gouvernement vient de charger le ministère du Plan et de l’Investissement d’élaborer une résolution pour développer la communauté des affaires avec comme objectif 1,2-1,5 million d’entreprises en 2025. Selon le ministère du Plan et de l’Investissement, au cours de la période 2016-2019, le taux de croissance du nombre d’entreprises vietnamiennes a atteint 10,5%. En moyenne, plus de 100.000 nouvelles entreprises ont été créées chaque année, soit deux fois plus qu’au cours de la période 2011 - 2015. Cependant, la plupart sont des PME.

Le document du XIIIe Congrès du Parti insiste sur la création de grandes entreprises pour diriger l’économie, sans diminuer le rôle des PME. Cependant, le mécanisme politique mis en place pour les soutenir n’a pas encore eu d’impact positif. "Dans les temps à venir, les politiques de soutien devraient être spécifiques à chaque secteur", a estimé l’économiste Ngô Tri Long. Une autre faiblesse est le fait que les entreprises ne peuvent pas participer à la chaîne de valeur mondiale. M. Long a déclaré que pour se développer à l’international, les entreprises doivent progressivement rejoindre la chaîne de valeur mondiale.

Partageant le même point de vue, le Dr. Lê Dang Doanh, ancien directeur de l’Institut central de recherche et de gestion de l’économie, a indiqué que la pandémie avait un impact négatif sur l’économie et que le Vietnam devrait prendre des mesures pour que les entreprises puissent profiter au mieux du marché intérieur.

Dans le contexte de crise sanitaire, le nombre d’entreprises dissoutes a augmenté, la communauté des affaires "s'atrophie". Les experts affirment qu’en plus d’encourager l’augmentation du nombre d’entreprises, il est important d’augmenter leurs ressources internes.
Thê Linh/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm

Phu Quôc rouvrira bientôt ses portes aux touristes étrangers Le Premier ministre Pham Minh Chinh a ratifié la proposition du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme sur la réouverture de Phu Quôc à destination des touristes étrangers à partir d’octobre. Cette décision donnera le coup d’envoi du redressement touristique vietnamien après plusieurs mois de fermeture en raison de la crise sanitaire.