Entreprises et travailleurs au cœur des préoccupations du gouvernement

La pandémie de COVID-19, qui perdure, a des impacts très marqués sur les entreprises et les travailleurs. Pour soutenir la reprise des activités de production et dynamiser le marché du travail, le gouvernement a accordé des assistances efficaces.

>> Un million de logements sociaux pour personnes à faible revenu à construire d'ici 2030

>> Recommandations d’entreprises pour la relance de la production

>> La croissance vietnamienne sur de bons rails malgré tout

Le marché de l’emploi se redresse progressivement avec un nombre croissant de travailleurs. 
Photo : VNA/CVN

Des signes positifs sont observés sur le marché de l’emploi qui se rétablit petit à petit. Le nombre de travailleurs affectés par la pandémie de COVID-19 diminue. La population active ayant un emploi augmente fortement, notamment dans le secteur des services. Le chômage et le sous-emploi baissent. Le revenu des travailleurs continue de s’améliorer. Ces informations ont été communiquées par le vice-président de la Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale, Lâm Van Doan, lors du Forum socio-économique du Vietnam 2022, tenu le 18 septembre à Hanoï.

Au cours du premier semestre, les travailleurs âgés de 15 ans et plus ayant un emploi était au nombre de 50,3 millions, soit une hausse de 417.000 par rapport à la même période de l’an dernier”, a précisé le Pr. associé - Dr. Nguyên Truc Lê, recteur de l’Université d’économie (Université nationale de Hanoï), lors d’une séance au sujet des politiques de soutien aux entreprises et travailleurs, tenue dans le cadre de ce forum.

Le marché du travail reprend des couleurs, ce qui montre que les mesures prises par le gouvernement en faveur des entreprises et travailleurs ont eu les effets escomptés.

Quelque 56.000 milliards de dôngs décaissés

Le COVID-19 et ses évolutions compliquées ont des impacts sur l’économie nationale, affectant la vie socio-économique et menaçant les objectifs annuels et quinquennaux. Pour aider les entreprises et les travailleurs à surmonter les difficultés, créer des conditions favorables au développement socio-économique pour la période 2021-2025 et les années suivantes, le gouvernement a promulgué le 30 janvier 2022 la 11e Résolution dans laquelle le Programme de relance et de développement socio-économique a été lancé, accompagné de politiques de soutien financier.

Les entreprises, coopératives, et ménages commerçants sont les bénéficiaires du Programme de relance et de développement socio-économique. 
Photo : VNA/CVN

Parmi les missions majeures de ce programme mis en œuvre en 2022 et 2023, citons l’assistance aux entreprises, coopératives, et ménages commerçants dans la relance et le développement de leurs activités de production et commerciales, la promotion des moteurs de reprise et de croissance économiques en donnant la priorité à un certain nombre d’industries et domaines importants afin d’atteindre les objectifs fixés pour la période 2021-2025, le maintien de la stabilité macroéconomique, la garantie de la sécurité sociale et de la vie des habitants, en particulier des travailleurs gravement touchés par l’épidémie et des plus pauvres…

Pendant les huit premiers mois de cette année, ont été décaissés 56.000 milliards sur un budget prévu de 300.000 milliards de dôngs pour ce programme”, a annoncé le vice-ministre du Plan et de l’Investissement, Trân Quôc Phuong. Les décaissements ont été destinés à l’octroi de prêts à taux préférentiel via la Banque des politiques sociales, à l’assistance au loyer de logements pour près de 4,54 millions de travailleurs, à la réduction des taxes sur la valeur ajoutée et des taxes environnementales sur le kérosène, et au soutien à la contribution fiscale des entreprises et aux rentes foncières.

Nguyên Truc Lê a donné des évaluations positives sur ces mesures prises par le gouvernement qui ont, selon lui, apporté “des résultats remarquables”. “Les politiques mises en oeuvre ont été soigneusement calculées, bien coordonnées et n’affectent pas beaucoup les équilibres de l’économie et la sécurité du crédit du système bancaire”, a-t-il observé.

Selon le plan, la couverture du Programme de relance et de développement socio-économique sera élargie et son budget devrait représenter cette année 4,05% du PIB. Impliquée dans ce programme, la Banque d’État du Vietnam (BEV) a affirmé que l’un des principaux objectifs du secteur bancaire cette année était de mener à bien le programme de prêts à taux d’intérêt préférentiel en faveur des entreprises et particuliers.

L'un des principaux objectifs du secteur bancaire cette année est de mener à bien le programme de prêts à taux d’intérêt préférentiel en faveur des entreprises et particuliers.
Photo : VNA/CVN

D'après le vice-gouverneur Pham Thanh Hà, la BEV s’est coordonnée avec des ministères pour soumettre au gouvernement l’arrêté No31, promulgué le 30 mai 2022, sur l’octroi de prêts à taux d’intérêt de 2% par an aux entreprises, coopératives et particuliers.

Après avoir reçu des dossiers d’inscriptions envoyés par les banques commerciales, nous avons travaillé avec les ministères concernés pour arranger un montant de 40.000 milliards de dôngs octroyés pendant deux ans. Cette année, 16.000 milliards sont décaissés et l’année prochaine, le reste”, a-t-il informé.

Élever la compétitivité et la résilience

Pour continuer d’épauler les entreprises et les travailleurs dans le contexte de post-COVID, des experts suggèrent au gouvernement de continuer d’écouter leurs voix pour pouvoir rajuster les mesures si nécessaires. À long terme, le Pr. associé - Dr. Nguyên Truc Lê lui a proposé de se pencher sur la prolongation de la perception fiscale et de modérer les politiques de réduction d’impôts. Néanmoins, il faut toujours envisager la baisse de la TVA et des droits d’accise.

Après deux ans de pandémie, la raison principale expliquant la fermeture temporaire ou définitive de bon nombre d’entreprises est le manque de trésorerie pour maintenir des activités régulières. Les compagnies qui entrent dans une phase de reprise, notamment les entreprises exportatrices, font face à des difficultés pour recruter des travailleurs qualifiés.

Selon la présidente du conseil d’administration du groupe Deloitte Vietnam, Hà Thu Thanh, les aider à surmonter ces difficultés pour améliorer leur compétitivité et leur résilience dans la nouvelle conjoncture est nécessaire. “La compétitivité des entreprises sera renforcée lorsqu’elles seront bien connectées aux associations de leur secteur, secondées en temps opportun par les organismes de gestion de l’État au niveau local et central, ce qui leur permettra de surmonter les obstacles. Le gouvernement devra créer un mécanisme prioritaire en faveur des entreprises pionnières en matière de respect environnemental et d’économie circulaire, avec des privilèges fiscaux ou fonciers pour leurs usines”.

Le vice-président de la Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale, Lâm Van Doan, a souligné la nécessité d’augmenter davantage la couverture des assurances sociales et de chômage pour les travailleurs.

Près de 4,54 millions de travailleurs ont reçu des assistances dans le loyer de logements grâce au Programme de relance et de développement socio-économique du gouvernement vietnamien.  
Photo : VNA/CVN

Le développement des infrastructures au service des ouvriers dans les zones industrielles s’impose également. Pham Hông Diêp, président du conseil d’administration de la Compagnie par actions Shinec, a recommandé d’accélérer la construction de logements pour les travailleurs des zones économiques et zones franches, ainsi que d’autres infrastructures sociales associées. Actuellement, le ministère de la Construction coopère avec les services concernés pour modifier la Loi sur le logement de 2014 afin de créer des politiques plus distinctes en matière d’investissement et de construction de logements pour les ouvriers.

Le Programme de relance et de développement socio-économique a vraiment stimulé l’économie nationale, apportant plus de confiance aux entreprises et travailleurs.

Linh Thao/CVN

back to top