Les protestants confiants envers le Parti

De plus en plus de lieux de culte voient le jour à Lai Châu. Le Parti et l’État continuent de créer des conditions favorables aux habitants, notamment aux minorités ethniques, afin qu’ils puissent exercer leur droit à la liberté de croyance et de religion.

>> Le Vietnam garantie le droit de liberté religieuse des citoyens

>> Noël, témoin de la liberté religieuse au Vietnam

Ly A Di préside le rite religieux du groupe des protestants du village de Po Ngài. 
Photo : Phuong Nga/CVN

Il est 08h00 du matin. Une atmosphère solennelle imprègne le rite religieux des protestants du village de Po Ngai dans la commune de Huôi Luông, district de Phong Thô, province de Lai Châu (Nord-Ouest). Par sa voix chaude et pleine de bonté, Ly A Di, responsable du groupe des protestants du village, lit la Bible en langue H’mông. Tout le monde manifeste une grande joie en écoutant les commandements de Dieu.

Après avoir écouté les sermons bibliques, les participants répètent plusieurs chants ponctués de prières. Au rythme de la musique mélodieuse, les voix des vieux et des jeunes se mélangent, les yeux brillants, pleins de foi et d’espoir pour une vie heureuse et prospère.

Ly A Di, responsable du groupe des protestants du village de Po Ngài. Photo : Nguyên Hông/CVN
Lieu de culte de Po Ngài dans le district de Phong Thô, province de Lai Châu. Photo : Nguyên Hông/CVN

“Je suis très heureux de faire ce travail”, a confié Ly A Di au Courrier du Vietnam. “Le Parti et l’État créent toujours les meilleures conditions pour que nous puissions pratiquer notre religion. Nous sommes très reconnaissants envers eux et les autorités locales qui, il y a quelques années, nous ont aidés à construire ce lieu de culte”, s’est-il réjoui.

Un lieu de ralliement

Depuis, les adeptes peuvent se réunir pour la prière dans des conditions optimales au sein même de leur village. Ils n’ont plus besoin de parcourir de longues distances pour se rendre dans un autre édifice religieux. C’est la raison pour laquelle on y croise des gens de tout âge, mais aussi de toutes origines sociales.

Ly Thi Cu fréquente le lieu de culte de Po Ngài le week-end. Photo : Nhât Anh/CVN

“Cette réunion de partage biblique et de prières est organisée tous les dimanches. Elle commence à 08h00 et se termine entre 09h15 et 09h30. En plus des commandements de Dieu, nous écoutons également des prédicateurs qui nous encouragent à suivre strictement la loi, les politiques de l’État et les réglementations locales”, a partagé Ly A Phong.

Les prêcheurs font rayonner les doctrines qui poussent les fidèles à s’orienter vers le beau, le bon et le bien. Ils encouragent également la population protestante à participer activement à la protection des forêts, aux activités humanitaires, à l’édification de la Nouvelle ruralité et à la lutte contre les actes sapant le précieux “bloc de grande union nationale”.

“J’adore me rendre sur le lieu de culte de Po Ngài le week-end. Quand je suis triste, je me confie à un prédicateur”, a confié Ly Thi Cu avec un accent H’mông.

Accompagnée de sa fille, elle n’a pas caché sa joie d’être informée des problématiques sociales concernant les femmes comme l’égalité des sexes, la participation des femmes dans l’élaboration des politiques ou encore le mariage précoce des fillettes dans les régions montagneuses. Sa localité a également pris de nombreuses initiatives visant à soutenir les femmes, notamment le projet d’assistance aux femmes d’ethnies minoritaires pour la période 2020-2025 dont le but est d’améliorer leur pouvoir économique.

Ce lieu de culte accueille des personnes de tous âges. Photo : Nhât Anh/CVN
Les activités religieuses des minorités ethniques sont assurées à Lai Châu (Nord). Photo : Nhât Anh/CVN

Lors des grandes fêtes, les autorités locales ont souvent rendu visite et offert des cadeaux aux familles protestantes en situation difficile et aux victimes de catastrophes naturelles. Elles ont aussi remis des bourses à des élèves brillants disposant de peu de moyens pour financer leurs études.

Les fidèles sont donc très heureux et ressentent clairement la préoccupation du Parti et de l’État à leur égard.

Une “maison commune”

Selon Tân A Su, vice-président du Comité populaire de la commune de Huôi Luông, cette localité reculée de la province montagneuse de Lai Châu dispose d’infrastructures encore limitées. Elle compte sept lieux de culte, dont six dédiés au protestantisme. En parallèle avec la mise en œuvre des lignes directrices du Parti et des lois de l’État, le protestantisme continue de prôner l’unité et le soutien mutuel, des valeurs qui ont un impact positif sur la vie matérielle et spirituelles des fidèles. Bien des coutumes et pratiques arriérées des H’mông ont ainsi été supprimées et remplacées par un mode de vie plus civilisé, contribuant à l’édification nationale et la défense du pays.

Lieu de culte de Po Ngài dans le district de Phong Thô, province de Lai Châu.
Photo : Phuong Nga/CVN

En plus de Phong Thô, tous les lieux de culte de Lai Châu représentent une “maison commune” des protestants. Les locaux s’y rendent tous les samedis et dimanches avec enthousiasme. La pratique religieuse est soutenue par les autorités locales. Les adeptes pratiquent leur foi tout en contribuant à la vie politique et socio-économique locale.résentent une “maison commune” des protestants. Les locaux s’y rendent tous les samedis et dimanches avec enthousiasme. La pratique religieuse est soutenue par les autorités locales. Les adeptes pratiquent leur foi tout en contribuant à la vie politique et socio-économique locale.

La situation matérielle de bien des habitants étant encore difficile, les autorités locales continuent de les soutenir à la fois dans leur vie religieuse et leur vie quotidienne. Cela témoigne d’une bonne compréhension mutuelle et d’un désir commun de bâtir des relations de confiance et de solidarité.

Phuong Nga/CVN

back to top