Citadelle de la dynastie des Hô, patrimoine mondial de l’UNESCO

Située dans le district de Vinh Lôc, province de Thanh Hoa (Centre), la Citadelle de la dynastie des Hô (également nommée Citadelle Tây Ðô) est l’un des ouvrages architecturaux en gros blocs de pierre les plus originaux au monde.

>> Patrimoine mondial : Yên Tu en lice à l'UNESCO

>> Patrimoine mondial : préparation d’un rapport sur Oc Eo - Ba Thê

Elle fut édifiée en 1397 par Hô Quý Ly (1336-1407), de forme rectangulaire, et mesure près de 900 m de long sur 700 m de large.

Le fort fut construit en gros blocs de pierre calcaire s’imbriquant étroitement, sans mortier ni liant d’aucune sorte. Selon les estimations, les travaux auraient nécessité quelque 20.000 m3 de pierre et près de 100.000 m3 de terre.

La Citadelle de la dynastie des Hô témoigne de l’épanouissement du néoconfucianisme au Vietnam à la fin du XIVe siècle et de sa diffusion dans d’autres parties d’Extrême-Orient. Capitale du Vietnam de 1398 à 1407, elle était aussi le centre politique, économique et culturel de la partie Nord du Centre du pays du XVIe au XVIIIe siècle.

Le 27 juin 2011, le site a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial par l’UNESCO.

La porte du Sud est la plus grande et la plus belle des quatre portes de la Citadelle de la dynastie des Hô.
Des artefacts ont été trouvés lors des fouilles de la Citadelle de la dynastie des Hô.
Anciens objets découverts dans la Citadelle souterraine de la dynastie des Hô.
La porte du Nord a été construite dans le style d’un arc roulant, avec des pierres disposées en quartier de pamplemousse.
Touristes à la porte du Nord.
Le motif portant l’empreinte architecturale de la dynastie des Hô sur le dragon en pierre est sculpté méticuleusement et minutieusement. Ce dragon a quatre pattes, chacune avec trois griffes.
Les vestiges de la construction et de la protection de la citadelle sont exposés devant la porte du Sud.

Texte et photos : Phuong Nga - VNA/CVN

back to top