Vo Van Kiêt, l’architecte de la réforme économique au Vietnam

Ce mercredi 23 novembre aura lieu le 100e anniversaire de la naissance de l’ancien Premier ministre Vo Van Kiêt.

>> Présentation du livre Empreinte de Vo Van Kiêt à l'ère du Dôi moi

>> Une exposition de photos met en lumière la vie et la carrière de feu le PM Vo Van Kiêt

>> Pham Minh Chinh assiste à des activités pour célébrer le centenaire du PM Vo Van Kiêt

Ancien Premier ministre Vo Van Kiêt.
Photo : VNA/CVN

Doté d’un esprit rénovateur, clairvoyant, courageux et responsable, Vo Van Kiêt est acteur de l’envolée économique de Hô Chi Minh-Ville et architecte de la réforme économique au Vietnam.

En 1975, après la réunification nationale, Hô Chi Minh-Ville est tombée dans une stagnation économique. En tant que secrétaire du Comité municipal du Parti, Vo Van Kiêt a pris des mesures drastiques. Il s’est rendu dans les usines pour rencontrer les ouvriers et leurs employeurs et chercher à comprendre leurs soucis. Il a ordonné la création d’un cabinet de recherches économiques, rattaché au Comité municipal du Parti. Constitué d’intellectuels et d’experts de domaines divers, cet organe avait pour mission de proposer des réformes économiques et de tester de nouveaux modèles de croissance. Cette pratique a inspiré la politique du Renouveau, a expliqué le professeur associé Phan Xuân Biên, vice-président de l’Association des sciences de l’histoire du Vietnam.

"Vo Van Kiêt était une personne engagée. En tant que secrétaire du Comité du Parti de Hô Chi Minh-Ville, puis vice-Premier ministre et Premier ministre, il a pris des actions concrètes pour améliorer la qualité de vie de la population. Il est souvent parti à la rencontre des habitants pour comprendre leurs souhaits. Ensuite, à l’aide d’experts, il a conçu des politiques pour les concrétiser", a-t-il affirmé.

Inspirés par l’esprit rénovateur, le courage et l’implication de Vo Van Kiêt, les autres dirigeants de Hô Chi Minh-Ville ont, à leur tour, eu l’envie de progresser. Les pensées rénovatrices sont souvent confrontées à de multiples obstacles, mais Vo Van Kiêt a tout surmonté parce qu’il a toujours placé les intérêts de la nation et du peuple au-dessus de tout. L’efficacité de ses actions a été prouvée par la réalité, a affirmé le professeur associé Hà Minh Hông, ancien doyen de la faculté d’Histoire, de l’Université des Sciences sociales et humaines de Hô Chi Minh-Ville.

"Vo Van Kiêt a débuté la réforme et il a réussi à aller jusqu’au bout parce qu’il a su fédérer tout le système politique et la population. C’était un leader charismatique qui disposait d’une incroyable force de persuasion", a-t-il fait remarquer.

Un coin de Hô Chi Minh-Ville d'aujourd'hui.
Photo : VNA/CVN

Dans les années 1990, les provinces méridionales devaient faire face à une pénurie d’électricité chronique, qui perturbait la production économique et la vie des habitants. Pour résoudre ce défi, Vo Van Kiêt, alors Premier ministre, a fait construire un réseau à très haute tension sur des lignes à 500kV. Mis en service en 1994, ce vaste réseau de 1.500 km de long, reliant quatorze provinces et grandes villes, a permis d’assurer l’alimentation électrique pour le Sud, a raconté Hô Anh Tô, qui était chargé de la partie sud du réseau. Vo Van Kiêt a également ordonné la construction de la centrale hydroélectrique de Tri An en 1987 et beaucoup d’autres projets énergétiques, a-t-il indiqué.

"Vo Van Kiêt a pris une décision judicieuse qui a permis de garantir la sécurité énergétique nationale, de stimuler la croissance et de créer des milliers d’emplois, notamment dans le domaine électrique. Les électriciens que nous avions formés n’auraient jamais trouvé un emploi si ce projet n’avait pas existé", a-t-il souligné.

Nguyên Ba Mân, ancien directeur du comité de gestion des projets hydroélectriques sur le fleuve Dông Nai, était impressionné par le caractère à la fois décidé et flexible de Vo Van Kiêt.

"D’une capacité de 1,7 milliard de kW/h par an, la centrale hydroélectrique de Hàm Thuân-Da Mi a permis d’irriguer quelque 40.000 hectares de riz dans la province de Binh Thuân et la partie nord de la province de Dông Nai. À cette époque, le Vietnam a commencé à recevoir des aides publiques au développement (APD) du Japon, dont 650 millions de dollars ont été réservés à ce projet hydroélectrique sous la direction de Vo Van Kiêt", a-t-il raconté.

Résolument novateur, Vo Van Kiêt a apporté des premières bases solides du Renouveau national. 

VOV/VNA/CVN

back to top