Un collectionneur possédant plus de 18.000 objets anciens

Depuis une dizaine d'années, Lê Tân Khoang voyage partout, du Nord au Sud, pour collectionner des objets anciens. À présent, son trésor compte plus de 18.000 pièces d’une valeur inestimable tant historiquement que culturellement.

>> Un passionné de l’ancienne céramique de Quang Duc

>> Huê célèbre les trésors de la rivière des Parfums au musée

>> De généreux donateurs pour enrichir le musée de Dak Lak

Lê Tân Khoang présente un grand vase de porcelaine dans sa collection.
Photo : CTV/CVN

Lê Tân Khoang est domicilié dans le village de Blo, district de Dak Doa, province de Gia Lai (hauts plateaux du Centre). Sa petite maison regorge d’antiquités de toutes sortes telles que pots, vases, assiettes, cors et épées, notamment. Parmi elles, une porcelaine datant du XIXe siècle ou encore de vieux gongs des Bahnar.

"Autrefois, mon père collectionnait aussi des objets anciens. Je lui ai hérité de cette passion et ai commencé à faire de même en 2011. Je me suis rendu dans de nombreuses régions et localités pour me procurer ces objets. Aujourd’hui, ma collection dispose de plus de 18.000 pièces, datant de plusieurs centaines d’années ou appartenant à la culture des Jrai et Bahnar", a partagé le quarantenaire.

La plupart des objets sont peu onéreux, mais certains, au contraire, coûtent très chers et "cela m’a pris beaucoup de temps, même plusieurs années parfois pour les acheter", a-t-il révélé.

Pour M. Khoang, le cor en ivoire est son objet le plus précieux. Pendant deux ans, il a rencontré son propriétaire à plusieurs reprises afin de lui convaincre de le lui revendre.

Sa précieuse collection comprend un ensemble de 50 épées qui ont été découvertes par des habitants du district de Mang Yang lors de fouilles effectuées sur des rizières locales. À cela s’ajoutent une trentaine de photos prises entre 1960 et 1972 retraçant le soulèvement général de Bên Tre (Sud) et la bataille féroce de la citadelle de Quang Tri (Centre) lors de la guerre du Vietnam (1954-1975).

Témoins de l’histoire

Poteries anciennes de Lê Tân Khoang.
Photo : Công luân/CVN

M. Khoang a fait savoir que l’évaluation de la valeur d’un objet ancien se base sur la matière, les détails d’ornement, la forme ainsi que les couleurs. Chacun dispose d’une histoire propre portant un message du passé. 

"Pouvoir en accumuler plusieurs milliers de pièces est une chance car celles-ci possèdent une valeur historique inestimable qui reflète la richesse et la diversité de la culture du pays. En effet, cette collection me permet d’acquérir de nombreuses connaissances sur la tradition nationale", a-t-il déclaré.

Ses antiquités sont souvent présentées lors d’expositions à l’intérieur comme à l’extérieur de sa localité.

"Je rêve toujours de créer un musée des antiquités privé à Gia Lai pour les préserver et les promouvoir. J’espère qu'il deviendra, dans l’avenir, une destination touristique. Les démarches administratives pour la construction sont en cours", a-t-il informé.

My Anh/CVN

back to top