01/10/2021 11:00
L’aspiration à la conquête de l’espace a été réveillée au sein des étudiants nationaux de la filière génie aéronautique quand Pham Tuân, le premier cosmonaute vietnamien, a raconté les souvenirs de son vol du 23 juillet 1980, un événement devenu historique pour le pays.
>>Le Vietnam a lancé sa stratégie de développement spatial
>>Présentation du livre Voyage spatial historique
>>Lancement d’imprimé spécial pour célébrer les 40 ans du voyage spatial

Pham Tuân, le premier cosmonaute vietnamien.
Photo : Giang Huy/VnExpress

Pham Tuân a eu récemment une rencontre avec les étudiants de dix universités implantées dans la capitale, dans les locaux de l’Université des sciences et des technologies de Hanoï (HUST), à l’occasion de la Journée mondiale du vol spatial habité (12 avril). 

Dans son uniforme militaire, le Héros des forces armées populaires, aussi président d’honneur de l’Association vietnamienne de l’aérospatiale (VASA), est entré dans la salle sous des tonnerres d’applaudissements. Il a commencé la conversation en partageant ses impressions et émotions des premiers moments à bord d’un vaisseau spatial et en voyant le bord incurvé de la Terre.

Le premier Vietnamien à voler dans l’espace

En 1979, Pham Tuân, qui à ce moment-là faisait des études en Russie, a été sélectionné pour faire partie du 6e équipage international du programme Intercosmos. Ensuite, il a été choisi pour participer à un vol spatial vietnamo-soviétique, dans le but pacifique d’étudier le cosmos. Le 23 juillet 1980, Pham Tuân et son professeur, le cosmonaute russe Viktor Vassilyevich Gorbatko, ont été lancés dans l’espace depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan, à bord du vaisseau Soyouz 37.

"Après avoir appris que j’avais été sélectionné, j’ai eu 15 mois pour me préparer techniquement et physiquement. Par rapport aux pilotes d’autres pays, cette durée a été beaucoup raccourcie du fait que j’étais déjà pilote d’avions de chasse", se souvient-il.

Avant le vol, le jeune Vietnamien a été averti des risques, notamment de la chute du vaisseau et donc de la mort. "Une fois revenu au Vietnam, on m’a questionné très souvent ainsi : +Vous avez eu peur ? ou +Que pensiez-vous quand vous étiez à bord du vaisseau spatial ?+, Je répondais : +Habituellement avant le vol, je pensais aussi aux risques, même au sacrifice. Mais quand j’étais à bord, je n’y pensais pas !+".

Environ 30-40 minutes après le lancement, Pham Tuân a pu voir la Terre, d’abord la mer puis la terre ferme, ses courbes bleues et belles. "Jusqu’à présent, les premières images de la Terre que j’ai vues à bord du +Soyouz 37+ restent encore bien gravées en moi", affirme-t-il. Dans l’espace, il avait apporté un drapeau national, un portrait du Président Hô Chi Minh, sa Déclaration d’indépendance et son Testament, une poignée de terre prise à la place Ba Dinh à Hanoï, et des azolles, plante au service de tests sur la vie végétale.

"C’est un grand honneur d’avoir été le premier Vietnamien à voler dans l’espace. Dès la première nuit, j’ai sorti le drapeau national pour collecter les signatures des pilotes, +tamponnant+ la date où le Vietnam a répondu présent sur la carte spatiale internationale", dit-il. Le vaisseau a réalisé au total de 142 orbites autour de la Terre. Avec l’équipage, il a été dans l’espace pendant sept jours, 20 heures et 42 minutes. Pham Tuân a effectué des tests sur la solubilité des échantillons de minéral dans l’apesanteur, sur la culture d’azolles, et photographié le Vietnam depuis l’espace.

Lors de la rencontre à la HUST, Pham Tuân s’est déclaré "très impressionné" par les connaissances des étudiants sur l’espace et sur l’histoire de son vol. Nguyên Bach, étudiant de la Faculté des technologies de l’information de l’Université de commerce et de technologies, a répondu exactement à sa question sur le nom de la ville au nord-est de Moscou, lieu d’entraînement des astronautes avant le vol du 23 juillet 1980.

Pham Tuân a interrogé les étudiants de la filière génie aéronautique sur leurs aspirations. Beaucoup ont exprimé la volonté de devenir des ingénieurs spécialisés dans la construction de drones de marque vietnamienne ou d’avions. Minh Hân, étudiant de la Faculté de génie aéronautique de la HUST, s’est déclaré "enthousiaste" de cette rencontre. Passionné d’astronomie et de l’univers, il est "fan" de Pham Tuân depuis longtemps.

Pham Tuân (droite) et le cosmonaute soviétique Viktor Vassilyevich Gorbatko, à bord du vaisseau "Soyouz 37" lors du vol spatial du 23 juillet 1980.
Photo : Archives/VNA/CVN

Le premier pilote en vie après avoir abattu un B52

Pham Tuân est né en 1947 dans la province de Thai Binh (Nord). En 1965, il s’enrôle dans l’armée et devient pilote d’avions de combat du régiment Étoile Rouge de l’armée de l’air du Vietnam, pour la défense des zones aériennes du Nord du pays. Dans la nuit du 27 décembre 1972, il abat un B52 américain, devenant ainsi le premier pilote à rester en vie après avoir abattu ce type d’avion de combat baptisé fièrement "Forteresse volante" par les Américains. Avant lui, le pilote vietnamien Vu Xuân Thiêu avait aussi abattu un B52 en faisant foncer son avion dans celui de l’ennemi, mais il n’avait donc pas survécu.

Pour son exploit, Pham Tuân a reçu en 1973 le titre de Héros des forces armées populaires du Vietnam. Quatre ans plus tard, il a été envoyé à l’Académie de l’armée de l’air Gagarine (Gagarin Air Force Academy), en ex-Union soviétique, pour y faire des études.

Grâce à son voyage dans l’espace du 23 juillet 1980, le pilote de 33 ans s’est vu décerner le titre de Héros du Travail en 1980 et l’Ordre de Hô Chi Minh. Cette année-là, il est devenu le premier étranger à recevoir le titre de Héros de l’Union soviétique, accompagné de l’Ordre de Lénine. Pham Tuân a terminé ses études à l’Académie de l’armée de l’air Gagarine en 1982.

Revenu au Vietnam, il a été promu entre 1989 et 1996 commandant adjoint en charge de la politique de l’armée de l’air. Entre 1996 et 2000, il fut général de la division et chef du Département général de l’industrie de la défense (ministère de la Défense). En 2002, il fut élu président de la Banque militaire avant sa retraite en 2008.

Linh Thao/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Hô Chi Minh-Ville promeut ses atouts touristiques sur les plateformes en ligne Le 17e Festival du tourisme de Hô Chi Minh-Ville se déroule du 4 au 25 décembre avec de nombreuses activités organisées à la fois en présentiel et en ligne.