19/09/2021 11:00
Pandémie oblige, la Fête de la mi-automne de cette étrange année ne peut pas se dérouler comme à l’accoutumée. Pourtant, les enfants ne sont pas oubliés à cette occasion, surtout les plus démunis et ceux touchés par le coronavirus.

>>Gâteaux de lune pour personnels médicaux et petits patients
>>Engouement pour les pâtisseries faites maison
>> Le marché en ligne des gâteaux de lune s’anime
>>Les moules à gâteaux en bois, un artisanat qui perdure à Hanoï

Remise de cadeaux aux enfants dans une zone de quarantaine à Diên Biên (Nord).
Photo : NDEL/VNA/CVN

Pour les Asiatiques en général et les Vietnamiens en particulier, la Fête de la mi-automne ou le Têt trung thu en vietnamien est l’une des plus grande fêtes traditionnelles, qui est célébrée très exactement le soir du 15e jour du 8e mois lunaire. Il s’agit d’un grand rendez-vous festif pour les familles, particulièrement pour les enfants.

Mais cette année, il est malheureusement placé sous le signe du COVID-19, qui a connu une forte résurgence depuis la 4e vague fin avril, imposant ainsi une distanciation sociale sans précédent dans de nombreuses villes et provinces du pays.

Face à cette situation, fin août, le ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales a adressé la circulaire N°2919 aux localités sur le protocole sanitaire à suivre quant à l’organisation de la Fête de la mi-automne 2021. Ainsi, celle-ci doit respecter strictement les directives gouvernementales, les mesures d’hygiène et de distanciation sociale, et ce en fonction de la situation sanitaire de chaque localité.

Hanoï offre des cadeaux aux enfants

Un père et sa fille dans la rue Hàng Ma, au centre de Hanoï, à l’occasion du Têt trung thu 2020.
Photo : VNA/CVN

Dans le contexte actuel de propagation du coronavirus, pour éviter les risques de contamination au sein de la communauté, le Comité populaire de Hanoï a demandé à ses arrondissements et districts de ne pas organiser la soirée Dêm hôi trang ram (Nuit de fête de la pleine lune) comme à l’accoutumée. 

Cependant, les petits ne seront pas oubliés lors de leur fête, notamment les plus démunis. En effet, à cette occasion, la ville offrira des cadeaux aux enfants déshérités, orphelins et à ceux infectés par le COVID-19. 

En outre, les autorités municipales mobilisent des organisations et individus afin d’octroyer des bourses aux petits en difficulté.

Ba Dinh est l’un des plus grands arrondissements de la capitale avec 14 quartiers où se concentrent de nombreux habitants. Il organise des visites dans les centres de protection sociale pour remettre des bourses et cadeaux à leurs pensionnaires. Son Fonds de patronage des enfants accorde une aide financière à 70 petits démunis recensés dans l’arrondissement.

Soutien aux petits vulnérables

Petites filles et jouets populaires lors de la Fête de la mi-automne.
Photo : VNA/CVN

À cette occasion, les localités dans l’ensemble du pays mettent également en œuvre des programmes de soutien aux personnes vulnérables dont les enfants touchés par le virus, ceux dans les zones de quarantaine, les orphelins ou encore les travailleurs ayant perdu leur emploi à cause de l’épidémie. 

Le ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales recommande aux localités de prêter une attention particulière aux enfants des personnes en première ligne dans la lutte contre la pandémie, aux petits malades ainsi qu’à ceux résidant dans les régions montagneuses et insulaires… Il est important que les enfants et leurs familles puissent être équipés de savoir-faire et de connaissances nécessaires afin de se protéger en cette période difficile.            


Une fête haute en couleurs

La Fête de la mi-automne (Têt trung thu en vietnamien) était d’abord destinée à célébrer la récolte de riz. Plus la lune était belle, plus la récolte promettait d’être bonne. Après la prière aux ancêtres, les membres de la famille se réunissaient pour contempler la pleine lune tout en dégustant des gâteaux de lune avec du thé.

Haute en couleurs, la fête de la pleine lune est devenue l’une des festivités les plus attendues des enfants. À cette occasion, des jouets de toutes sortes mis en vente abondent dans les rues, des flambeaux et lanternes en forme d’étoiles aux têtes de lion et masques de personnages légendaires, en passant par d’autres objets multicolores…
 

              My Anh/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus dans l’objectif du photographe Trần Bích

Quang Nam et Dà Nang prêtes à accueillir les touristes internationaux La ville de Dà Nang (Centre) envisage l'accueil des touristes étrangers à partir de novembre dans le contexte que la pandémie de COVID-19 est sous contrôle. De son côté, la province de Quang Nam a soumis une demande écrite au Premier ministre sur l'accueil des visiteurs internationaux.