01/08/2020 11:50
Outre le pho et le bún cha, emblèmes de la gastronomie de Hanoï, le bánh tôm Hô Tây, ce beignet de crevettes vendu au lac de l’Ouest, constitue aussi l’un des mets incontournables de la capitale vietnamienne.
>>CNN recommande cinq plats à Hanoï pour les visiteurs étrangers
>> À la découverte de la ruelle de Dông Xuân
>>CNN continue de présenter les images de Hanoï de 2019 à 2023
>>Le banh tôm Hô Tây présenté sur CNN

Le "bánh tôm" est servi avec une sauce aigre-douce, de la salade et de la coriandre.

En 2019, dans l’émission Destination de la chaîne de télévision américaine CNN, le bánh tôm Hô Tây a été présenté comme l’un des plats traditionnels les plus appréciés à Hanoï. Son origine remonte aux années 1930, où il était vendu sur les berges du lac de l’Ouest par les marchands ambulants. Aujourd’hui, on le retrouve dans les restaurants situés principalement dans la rue Thanh Niên.

Le bánh tôm est un mets à déguster au moins une fois dans sa vie. Il est fait de la farine et de crevettes d’eau douce, le tout frit dans l’huile. Les crevettes sont plongées dans la chapelure. Le beignet est doré et croustillant à souhait.

La sauce, l’âme du plat

Il est accompagné de salade, de coriandre et d’une sauce aigre-douce. Cette dernière, indispensable, est considérée comme "l’âme du plat". Elle est composée de saumure de poisson, de sucre, de vinaigre et de morceaux de carottes et de chourave (ou de papaye jeune). Selon les goûts, on peut y ajouter du piment pour les amateurs de cuisine épicée. 

Plus qu’un mets, le bánh tôm est un peu "la madeleine de Proust" pour beaucoup d’habitants de Hanoï. Ceux qui sont nés pendant les années 1950-1970 en sont souvent les plus grands amateurs. Il était l’un des plats phares à prendre tard l’après-midi, au goûter. On sortait entre amis pour aller le déguster.

Par ailleurs, il existe une autre version de bánh tôm qui contient, outre les ingrédients de base, de la patate douce râpée. En effet, à l’époque, quand la farine se faisait rare, on en remplaçait une partie par ce féculent. 
 
Texte et photo : Mai Quynh - Thanh Giang/CVN 
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le tourisme intérieur du Vietnam devrait se redresser après le COVID-19 La résurgence du COVID-19 au Vietnam a mis de nombreux prestataires touristiques sous pression alors qu'ils essayaient de maintenir leurs entreprises à flot. Cependant, maintenant que la pandémie s’apaise, ils ont des conditions favorables pour ramener leurs affaires à la normale.