21/06/2021 06:21
La presse est en première ligne de la bataille anti-COVID-19. Présents dans les milieux les plus exposés au coronavirus, les journalistes fournissent des informations précises, objectives, complètes et actualisées sur la pandémie.

>>Des jours intenses pour les journalistes à Bac Giang
>>La VNA s’engage contre les fausses informations
>>Les journalistes au temps du COVID-19
>>Le télétravail, les organes de presse s’adaptent

Les journalistes sont sur tous les fronts dans la lutte contre le COVID-19.
Photo : VNA/CVN

Au cours des 35 ans de Renouveau, la presse vietnamienne s’est fortement développée tant quantitativement que qualitativement, jouant un rôle de plus en plus important dans la communication des options et des politiques du Parti comme de l’État. Elle est aussi considérée comme un forum du peuple, une "passerelle" permettant de promouvoir l’image du Vietnam et de ses habitants dans le monde.

Dans la bataille contre la pandémie de COVID-19, la presse est en première ligne. Elle est devenue un pilier sur le front culturel et idéologique, en fournissant rapidement, en temps opportun, des informations de qualité, abondantes, tout en garantissant leur authenticité et en véhiculant les politiques du pays en la matière.

Cela a contribué à prévenir la panique et à favoriser la compréhension et la bonne coopération de la population à l’égard des campagnes déployées.

Le traitement médiatique de la pandémie

Les journalistes sont toujours présents dans les "points chauds" de la pandémie afin de garantir que leurs informations sont précises, fiables et diffusées en continu. Grâce à leur travail acharné, la population a compris le danger et les précautions à prendre face au virus. À travers leurs articles, les journalistes ont montré que le Parti, le gouvernement, tous les secteurs et échelons du Vietnam avaient fait de leur mieux pour assurer la sécurité de la population.

Des reporters de l'Agence Vietnamienne d'Information travaillent dans l'un des endroits les plus exposés au coronavirus à Bac Giang (Nord).
Photo : Danh Lam/CVN

Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a hautement apprécié les contributions importantes et la participation active de la presse à la stratégie de communication sur la lutte contre le COVID-19. "La pandémie a été l’occasion de montrer le rôle essentiel de la presse vietnamienne. Dès les premiers temps, les journalistes ont travaillé sans relâche pour informer la population de la situation en temps réel. C’est grâce à eux que le pays doit la montée de sa crédibilité sur la scène internationale", a-t-il estimé.

Le panorama de la guerre anti-COVID-19 sans précédent au Vietnam et dans le monde a été reproduit de manière vivante, authentique et impressionnante dans les médias depuis que l’épidémie est apparue dans le pays début 2020. Les articles encourageant les personnes exemplaires ainsi que les actes louables et les belles histoires ont contribué à stimuler l’optimisme et la solidarité au sein de la société. Particulièrement, ceux vantant les contributions des forces en première ligne du combat sanitaire ont apporté de grands encouragements au personnel médical, à la police, aux soldats, etc.

Selon un nouveau rapport sur la situation du COVID-19 et le résultat des mesures de prévention et de lutte contre l’épidémie, publié le 1er juin par le ministère de la Santé, la presse a suivi de près chaque étape de cette crise sanitaire, avec de multiples histoires et mises à jour continues. Ces dernières semaines, entre 20% et 25% des articles sont liés chaque jour à ce sujet. Parmi eux, plus de la moitié répondent aux questions des lecteurs sur l’évolution du coronavirus et leur offrent des analyses des dernières nouvelles et recherches ainsi que des mesures de prévention et de contrôle.

Bien faire son métier malgré les risques

Le reporter-photographe Lê Danh Lam sur le terrain.
Photo : NVCC/CVN

Depuis fin avril 2021, la 4e vague de COVID-19 frappe durement le Vietnam. La province de Bac Giang (Nord) est l’un des "points chauds". Beaucoup auraient cédé au découragement dans une telle situation. Mais pas Lê Danh Lam, reporter-photographe de l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA). Malgré les risques sanitaires, il poursuit sa mission : montrer la réalité dans cette région épidémique. Il est donc présent dans les zones industrielles et les salles d’isolement spécial des hôpitaux afin de témoigner de la vie réelle des ouvriers, des patients du COVID-19 les plus sévères et du personnel soignant. Ses clichés ont plus sensibilisé les habitants à la gravité de la situation que tous les communiqués de presse du Comité national de pilotage de la prévention et de la lutte contre le COVID-19. 

"Je n’ai pas trop pensé aux risques de contamination. Du plus profond de mon cœur, je souhaitais prendre de bonnes photographies sur la bataille anti-COVID à Bac Giang, contribuant à sensibiliser la population à la prévention et à la lutte contre le coronavirus", a confié Lê Danh Lam.

La journaliste Hoàng Thi My Hà travaille dans une zone d’isolement à Dà Nang (Centre).
Photo : VNA/CVN

"Comme j’ai des contacts directs avec des personnes en provenance de zones touchées par la pandémie, je me tiens éloignée de mes proches pour éviter les contaminations croisées. Mes collègues et moi, nous avons fait tout ce qui était possible pour accomplir notre mission en fournissant des informations précises et fiables au public", a partagé Hoàng Thi My Hà, journaliste de la chaîne télévisée Vnews de la VNA.

Parallèlement à l’ouverture de pages ou rubriques sur la situation de la pandémie, l’Agence Vietnamienne d’Information, la radio nationale La Voix du Vietnam et la Télévision du Vietnam continuent à privilégier le dialogue avec les internautes, auditeurs et téléspectateurs afin d’apporter des réponses aux questions qu’ils posent sur le virus, la vaccination et les mesures à prendre.

Selon une enquête effectuée par la Société britannique d’analyse de données et d’études de marché YouGov, le Vietnam est en tête des pays les plus confiants dans les informations sur la pandémie relayées par la presse, avec 89% des Vietnamiens interrogés s’y fiant entièrement. Cette enquête montre également que 97% des Vietnamiens comptent sur le gouvernement pour très bien gérer l’épidémie de COVID-19.
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le bánh chưng gù, une spécialité des Tày dans le district de Van Bàn

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.