08/05/2021 10:08
Après bien des périples autour du monde, la Suissesse Esther De La Cruz a choisi de rester au Vietnam. Jeune et dynamique, elle se consacre corps et âme à son travail : promouvoir le tourisme vietnamien.
>>Le passeport vaccinal, condition pour l’entrée des voyageurs étrangers ?
>>Le tourisme : l’heure de la relance a sonné
>>Quand des YouTubers étrangers créent du contenu pour promouvoir le tourisme au Vietnam

Esther De La Cruz est passionnée par les paysages vietnamiens.
Photo : Christian Berg/CVN

Esther De La Cruz est responsable de la rédaction du site Vietnam Travel, relevant de l’Administration nationale du tourisme du Vietnam (ANTV). Cette page web publie des images, des vidéos et des textes en anglais présentant aux étrangers la beauté et les attraits du pays. Une chose est claire : cette fille métisse (de père suisse et de mère philippine) a un amour infini pour le "pays en forme de S", notamment la jolie Hôi An, une petite vieille ville dans la province de Quang Nam (Centre), qu’elle considère comme sa deuxième terre natale.

Un tournant dans la vie

"J’ai décidé de venir m’installer à Hô Chi Minh-Ville en 2010, en tant que journaliste. Une ville dynamique et sympathique où mon grand frère avait travaillé quelques années. Cette décision a été un tournant dans ma vie. Recrutée par une compagnie de média locale, j’ai commencé ma profession en rédigeant des articles, en anglais bien sûr, présentant des sites pittoresques et historiques, des circuits, des hôtels", raconte-t-elle. 

Son travail lui a permis de visiter bien des sites splendides partout dans le pays, de découvrir la culture riche en couleurs de ce pays multiethnique qu’est le Vietnam.

Ce sont les Vietnamiens eux-mêmes qui impressionnent le plus Esther De La Cruz.
Photo : Christian Berg/CVN
Esther ne cache pas son émotion en parlant de Hôi An, où elle a vécu une année entière. "Les rues sont calmes, les constructions impressionnantes, les gens sympathiques. Là, j’ai eu l’impression de vivre chez moi. C’était agréable de rouler à bicyclette tous les jours à travers les rizières, d’aller à pied au marcher, de savourer des spécialités culinaires dans la rue, de me baigner dans la mer…".

Outre Hôi An, le delta du Mékong est aussi une des destinations préférées de cette jeune femme. "Le climat, les paysages et les plats de la région, dans une certaine mesure, sont semblables à ceux des Philippines, et évoquent en moi des souvenirs d’enfance. Cai Bè, Châu Dôc, Cân Tho… ces noms me sont devenus familiers. J’aime les paysans travailleurs qui m’accueillent toujours à bras ouverts. J’admire les femmes à la fois énergiques et douces qui se donnent beaucoup de peine, prêtes à surmonter bien des difficultés pour le bonheur de leurs enfants", exprime Esther.

Une chef d’orchestre

Ces dernières années, Esther a pu s’affirmer comme un des piliers de la stratégie de développement de l’e-marketing du secteur touristique du Vietnam. Début 2018, elle a été admise comme membre du Conseil consultatif du tourisme (TAB en anglais). Ce conseil, comprenant une dizaine de membres, s’est vu confier la tâche de créer le site web de l’ANTV, dénommé Vietnam Travel. Trois ans après sa création, il compte plus d’un million de connexions quotidiennes. Plus de 80% des voyageurs étrangers venus au Vietnam y ont cherché des informations.

"On peut dire sans exagération qu’Esther est le chef d’orchestre du TAB. Elle est à l’origine de bien des initiatives efficaces pour propager l’image du Vietnam auprès des étrangers", affirme Hông Nhân Chinh, secrétaire en chef du TAB. Pour lui, le développement du tourisme vietnamien est dû pour une part considérable au groupe chargé du marketing, notamment en cette époque difficile où la pandémie de COVID-19 sévit dans le monde entier. Il cite des programmes publicitaires récemment lancés par le TAB, comme My Vietnam, Vietnam Now, Why not Vietnam… 

"Fort de son équipe très professionnelle et consciencieuse, Vietnam Travel est devenu la meilleure des sources d’informations touristiques sur Internet", se félicite Hông Nhân Chinh. À cette adresse, on peut voir des écrits riches en contenus et des images impressionnantes, permettant une découverte intéressante des sites patrimoniaux du Vietnam à travers des photos panoramiques à 360°… À cela s’ajoutent des vidéos présentant des paysages naturels pittoresques encore peu connus des étrangers, ou encore la culture folklorique colorée des ethnies minoritaires, l’art culinaire extraordinaire de divers terroirs…

Aux yeux d’Esther, la gastronomie est l’une des principales attractions du Vietnam. "Chaque région a son propre art gastronomique. Ainsi, comme avec le +pho+, le +nem+ ou le +bánh mì+, nous avons créé des vidéos présentant diverses spécialités locales, et aussi la façon de les préparer. La gastronomie du Vietnam est digne d’être classée au rang de patrimoine mondial", insiste-t-elle.
  
Pour Esther, l’avenir du tourisme vietnamien est prometteur. L’important, c’est de savoir l’exploiter correctement et de le rendre dynamique. "Le tourisme vert est aussi un nouveau programme de Vietnam Travel. Nous cherchons à créer et présenter dans notre site des circuits d’écotourisme", explique-t-elle. Attachée intimement au Vietnam, Esther ne cache pas son souci : "La chose la plus importante ici est de préserver la nature, la culture multiethnique et les patrimoines matériels et immatériels reconnus par l’UNESCO".
 
Nghia Ðàn/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Hanoï accueille 2,9 millions de touristes au premier semestre Au premier semestre, le nombre de touristes à Hanoï est estimé à 2,9 millions, en baisse de 25% par rapport à la même période de l’année dernière, selon le Service municipal du tourisme.