30/04/2021 07:07
Malgré ses atouts importants, la mégalopole du Sud doit aujourd’hui mettre en œuvre un plan d'action pour que ses projets d'aménagement puissent répondre efficacement aux besoins d'une population toujours en croissance.

>>Hô Chi Minh-Ville et sa nouvelle stratégie orientée vers la mer
>>Priorité aux exportations de produits à haute valeur ajoutée

Vue d’en haut du district de Nhà Bè de Hô Chi Minh-Ville.
Photo : Ngoc Duong/CVN

Hô Chi Minh-Ville est en train d’achever son projet d’aménagement et de développement urbain aux horizons 2040 et 2060. Elle comptera environ 13 ou 14 millions d’habitants en 2040, et plus de 16 millions en 2060. En termes de terrain constructible, la mégapole du Sud disposera au total jusqu’en 2040 d’environ 100.000-110.000 ha disponibles dont 35.000 ha dans le centre-ville et 50.000-60.000 ha en banlieue.

Le principal centre économique et financier du pays se doit ainsi de préparer son futur afin de mieux exploiter ses potentialités. Il veut mettre l’accent sur le développement du secteur des services, devenir une cité intelligente, notamment par la création de la ville de Thu Duc, et étendre son influence vers la mer en urbanisant le district de Cân Gio. En banlieue, ce sont ses cinq districts qui se développeront pour devenir des arrondissements.

Conversion des districts en arrondissements

Le Service municipal de l’intérieur vient de soumettre un rapport au Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville sur la préparation du projet de conversion de ses districts en arrondissements ou villes pour la période 2021-2030. Entre 2021 et 2025, ce seront les districts de Hoc Môn, Binh Chanh et Nhà Bè qui changeront de statut. Ceux de Cu Chi et Cân Gio suivront sur la période 2025-2030.

Cette décision prend appui sur le fait que ses cinq districts ont connu ces dernières années un développement et une urbanisation remarquables. En outre, les voies de communication pour s’y rendre depuis Hô Chi Minh-Ville se sont également nettement améliorées. Le mode de vie urbain s’est petit à petit implanté pour ne laisser que peu de différence avec celui du centre-ville.

Le district de Hoc Môn occupe une position de porte d’entrée au nord-ouest de la ville, et s’étend sur près de 110 km², pour une population de 462.000 personnes. Aujourd’hui, il répond pleinement aux critères de développement socio-économique et d’infrastructures d’un arrondissement.

La physionomie des districts de Binh Chanh, Nhà Bè, Cu Chi et Cân Gio a également beaucoup changé. Certaines des nouvelles zones urbaines s’y sont implantées, comme la zone résidentielle de Trung Son (district de Binh Chanh) ou celle de Phuoc Kiên (Nhà Bè). La priorité sera donnée ces prochaines années à l’aména-gement de ces districts pour qu’ils puissent, à leur tour, remplir les critères d’un arrondissement.

Pour tous ces districts, la question de l’aménagement du territoire et des zones urbaines résidentielles est cruciale. Dans les années à venir, les autorités mobiliseront ainsi les capitaux, nationaux et étrangers, pour construire les infrastructures nécessaires et les services inhérents aux zones urbaines modernes.

Hô Chi Minh-Ville ambitionne de devenir un centre de start-up de premier rang en Asie du Sud-Est.
Photo : Ngoc Duong/CVN

Le Comité populaire de Nhà Bè entreprend aujourd’hui les transformations qui permettront demain au territoire de devenir un arrondissement. "Pour réaliser l’objectif de conversion en arrondissement, nous avons lancé le programme de développement urbain pour la période 2021-2025, et notamment la stratégie de développement du transport et des infrastructures techniques. En juillet 2020, nous avons créé un comité de pilotage visant à assurer la conformité aux critères d’un arrondissement", explique Vo Phan Lê Nguyên, vice-président du Comité populaire du district.

1.000
---------------------------
Hô Chi Minh-Ville veut soutenir le développement de 1.000 projets de start-up, afin de devenir d’ici cinq ans le premier "hub" en Asie
du Sud-Est.
"Nous sommes en train d’élaborer le projet pour répondre aux normes d’une ville pour la période 2021-2030. Nous proposons des solutions adaptées à nos caractéristiques et valorisons nos potentiels afin de devenir une ville civilisée et moderne, créant les conditions de développement de la partie nord-ouest de Hô Chi Minh-Ville", partage Duong Hông Thang, président du Comité populaire du district de Hoc Môn.

Un centre de start-up de premier rang

Autre projet important pour la mégapole : la création d’un écosystème performant de start-up. Pour ce faire, le Comité populaire municipal a approuvé le projet "Soutien au développement de l’écosystème de start-up innovant sur la période 2021-2025". Concrètement, la ville veut soutenir le développement de 1.000 projets de start-up, afin de devenir d’ici cinq ans le premier "hub" en Asie du Sud-Est. Aussi, ce plan prévoit-il de permettre à 3.000 entreprises d’améliorer leur capacité d’innovation, de créativité, et d’aider une centaine d’entre elles à accéder au capital-risque d’ici 2025.

Ce projet sera une base solide pour améliorer globalement la productivité et la compétitivité des entreprises. On estime que le développement de l’économie des services numériques augmentera le Produit intérieur brut du Sud du Vietnam de 45% à 50% d’ici 2025.

Pour atteindre ces objectifs, Hô Chi Minh-Ville devra se doter d’infrastructures novatrices et d’un écosystème. Le but in fine est qu’elles puissent développer des produits novateurs qui seront utilisés localement mais aussi à l’international.
Selon le Comité populaire municipal, la bonne exploitation des potentiels de développement, et notamment celui de l’écosystème des start-up du numérique, sera un moteur important pour renforcer l’essor socio-économique de la ville, mais aussi de tout le Sud-Est et du delta du Mékong.
 
Mai Huong/CVN
 
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Destinations attrayantes de la province de Thanh Hoa Outre ses belles plages, la province de Thanh Hoa (Centre) regorge de destinations attrayantes, comme la réserve naturelle de Pu Lông et le parc national de Bên En.