Rendez-vous à Quy Nhon pour aviver la flamme scientifique

Une centaine de scientifiques venus de 18 pays participent jusqu’à la fin de l’année aux 18es "Rencontres du Vietnam" au Centre international de science et d’éducation interdisciplinaires (ICISE) à Quy Nhon. À cette occasion, une série d’activités en marge ont déjà été organisées.

>>Les sciences fondamentales : levier du développement

>>Faire de Quy Nhon une technopole

>>"C’est dans la poussière que vous trouverez des diamants"

Deux colloques sur l’astrophysique ont été organisés du 25 au 29 juillet, à Quy Nhon, dans la province de Binh Dinh (Centre).

Le 18e programme annuel "Rencontres du Vietnam" se déroule jusqu’à la fin de l’année au Centre international de science et d’éducation interdisciplinaires (ICISE) à Quy Nhon, chef-lieu de la province de Binh Dinh (Centre). Il attire près de 100 scientifiques et chercheurs de premier plan mondial dans plusieurs domaines venus de 18 pays, dont les Professeurs britannique Duncan Haldane (Prix Nobel de physique 2016) et vietnamien Dàm Thanh Son (Médaille Dirac 2018).

Un espace de discussion et de partage

D’après le vice-ministre des Sciences et des Technologies, Bùi Thê Duy, c’est l’occasion de discuter des questions relatives aux sciences fondamentales liées au développement durable, pour sensibiliser et mobiliser les scientifiques, les décideurs et la société dans son ensemble. Il s’agit également du premier événement scientifique au monde en l’honneur de l’Année internationale des sciences fondamentales pour le développement durable 2022, proclamée le 2 décembre 2021 par l’Assemblée générale des Nations unies.

Les "Rencontres du Vietnam", organisées par l’association éponyme, constituent un rendez-vous d’échange, attirant des scientifiques de renom du monde entier venus discuter des récentes recherches dans les domaines de la physique des particules, de l’astronomie et des nanotechnologies.

"L’objectif principal de l’ICISE est de promouvoir les échanges ainsi que de partager des expériences scientifiques et éducatives entre les pays. Grâce à de telles interactions dans une atmosphère détendue, nous espérons vivement que de nouvelles idées verront le jour et contribueront au progrès de la science dans le monde", a indiqué le Professeur de physique Trân Thanh Vân, président et fondateur de l’association "Rencontres du Vietnam".

Le Professeur Duncan Haldane avec des jeunes à Quy Nhon.
Photo : CTV/CVN

De son côté, le vice-ministre Bùi Thê Duy a affirmé que les "Rencontres du Vietnam" et les activités en marge organisées à cette occasion sont de bonnes opportunités pour les jeunes passionnés de sciences d’élargir leurs horizons et d’acquérir des connaissances auprès de Professeurs de renommée mondiale. "Nous espérons que les jeunes participants accumuleront des connaissances, étudieront bien et s’efforceront de devenir à l’avenir des scientifiques brillants, au service du pays, comme les Professeurs Trân Thanh Vân et Dàm Thanh Son", a-t-il souligné.

L’amour de la science et la soif de savoir

Le 11 juillet, a eu lieu la cérémonie d’allumage du flambeau scien-tifique, ouvrant la Semaine des "Rencontres du Vietnam" à l’ICISE. À part les scientifiques, l’événement a réuni près de 100 enseignants et élèves de cinq écoles d’excellence des provinces de Binh Dinh, Phú Yên, Quang Ngai (Centre) et Gia Lai (hauts plateaux du Centre).

Selon le comité d’organisation, l’activité a offert aux élèves l’opportunité de rencontrer des chercheurs de premier rang, contribuant à inspirer les jeunes à poursuivre leur passion pour les sciences. "La cérémonie d’allumage du flambeau vise à répandre l’amour de la science et le désir de savoir pour tous les Vietnamiens, en particulier les jeunes générations", a déclaré le Professeur Trân Thanh Vân. Le feu a été maintenu tout au long de cet important événement scientifique international pendant une semaine.

À cette occasion, le Professeur vietnamien Dàm Thanh Son, de l’Université de Chicago (États-Unis), a donné une conférence publique portant sur "Les états de la matière : du point de vue de la physique moderne" à l’attention d’une soixantaine d’élèves brillants de Binh Dinh, Phú Yên, Quang Ngai et Gia Lai. Il est lauréat de la Médaille Dirac 2018, décernée tous les ans par l’ICTP (International Centre for Theoretical Physics) de Trieste à des scientifiques ayant contribué de façon déterminante au développement des connaissances en physique théorique.

Pour sa part, le Professeur britannique Duncan Haldane, Prix Nobel de physique 2016, a animé une autre conférence intitulée "Topological quantum matter, entanglement and the second quantum revolution" (Matière quantique topologique, intrication et deuxième révolution quantique).

Le Prix Nobel de physique 2016 à l’USTH

Le 19 juillet, l’amphithéâtre de l’Université des sciences et des technologies de Hanoï (USTH) a fait salle comble. Plus de 400 participants sont venus profiter de la conférence publique donnée par le Professeur Duncan Haldane, né en 1951 à Londres.

Le Professeur Duncan Haldane lors de sa conférence publique donnée le 19 juillet à l’Université des sciences et des technologies de Hanoï (USTH).
Photo : Thanh Tuê/CVN

Comme à Quy Nhon, celui-ci a détaillé, pendant environ deux heures, ses découvertes sur la topologie quantique qui l’ont amené à remporter le Prix Nobel de physique 2016 et ont permis l’émergence de nouveaux résultats de recherche scientifique étonnants en physique quantique, créant une révolution dans ce domaine. Cela pourrait conduire à de nouvelles techniques dont la création d’ordinateurs quantiques...

S’exprimant à l’ouverture de l’événement, le Pr. Jean-Marc Lavest, recteur principal de l’USTH, a déclaré que son établissement était une université internationale qui construit progressivement son réseau d’experts au Vietnam et s’étend au-delà de l’ASEAN.

"L’objectif de l’USTH est de devenir une université de recherche avec pour principales missions de mener des recherches au niveau international, de former de jeunes talents dans le domaine des sciences et technologies afin de contribuer au développement durable du Vietnam. Ainsi, l’USTH essaie toujours d’inviter des scientifiques de premier plan dans ce domaine pour partager leurs expériences et inspirer les jeunes professeurs et étudiants de l’université", a informé Jean-Marc Lavest.

Il a apprécié l’importance des sciences fondamentales : "Chaque découverte de la science fondamentale ouvre une nouvelle porte, nous aidant à mieux comprendre l’univers et nous montrant qu’il y a encore beaucoup de choses que nous ne savions pas encore. À l’USTH, nous pensons que les solutions technologiques reposent sur les bases solides des sciences fondamentales".

Selon lui, c’est un grand honneur d’accueillir un Prix Nobel à l’USTH et c’est la première fois que son école reçoit un scientifique de cette ampleur. Il a espéré que sa conférence publique permettrait aux participants de voir "la beauté de la recherche scientifique fondamentale".

"Soyons confiants sur le fait que la participation du Professeur Duncan Haldane inspirera de nouvelles générations de scientifiques. Enfin, je tiens à remercier le Professeur de physique Trân Thanh Vân, président de l’association +Rencontres du Vietnam+, l’initiateur de cet événement important", a-t-il souligné.


Thanh Tuê/CVN