Expériences authentiques à vivre dans le ''delta des neufs dragons''

Situé au Sud du Vietnam, le delta du Mékong présente des écosystèmes diversifiés avec de nombreux réserves naturelles, canaux et arroyos. Une destination de choix qui offre bien des expériences fascinantes.

>>Une nouvelle stratégie pour l’essor du delta du Mékong

>>L’économie circulaire gagne du terrain

>>Le delta du Mékong doit canaliser son eau pour l’agriculture

Marché flottant de Cái Rang, la principale attraction de Cân Tho, une caractéristique unique du delta du Mékong.

Couvrant une superficie de plus de 40.000 km², représentant 13% du total national, le delta du Mékong, là où le fleuve rejoint enfin la mer, est également appelé la ''région des neuf dragons'' par les locaux. Pour le découvrir, les touristes peuvent faire des excursions en bateau dans les mangroves ou les canaux. Ils peuvent aussi visiter les rizières inondées et les marchés flottants débordants de fruits frais. Les temples et les pagodes sont autant d’attractions touristiques témoignant de l’authenticité du mode de vie indigène, hermétique au monde extérieur.

Shopping sur les marchés flottants

L’une des expériences les plus immersives pour découvrir le mode de vie local est d’admirer les marchés flottants, une des activités culturelles et commerciales clés de la région qui est restée inchangée depuis les années 1800.

Habituellement, le marché se tient tôt le matin à l’intersection entre canaux et rivières, là où le niveau de l’eau n’est ni trop haut, ni trop bas. Le commerce des fruits, des aliments frais et de bien d’autres marchandises s’effectue sur le fleuve dans les sampans, appelés également ''bateaux à trois planches''.

Le delta compte cinq marchés flottants connus que sont Cái Rang, Cái Bè, Phong Diên, Nga Nam et Long Xuyên, dont les deux premiers sont les plus populaires et les plus fréquentés. Le meilleur moment pour visiter l’un d’eux est le plus tôt possible, dès 03h00 du matin, lorsque des centaines de vendeurs commencent à diriger leurs sampans vers la zone du marché.

Village flottant de Tân Lâp à Long An

Niché entre une forêt mystérieuse et des rivières marécageuses, le village flottant de Tân Lâp, dans la province de Long An, est un endroit paisible à la beauté tropicale préservée du tourisme. Pour explorer ce lieu, il faut s’y rendre en bateau à travers les zones humides et les sentiers sinueux qui offrent de nombreuses surprises.

Se promener sur les passerelles surélevées dans la mangrove est le point culminant de la visite à Tân Lâp. Le réseau complexe d’arbres forme un microclimat unique. Pour ceux qui veulent se détendre et profiter de la nature, il existe des options d’hébergement au sein du village.

Excursion en sampan

Embarquer sur un sampan piloté par un local est une expérience à ne pas rater. Flottant à travers les mangroves, les visiteurs peuvent découvrir la beauté paisible et le mode de vie singulier des habitants.

Avec quelques dollars américains seulement, trois à quatre personnes peuvent embarquer sur un sampan pour explorer plusieurs spots connus du delta tels que la forêt de cajeput de Trà Su à An Giang, la lagune de Thi Tuong à Cà Mau, l’îlot de Thoi Son à Bên Tre…

Croisière sur le fleuve Mékong

La découverte du delta du Mékong en croisière est une expérience incontournable.

Un voyage sur le Mékong est l’une des expériences les plus intéressantes pour découvrir la région où la vie tourne entièrement autour des rivières. En plus d’observer les paysages naturels, les touristes, assis dans des bateaux, peuvent aussi participer à diverses activités des locaux. Il existe également des navires de luxe qui peuvent les emmener jusqu’à Phnom Penh et Siem Reap, au Cambodge.

Pagodes khmères à Trà Vinh

Les Khmers vivent dispersés dans le delta du Mékong, mais la plus grande concentration se trouve à Trà Vinh, célèbre pour ses 140 pagodes traditionnelles aux toits en flèche.

Ces ouvrages architecturaux sont magnifiquement peints et ornés de nombreuses œuvres d’art telles que des statues de dieux, de hiboux, d’oiseaux ou du Bouddha Sakyamuni, avec des lignes et motifs audacieux, témoins de l’identité culturelle, spirituelle et religieuse du peuple khmer du Sud.

Pagode Vinh Tràng à Tiên Giang

Classée site historique et culturel national, la pagode Vinh Tràng à Tiên Giang est un haut lieu de pèlerinage et de tourisme.

Nichée dans les jardins ornementaux de la ville de My Tho, province de Tiên Giang, la pagode Vinh Tràng, âgée de 150 ans, est connue pour son importance historique et architecturale, marquée par un mélange fascinant d’architecture orientale et occidentale.

Ce complexe religieux abrite quatre grandes sections interconnectées, cinq bâtiments, 60 statues, 178 piliers et une cloche fabriquée en 1854. On y trouve également des mosaïques racontant des histoires sur le folklore local, ainsi que

18 arhats étonnants sculptés dans du bois de jacquiers en 1907. Le tout réparti sur une superficie de 14.000 m².

Réserve naturelle de Trà Su à An Giang

Au paradis des oiseaux de Trà Su, province d’An Giang.

La Réserve naturelle de Trà Su, dans la province d’An Giang, est aussi un endroit à ne pas manquer. Ce site pittoresque de plus de 800.000 ha est situé à seulement 23 km de la ville de Châu Dôc. La majeure partie du sanctuaire est fermée aux visiteurs pour conserver au mieux les vestiges historiques.

Le meilleur moment pour s’y rendre est entre août et novembre, lorsque le niveau de l’eau est au plus haut. C’est aussi la saison de reproduction des oiseaux sauvages.

Pour les visiteurs, ce paradis ornithologique est accessible en bateau, à travers les rivières couvertes de jacinthes d’eau, de lentilles d’eau, de mousses et de nénuphars... Abritant plus de 70 espèces d’oiseaux, attendez-vous à y voir notamment des aigrettes et des hérons !

Spécialités incontournables

Le "bánh xèo" (crêpe), une des spécialités culinaires du delta du Mékong.
Photo : VNA/CVN

La région du delta du Mékong est également attrayante pour ses plats traditionnels très différents de ce que l’on peut trouver dans le reste de l’Asie. Nombreux sont les mets délicieux comme le bún riêu (vermicelle au bouillon de crabes), le bánh pía (mille-feuille à garniture), le bánh xèo (crêpe), la soupe de nouilles… Le magazine canadien The Travel conseille même les larves de noix de coco aux voyageurs les plus courageux.

Fait intéressant, ce qui rend les plats du delta si différents, c’est que beaucoup d’entre eux sont préparés à partir d’ingrédients cultivés sur place. En effet, les fleurs jouent un rôle majeur dans de nombreux mets locaux, comme la sesbania

par exemple.

Fruits tropicaux

La cueillette des fruits et leur dégustation sur place, directement dans les vergers, est une autre expérience incontournable.

Il y a de nombreux vergers à visiter dans le delta du Mékong dont ceux de Tiên Giang, la plus grande plantation de fruits de toute la région grâce à ses terres fertiles. Son verger de Cái Bè est spécialisé dans la goyave, le jacquier, le longane, la mandarine et le ramboutan. Les amateurs de mangues ne devraient pas manquer non plus la plantation de Hoà Lôc.

Le fruit du dragon cultivé dans la province de Long An figure également parmi les fruits préférés de nombreux Occidentaux avec ses variations rouge ou jaune.


Thao Nguyên/CVN