23/09/2020 15:15
L'euro perdait encore du terrain mardi 22 septembre face à un dollar renforcé par l'aversion aux risques, tout comme la livre, qui avait bénéficié d'un léger rebond plus tôt dans la journée.

Vers 19h15 GMT, l'euro perdait 0,57% face au billet vert, à 1,1704 dollar, un niveau plus vu depuis six semaines. La veille, il avait perdu 0,58%. "L'euro atteint un nouveau plus bas depuis un mois alors que les marchés sont volatiles et que, par aversion aux risques, on atteint le niveau technique critique juste au-dessus de la barre des 1,17 dollar", a souligné Rich Dvorak de DailyFx.

Le billet vert a profité d'un mouvement d'aversion pour le risque, alimenté la veille par les mauvaises nouvelles sur le front de la pandémie de COVID-19 et par une chute des Bourses mondiales, provoquée notamment par la baisse des valeurs bancaires après des révélations concernant le blanchiment d'argent, ont expliqué plusieurs analystes.

La livre sterling, de son côté, s'est inscrite en baisse perdant 0,11% face à la monnaie européenne à 91,94 pence et 0,69% face au billet vert à 1,2729 dollar. Les nouvelles restrictions attendues pour le Royaume-Uni, la crainte d'un échec des négociations commerciales sur le Brexit et la perspective d'un taux d'intérêt directeur négatif pèsent sur la livre, a indiqué Ricardo Evangelista, analyste pour ActivTrades.

La livre avait temporairement effacé ses pertes lorsque le gouverneur de la Banque d'Angleterre Andrew Bailey a semblé vouloir apaiser les attentes à propos d'un taux négatif, avant de finalement repartir à la baisse.

Selon lui, les travaux annoncés jeudi 24 septembre, et qui ont surpris les marchés, visent surtout à voir si cela est techniquement possible et ne présagent pas d'une future mise en application. Et si cela devait se concrétiser, il faudrait encore du temps pour finaliser les aspects techniques, a-t-il prévenu. Il a toutefois noté que "la résurgence du coronavirus renforce les risques" pesant sur l'activité, tandis que le Premier ministre Boris Johnson a annoncé mardi soir un tour de vis sur les mesures de restrictions et de distanciation sociale pour lutter contre l'épidémie en Angleterre.

La reprise de la pandémie dans plusieurs pays et le durcissement des mesures destinées à l'endiguer "vont sensiblement frapper l'activité économique alors qu'elle était en train de se reprendre", a souligné Derek Halpenny, analyste pour MUFG.
 

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2020" couronné de succès

Le nombre de touristes étrangers au Vietnam diminue de 76,6% en onze mois Le nombre d'arrivées internationales au Vietnam en novembre a connu une augmentation de 19,6% par rapport à octobre mais a baissé de 99% en variation annuelle.