Coopération et partenariats pour un tourisme durable

Coopération et partenariats, une nécessité dans cette période de reprise du tourisme au Vietnam. De nombreux forums visant à resserrer les liens entre les acteurs du secteur et les localités sont organisés.

>> Tourisme post-COVID : une relance spectaculaire

>> Attirer davantage de voyageurs étrangers au Vietnam

>> Hô Chi Minh-Ville : de nouvelles idées pour développer le tourisme

L’un des objectifs des partenariats en tourisme est de développer des produits conformes aux tendances et aux goûts des visiteurs.
Photo : VNA/CVN

Avec la relance de l’économie, de nombreux opérateurs du tourisme ont mené des études dans différentes localités, permettant aux entreprises de découvrir de nouveaux services et destinations à exploiter.

À Hanoï et Hô Chi Minh-Ville, les partenariats avec différents opérateurs et localités pour le redressement du tourisme s’enchaînent. Cela, par le biais des forums où les acteurs du secteur discutent de sa reprise post-pandémie.

D’après le ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme, Nguyên Van Hùng, le pays s’intéresse beaucoup à la relance du tourisme, proposant de nombreuses politiques de soutien spécifiques. Mais les entreprises ont du mal à y accéder. Alors, "les agences compétentes et les localités doivent se concentrer sur la suppression de ce goulot d’étranglement pour soutenir le développement du secteur", a-t-il indiqué.

Écosystème

Selon Phan Thi Thang, vice-présidente du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, les liens régionaux ont créé des opportunités pour les localités de profiter d’un plus vaste marché touristique. "Ils permettent d’augmenter le nombre de voyageurs et les recettes touristiques, d’améliorer la qualité des services avec une meilleure formation du personnel, et d’accroître l’efficacité des activités de promotion conjointes", a-t-elle analysé.

En effet, pour bien exploiter et mettre à niveau des produits adaptés aux nouvelles réalités post COVID-19, associés au développement durable de chaque région, il est nécessaire de multiplier les échanges efficaces entre les professionnels et les localités.

Hanoï et Hô Chi Minh-Ville, les deux plus grandes villes du pays, accueillent nombre de visiteurs grâce à la coopération et aux partenariats en tourisme. Dans ce sillage, "ce modèle de connexion entre les différents acteurs du secteur devrait être multiplié dans tout le pays à plus grande échelle", a souligné Lê Hông Thai, directeur général adjoint du voyagiste Hanoïtourist.

Concernant les localités, le ministre Nguyên Van Hùng a suggéré que chacune devrait avoir son propre produit touristique. "Il est nécessaire de développer des cartes numériques touristiques, d’améliorer la qualification des employés, de promouvoir le rôle de la communauté pour créer de nouveaux produits touristiques", a-t-il insisté.

Nguyên Thi Anh Hoa, directrice du Service du tourisme de Hô Chi Minh-Ville, a estimé que les liens entre la mégapole du Sud et les principales régions économiques du pays avaient favorisé tout l’écosystème touristique : augmentation du nombre de visiteurs et des recettes, création de produits plus attrayants pour attirer davantage de voyageurs, en particulier les étrangers. "Le partenariat aide aussi les entreprises à réduire leurs coûts pour proposer des produits à des prix plus compétitifs", a-t-elle remarqué.

Pour Trân Thi Bao Thu, directrice chargée du marketing et de la communication de Fiditour Travel - Vietluxtour, il faut intensifier les programmes de promotion touristique en ligne. Car "peu importe la qualité du produit, il ne sera pas connu sans promotion", a-t-elle précisé.

Pied d’égalité

Début juillet, Hanoï (Nord), Nghê An (Centre) et Hô Chi Minh-Ville (Sud) ont coopéré avec un certain nombre de localités du Centre pour organiser un forum sur le développement touristique ayant pour thème "Convergence de la quintessence - Valoriser les destinations".

Le programme a réuni plus de 500 participants : des représentants du gouvernement, du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, de l’Administration nationale du tourisme et des opérateurs touristiques... Ils se sont concentrés sur des mesures visant à promouvoir et améliorer la coopération pour développer un tourisme durable et stimuler la demande touristique interne entre Hanoï, Hô Chi Minh-Ville et les provinces du Centre. Parallèlement, les parties prenantes ont signé de nombreux accords de partenariat.

Les 8 et 9 août a eu lieu à Hô Chi Minh-Ville le forum intitulé "Croissance du tourisme international et reprise complète du tourisme vietnamien". Co-organisé par l’Association vietnamienne du tourisme (VITA), celle de Hô Chi Minh-Ville et l’Administration nationale du tourisme, cet événement avait pour objectif de soutenir les entreprises dans la mise en œuvre efficace des programmes de coopération. Il s’agissait aussi de discuter des solutions spécifiques afin d’attirer plus de visiteurs étrangers au Vietnam, pour une bonne relance touristique après la pandémie.

Selon le ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme, Nguyên Van Hùng, les entreprises touristiques doivent avoir une connexion étroite entre elles, sur un pied d’égalité, de coopération et de bénéfice mutuel pour un développement durable. "Je crois que les partenariats en tourisme contribueront à aider le secteur à se développer de manière plus verte, plus durable et mieux connectée", a-t-il conclu.

Tân Dat - Xuân Lôc/CVN

back to top