Hanoï
Les fleurs de pêcher de toujours s’épanouissent dans le village de Nhât Tân

Ces jours-ci, lorsqu’ils arrivent au village de pêchers de Nhât Tân, à Hanoï, beaucoup de gens sont éblouis par la beauté des pêchers qui commencent à fleurir.

>> Au village de Nhât Tân, les fleurs de pêcher de toujours sourient au vent de l’Est

>> À la découverte des villages horticoles à l’approche du Têt

>> La fleur de pêcher dans la symbolique vietnamienne

>> Thât thôn, fleur annonciatrice de l’arrivée du printemps

Fleurs de pêcher de Nhât Tân.
Photo : VNA/CVN

Pour les Hanoïens, à l’occasion du Nouvel An lunaire, les branches de pêcher sont un élément de décoration indispensable. Ils exposent un grand pêcher dans la cour ou une branche dans la maison ou sur l’autel des ancêtres. Cela contribue à créer une atmosphère de Têt plus animée et chaleureuse.

Les jardins de pêchers de Nhât Tân sont connus pour être le lieu qui cultive le plus de pêchers séculaires du Nord du Vietnam. Leurs fleurs de pêchers sont célèbres pour leurs pétales qui sont plus grands et plus beaux qu’ailleurs. Comme d’habitude, en fin d’année, ce lieu attire un grand nombre de visiteurs qui viennent acheter des pêchers ou des branches, se prendre en photo au milieu des fleurs de pêcher et se préparer à accueillir une nouvelle année.

À cette époque, le temps se réchauffe, de nombreux jardins de pêchers dans le quartier de Nhât Tân, arrondissement de Tây Hô, à Hanoï, ont commencé à fleurir. Un ou deux mois auparavant, les horticulteurs ont pris soin des pêchers en les taillant et en les élaguant pour que les fleurs puissent s’épanouir juste à l’occasion du Têt.

La culture des pêchers est un métier traditionnel des habitants. Pendant les années 1990-1995, la superficie cultivable de ce quartier n’était que d’environ 34 ha. Après 1998, ils ont cultivé des pêchers sur les rives du fleuve Rouge et depuis lors, la superficie s’est étendue à environ 60 ha.

À l’approche du Têt Quý Mão 2023 (Année du Chat), les jardins de pêchers du village de Nhât Tân brillent d’un rouge vif. Des dizaines de milliers de pêchers et de fleurs de pêcher ont fleuri. Les jardins de pêchers en pleine floraison attirent un grand nombre de touristes.

La culture des pêchers est un métier traditionnel des villageois de Nhât Tân, à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

Les pêchers du village de Nhât Tân sont très diversifiés allant des bonsaïs aux grands arbres pour les bureaux, en passant par les petits pêchers pour la famille, les pêchers séculaires, les pêchers naturels et les pêchers courbés de tous types et formes. Parmi ces variétés, il existe trois principaux types de pêchers, à savoir : les đào thế (pêcher en bonsaïs), les pêchers séculaires et les pêchers à branches.

Le đào thế prend source du pêcher đào bích (fleur de pêcher de couleur rose foncé) original, il est donc facile pour les horticulteurs de déterminer la date de floraison. Parmi les đào thế figurent des bonsaïs qui peuvent être très petits.

À l’opposé des bonsaïs, on trouve les pêchers pour les bureaux, principalement en forme de tour, qui sont appelés "đào tán thông" (pêcher haut ayant un large feuillage).

Le pêcher à branches à un feuillage rond et large. Une autre variété de pêcher est le pêcher naturel. Les horticulteurs laissent les pêchers pousser naturellement. Cependant, les pêchers à branche obligent les jardiniers à les fertiliser et à les traiter tous les mois. Le pêcher à branches doit notamment être greffé à partir d’un pêcher local et il faut deux ans pour obtenir un tel arbre.

Nhât Tân est un village de pêchers célèbre de Hanoï.
Photo : VNA/CVN

Les pêchers séculaires et les pêchers en bonsaï demandent des soins méticuleux de la part des horticulteurs. Les branches de fleurs de pêcher đào bích (fleur de pêcher de couleur rose foncé) ou de pêcher đào phai (fleur de pêcher de couleur rose pâle).

Ces dernières années, à Nhât Tân, sont également apparus un certain nombre de pêchers spéciaux, tels que le pêcher blanc et le pêcher thất thốn. Ce dernier, qui ne mesure qu’un peu plus d’un mètre, passe pour être la reine des fleurs de pêcher. Les fleurs de pêcher thất thốn sont difficiles à faire éclore juste à l’occasion du Têt.

À Nhât Tân, en plus de pêchers traditionnels, les villageois cultivent également des kumquats et des fleurs fraîches.

Selon les villageois de Nhât Tân, cette année le temps est assez favorable, les pêchers fleurissent précocement et les jardiniers en ont pris grand soin.

Les branches de fleurs de pêcher dans les rues montrent que l’atmosphère du Têt approche. Les fleurs de pêcher de Nhât Tân sont devenues le symbole culturel de Hanoï et du Vietnam pendant le Nouvel An lunaire. Chaque printemps, la couleur des fleurs de pêcher embellit chaque coin de rue et chaque maison, rendant l’atmosphère du Têt plus excitante et plus chaleureuse.

NDEL/VNA/CVN

back to top