10/10/2020 07:12
Inauguré en 2017, le Centre d’art contemporain Vincom - VCCA - est aujourd’hui un rendez-vous des passionnés d’art. Il réalise le double objectif qu’il s’était fixé : être un espace pour la promotion de l’art et une passerelle entre les artistes et le public.

>>Hanoï, la fièvre créatrice
>>Les espaces créatifs, le rendez-vous des Hanoïens passionnés d’art
>>Nguyên Thê Son interroge la transformation de Hanoï
 

Un spectacle du groupe Ðàn Ðó au VCCA.


Situé au cœur du centre commercial luxueux de Vincom Mega Mall Royal City, au 72A Nguyên Trai, à Hanoï, le Centre d’art contemporain Vincom est une oasis consacrée aux beaux-arts et à la musique. Après une longue période de stagnation à cause du COVID-19, il accueille depuis le 18 septembre deux expositions : l’une du collectif Ðàn Ðó et de l’artiste visuel Nguyên Ðuc Phuong, l’autre du collectif de sculpteurs Hanoï - Saigon.

L’ambiance y est particulièrement animée et les nombreux visiteurs s’empressent d’admirer les œuvres artistiques de qualité qui y sont présentées. Et ils ne sont pas déçus. Le groupe Ðàn Ðo offre un festin musical coloré avec des instruments principalement en bambou créés par quatre artistes talentueux : Nguyên Ðuc Minh, Ðinh Anh Tuân, Nguyên Quang Su et Trân Kim Ngoc.

Les airs envoûtants emmènent le public dans la campagne tranquille d’antan. "Cela fait longtemps que mon cœur n’avait pas vibré comme ça. Je n’arrive pas à contrôler mes pieds et tout mon corps veut s’agiter en accord avec le rythme de la musique", confie un spectateur. Les émotions du public sont amplifiées grâce aux œuvres visuelles de Nguyên Ðuc Phuong.

 

Une oeuvre exposée au VCCA.


Dans une autre salle du VCCA, 63 œuvres sculpturales de 32 artistes de Hanoï et Hô Chi Minh-Ville sont exposées. Les créateurs, dont plusieurs sont jeunes, jouent avec diverses matières, alliant métal, bois, pierre, céramique ou encore composite pour exprimer leur point de vue sur divers sujets comme la liberté, le temps qui file, le mouvement, la nature, les souvenirs d’enfance, la nostalgie ou encore la solitude…

Musique, sculpture, installations, œuvres d’art visuel… Tous ces supports d’expression artistique se rencontrent au VCCA. Les visiteurs ouvrent différentes portes pour s’immerger dans l’univers de l’art contemporain. Quant aux artistes, ils y trouvent un espace, "une maison" qui valorise leur créativité, leur talent, leurs aspirations et leurs confidences. Le VCCA a réussi sa mission de devenir un pont entre artistes et spectateurs.

Faire s’emballer les émotions

 

L'exposition du groupe de sculpteurs Hanoï - Saigon.


Le 6 juin 2017, le Centre d’art contemporain Vincom a été inauguré avec l’exposition "Toa" (Le feuillage). Réunissant une vingtaine d’artistes contem-porains vietnamiens et étrangers, l’événement a tout de suite retenti dans le monde de l’art, alors que le Vietnam souffrait d’un manque cruel d’expositions de qualité et d’espaces dédiés à l’art contemporain.

Dès lors, des expositions sont régulièrement organisées, à raison de quatre par an, chaque trimestre ayant son propre thème et proposant des activités éducatives particulières. Ces manifestations ont été de véritables succès : "Net/Stroke" (Trait) consacrée au peintre Luu Công Nhân ; "Les aventures de Grillon qui touchent aux mondes" inspirée du livre Les aventures de Grillon de l’écrivain Tô Hoài ; "Ailes" (Wings en anglais) qui présentait l’art japonais de l’origami ; "Ươm" (Pépinière) des artistes Doàn Van Toi, Hà Thuy Hang et Châu Lê Hoàng Gia ; ou encore l’exposition numérique "Image et distance" des chefs-d’œuvre de Van Gogh. Toutes ont marqué les esprits des amateurs d’art.

 

Un coin de l'exposition du groupe Ðàn Ðó et de l’artiste visuel Nguyên Ðuc Phuong.


En marge des expositions, des workshops et rencontres entre artistes et spectateurs sont organisés pour que l’art contemporain ne soit pas une bulle isolée et inaccessible à la compréhension même s"'il ne faut pas chercher à comprendre les œuvres. Réfléchissons simplement à ce qu’elles nous apportent et qu’il suffit d’accueillir", souligne Mizuki Endo, conservateur japonais du VCCA.

Le VCCA est un centre à but non lucratif, développé et financé par Vingroup, le premier consortium économique privé du Vietnam. D’une superficie de 4.000 m2, il est tourné entièrement vers la mise en valeur de l’art : salle d’exposition principale souterraine dotée d’une voûte qui recueille la lumière naturelle, salle de projection vidéo, atelier de création, salle d’étude, bibliothèque, entrepôt de conservation des œuvres équipé d’un système de contrôle d’air et d’humidité aux normes internationales. L’art contemporain y est mis à l’honneur, au grand bonheur des esthètes.

"Je pense que le VCCA doit continuer sur sa bonne lancée pour devenir un centre d’art contemporain de premier rang national", insiste l’artiste peintre Nguyên Thê Son, enseignant à l’Université des beaux-arts du Vietnam.

 

Texte et photos : Vân Anh/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Dà Nang, Quang Nam et Thua Thiên-Huê s'associent pour le touristique Le Service du tourisme de la ville de Dà Nang a collaboré avec les Départements du tourisme, les Associations du tourisme et les entreprises des provinces de Quang Nam et de Thua Thiên-Huê pour lancer mercredi 25 novembre le programme de relance touristique "Trois localités - Une destination avec de nombreuses expériences".