19/09/2020 11:00
Conformément au nouveau programme global de l’enseignement général, de nouveaux manuels sont utilisés pour cette année scolaire 2020-2021 en première année du cycle primaire (CP). Éditeur, gestionnaire d’école, enseignant et élève, ils témoignent.
>>Les nouveautés de la rentrée 2020-2021
>>Le COVID-19 ouvre de nouvelles perspectives aux enseignants
>>Rentrée scolaire : des cérémonies brèves mais significatives

Un cours de vietnamien dans une classe de CP de l’école primaire Dinh Bô Linh, province de Kiên Giang (Sud).
Photo : Hông Dat/VNA/CVN

"La compilation des manuels a été bien calculée"

Nguyên Van Tùng, rédacteur en chef adjoint de la Maison d’édition Éducation du Vietnam


Selon la feuille de route du nouveau programme global de l’enseignement général, à partir de l’année scolaire 2020-2021, les élèves en première année du cycle primaire vietnamien (équivalente au CP du système éducatif français, ndlr) utilisent de nouveaux manuels scolaires. Le nombre de livres a augmenté avec cinq nouvelles matières obligatoires au programme : éthique, musique, éducation physique, beaux-arts et activités expérimentales.

Parmi les cinq versions approuvées par le ministère de l’Éducation et de la Formation, quatre appartiennent à la Maison d’édition Giao duc Viêt Nam (Éducation du Vietnam). La compilation des manuels a bien été calculée. Nos productions répondent aux exigences en termes de contenus et d’illustrations attrayantes et vives. Les ouvrages sont imprimés en quatre couleurs sur un papier de qualité. La taille des ouvrages est plus grande qu’auparavant.


"Les activités expérimentales, une nouvelle matière intéressante"

Nguyên Thi Hoa, directrice adjointe de l’École primaire du chef-lieu de Diêm Điên, province de Thai Binh (Nord)


Le nouveau programme global d’enseignement général met l’accent sur le développement des compétences des élèves, leur autonomie et valorise leur créativité. Avec ces nouveaux manuels scolaires de CP, les enseignants devront bien étudier la méthode pédagogique et se référer au guide pédagogique pour bien en saisir les exigences. Avant la rentrée scolaire, nos enseignants de CP ont participé à des formations sur ce nouveau programme, puis ont élaboré ensemble des leçons modèles pour trouver les meilleures méthodes. Ils ont constitué une équipe de travail en ligne pour faciliter les échanges réguliers.

À la différence de l’année précédente, lors de la première semaine d’école, les élèves de CP apprennent à présenter et à saluer les membres de leur famille dans deux matières : éthique, nature & société. Cette approche est favorable à l’accès aux connaissances d’autres matières dont le vietnamien. En particulier, les activités expérimentales sont la nouvelle matière qui suscite le plus d’intérêt chez les élèves. Avec trois heures par semaine, ils feront des visites sur le terrain et des séances de visionnage de vidéos selon les thèmes donnés.


"La classe est bien animée"

Pham Thi My Anh, enseignante de musique à l’École primaire Vo Truong Toan, ville de Cân Tho (Sud)


Mes collègues et moi avons participé à des formations sur l’utilisation des nouveaux manuels pour bien en saisir les exigences et les méthodes pédagogiques. Lors de mes cours, l’atmosphère est très amusante. Les élèves semblent être plus actifs. L’abondance d’illustrations les aide à solliciter leur imagination et leur créativité et rendent la classe plus animée. Mais, l’enseignement selon ces nouveaux manuels demande plus de compétences de notre part. Nous devons appliquer une méthode pédagogique plus créative pour animer la classe.

De nouveaux manuels scolaires pour les élèves de CP du primaire.
Photo : Linh Thao/CVN

"Des contenus répartis de manière raisonnable"

Nguyên Thi Hà, enseignante à l’École primaire Viêt Hung, à Hanoï


Personnellement, je pense que les nouveaux manuels de CP répondent aux attentes des enseignants et enthousiasment vraiment les élèves. Ils suivent de très près le nouveau programme d’enseignement général et héritent des avantages de la version précédente. Parmi les cinq versions approuvées par le ministère de l’Éducation et de la Formation, notre école a choisi "Cánh Diêu" (Cerf-volant). Cette version se concentre sur la valorisation de l’autonomie et de la créativité des élèves. Les contenus sont répartis de manière raisonnable. Par exemple, pendant l’heure de classe de vietnamien, les élèves mettent pleinement en œuvre leurs compétences en termes de compréhension et d’expression orale et écrite. En ce qui concerne les cours d’expérimentation, je trouve que cette nouvelle matière enthousiasme les enfants. Cependant, dans ces nouveaux manuels, selon moi, il y a trop d’images au détriment des textes, aussi les élèves font parfois plus attention aux premiers et négligent les seconds.


"De belles images et illustrations"

Truong Lâm Huy, élève de CP à l’École primaire Viêt Hung, à Hanoï


Par rapport aux livres de CP que j’ai vus et lus chez ma cousine il y a un an, mes nouveaux manuels ont de belles illustrations. Donc, c’est plus amusant de lire et d’étudier. Mais comme les livres sont plus grands, les apporter à l’école tous les jours est plus difficile pour moi. Lors de la première semaine de classe, ma maîtresse m’a appris à présenter et à saluer les membres de ma famille dans les cours d’éthique. J’ai eu aussi une heure d’activités expérimentales et j’ai visité les alentours de mon école pour mieux la comprendre. Je me sens heureux et enthousiaste. 
Linh Thao/CVN

 

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Tourisme post-COVID-19 : Dà Nang lorgne le marché singapourien Une conférence en ligne présentant l'offre touristique de Dà Nang sur le marché de Singapour a été organisée lundi 19 octobre par le Service du tourisme de Dà Nang et le Bureau commercial du Vietnam à Singapour.