Le projet FoPro-Tourisme-Hanoï soutenu par l’AUF à l’heure du bilan

Soutenu par l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), le projet FoPro-Tourisme-Hanoï, prévu initialement pour une durée de trois ans (2018-2021), est axé sur la professionnalisation des formations en tourisme. Mais les restrictions liées à la pandémie ont fait que certaines activités prévues ont dû être différées. Aussi le projet a-t-il été prolongé d’un an. L’heure est maintenant au bilan…

>> FOPRO, un projet sur l'amélioration de la qualité des diplômés en tourisme

97% de diplômés de la formation du Tourisme de l’Université de Hanoï ont trouvé un emploi tout de suite après leur sortie de l’Université, tel est le résultat présenté par l’Université d’Hanoï.
Photo : AUF/CVN

Le projet FoPro vise à améliorer l’enseignement dispensé, grâce à une meilleure formation du corps enseignant et à un accès à plus de supports de travail. Sa finalité est de développer la pratique professionnelle, d’instaurer une collaboration plus étroite entre partenaires académiques et économiques, et rendre plus efficace la communication, comme l’a indiqué Trân Van Công, doyen du Département de français de l’Université de Hanoi.

"Le projet FoPro consiste à aider les professeurs de notre département à rédiger des manuels et des cours pour des modules qui concernent le tourisme. Nous avons effectivement mis sur pied différents modules du type ‘le français dans le tourisme’, ‘la culture dans le tourisme’, ‘la communication dans le tourisme’… Et ça profite aussi bien à notre établissement qu’à d’autres. Je pense en particulier aux universités de Huê ou de Dà Nang", dit-il.   

Le projet FoPro est parti d’un besoin réel : les jeunes qui veulent se lancer dans le secteur touristique ont besoin de recevoir une formation spécifique en complément de leur formation linguistique. C’est en tout cas ce qui ressort des propos de Nguyên Thi Cuc Phuong, vice-rectrice de l’Université de Hanoi.

"Tous les départements de français sont face au défi de la professionnalisation des programmes de formation. Nous sommes bien conscients que si nos étudiants se contentent d’apprendre le français, ils n’auront que très peu de débouchés à l’arrivée… D’où la nécessité de leur proposer différentes spécialités comme l’interprétariat, la traduction ou le tourisme… Pour ce qui est de l’interprétariat et de la traduction, ce sont des métiers qui sont mis en péril par les logiciels de traduction automatique... Tandis que dans le tourisme, le contact humain reste privilégié", explique-t-elle.

FoPro a été lancé en partenariat avec six agences de voyage francophones vietnamiennes (Amica Travel, Asiatica Travel, Easia Travel, Travelogy Vietnam, Horizon Vietnam Voyage et iLotus Tours) et avec l’Université de Liège (Belgique). Une dizaine de professionnels ont participé à la conception et à l’expérimentation du programme. Ta Duy Bao, qui est le directeur d’Horizon Vietnam Voyage, est visiblement satisfait des résultats obtenus.

"Depuis quelques années, on constate un manque de professionnalisme dans le secteur du tourisme vietnamien. C’est pour ça que j’ai voulu participer à ce projet. On a, dans un premier temps, formé les enseignants, puis participé à l’élaboration du cursus. On a aussi donné des cours aux étudiants, directement. Mais l’un des points vraiment importants, je pense, c’est que les étudiants ont pu venir en stage, chez nous. Certains se sont même vus confier des vraies responsabilités", indique-t-il.

Au total, plus de 300 étudiants de l’Université de Hanoï ont bénéficié de ce projet. Lê Duy Khanh est l’un d’entre eux. Grâce à FoPro, il a désormais le pied à l’étrier…

Madame Nguyên Thi Cuc Phuong, vice-rectrice de l’Université de Hanoï.
Photo : AUF/CVN

"Je travaille actuellement à l’hôtel Sofitel Legend Métropole de Hanoi. Ce projet m’a permet d’acquérir des connaissances dans le domaine du tourisme et de l’hôtellerie. Et avec les stages, j’ai acquis également plus d’expérience", nous raconte-t-il.

Même son de cloche du côté de Nguyên Vân Anh, une autre étudiante. "Actuellement, je suis gestionnaire en logistique de voyages. Je me sens très chanceuse d’avoir trouvé un emploi juste après avoir reçu mon diplôme. Et c’est aussi grâce au projet FoPro, qui nous met en contact avec de nombreuses agences de voyage", confie-t-elle.

La pandémie a certes affecté le déroulement du projet, mais elle a paradoxalement permis de mettre en place une formation plus approfondie, d’après Nguyên Thu Hiên, professeur du Département de français de l’Université de Hanoï.

"Durant ces deux années, il n’y a eu aucun touriste étranger, au Vietnam. Du coup, les professionnels du secteur étaient plus disponibles, pour les étudiants. Pour ce qui est des stages, ça a aussi créé des difficultés, mais bon, on a pu trouver des solutions alternatives", se souvient-elle.

FoPro a réussi à mobiliser une vingtaine d’enseignants d’universités vietnamiennes et laotiennes ainsi que cinq professionnels du tourisme pour participer aux trois formations. À partir de l’année universitaire 2022-2023, les étudiants en tourisme du Département de français de l’Université de pédagogie de Hô Chi Minh-Ville bénéficieront de nouveaux modules de formation pour être mieux à même de répondre à la demande…

VOV/VNA/CVN

back to top