10/08/2020 23:31
Le peintre russe de réputation mondiale Tuman Zhumabaev, un ami intime du Vietnam, est décédé le 7 août à l'âge de 58 ans.
>>Publication d'un livre qui contribue à resserrer l'amitié Vietnam - Russie
>>Publication en vietnamien du recueil de mémoires Des Russes écrivent sur Hô Chi Minh

Le peintre Tuman Zhumabaev.
Photo : artnow.ru/CVN

Né le 10 mars 1962, le peintre Tuman Zhumabaev a consacré toute sa vie à l'art. Sa technique de peinture remarquable fut comparée à celle de Rembradt Harmenszoon, l'un des plus grands peintres européens et hollandais en particulier.

Au cours de sa vie, il a organisé des dizaines d'expositions individuelles et collectives à travers le monde. Outre la Russie, ses peintures sont également exposées dans des musées au Vietnam, aux États-Unis, en Pologne, en Hongrie, en Autriche, en Iran, en France, en Chine...

Tuman Zhumabaev est hautement apprécié dans la promotion de la coopération culturelle entre la ville de Saint-Pétersbourg et la Russie en général avec d'autres pays.

Il a peint de nombreuses œuvres sur l'Oncle Hô (Président Hô Chi Minh ou Nguyên Ai Quôc), le grand leader national vietnamien, dont Nguyên Ai Quôc à Saint-Pétersbourg en 1923. L’œuvre  a été remise à Hô Chi Minh-Ville par l’autorité de Saint-Pétersbourg et est actuellement exposée au Musée de la ville.

Récemment, le peintre russe a présenté un tableau sur le Président Hô Chi Minh lors d’une conférence virtuelle Hô Chi Minh-Ville - Saint-Pétersbourg tenue le 19 mai dernier à l’occasion du 130e anniversaire de l’Oncle Hô.

À Hanoï, il y a une galerie de peintures de Tuman Zhumabaev nommée "Lilac gallery" d'un couple vietnamien qui étudia en Russie et fut autrefois dans le cercle de ses amis.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le tourisme intérieur du Vietnam devrait se redresser après le COVID-19 La résurgence du COVID-19 au Vietnam a mis de nombreux prestataires touristiques sous pression alors qu'ils essayaient de maintenir leurs entreprises à flot. Cependant, maintenant que la pandémie s’apaise, ils ont des conditions favorables pour ramener leurs affaires à la normale.