Hô Chi Minh-Ville : de nouvelles idées pour développer le tourisme

Le marché touristique traditionnel s’est rapidement rétabli. Les voyageurs sont de retour, les professionnels du secteur se disent contents mais inquiets d’une surcharge du nombre de visiteurs et du manque de personnel disponible pour garantir la qualité des services.

Touristes étrangers dans la Poste de Hô Chi Minh-Ville.
Photo : Saigontourist/CVN

Le secteur du tourisme se porte bien. À Hô Chi Minh-Ville, les revenus des services d’hébergement et de restauration ont augmenté de 111,4%. Cependant, il y a une surcharge dans certaines destinations clés du pays.

Manque de personnel

Lors du forum ayant pour thème "Connexion des forces touristiques du Vietnam", organisé le 8 août dans la mégapole du Sud par le Service municipal du tourisme, en coopération avec l’Association du tourisme de Hô Chi Minh-Ville, Vo Anh Tài, directeur général adjoint du groupe Saigontourist, a estimé que la surcharge touristique existait non seulement au Vietnam mais aussi sur les marchés internationaux. De plus, sans une reprise totale du tourisme international, il ne sera pas possible pour le tourisme vietnamien d’atteindre son plein potentiel. Le tourisme étant un élément clé de l’économie vietnamienne, la reprise de cette dernière en période post-COVID-19 ne sera pas une réalité tant que le secteur touristique ne sera pas pleinement rétabli.

Cao Thi Tuyêt Lan, la Pdg de Viettours Travel and Events Company, a décrit la situation de surcharge touristique à laquelle viennent de faire face nombre d’entreprises. Concrètement, l’organisateur a fait venir une délégation MICE (réunions conférence et expositions) de 600 personnes à Hô Chi Minh-Ville, mais un hôtel 5 étoiles international a annoncé qu’il faudrait attendre 23h00, non pas faute de chambres mais faute d’agents d’entretien.

S’exprimant lors du forum, le ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme, Nguyên Van Hùng, a indiqué que dans le passé, le niveau de dépenses des touristes en Thaïlande était estimé à 1.500 USD, tandis que pour le Vietnam, les dépenses étaient de 1.100 ou moins de 1.000. Aujourd’hui, le nombre de visiteurs nationaux a dépassé le nombre de ceux internationaux, et le tourisme vietnamien retrouve le sourire petit à petit.

"En 2022, le Vietnam souhaite accueillir 60 millions de voyageurs nationaux. Actuellement, nous avons reçu plus de 71 millions de touristes nationaux. Cela montre la bonne santé de l’industrie du tourisme au Vietnam, prouvant la bonne direction prise quand on considère le tourisme domestique comme le marchepied du tourisme international, en prêtant attention au marché intérieur du tourisme, sans oublier de se rapprocher et d’exploiter le marché international", a déclaré le ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme, Nguyên Van Hùng.

Connexion locale, attraction internationale

Pour attirer les touristes d’autres provinces ainsi que les visiteurs internationaux à destination de Hô Chi Minh-Ville, la ville s’est continuellement renouvelée, avec une série de produits touristiques attrayants. Elle a par exemple organisé des visites dans les "poumons" verts de la mangrove de Cân Gio, ou encore une expérience culinaire sur la rivière Saigon. Récemment, le Service municipal du tourisme a annoncé et mis à jour 366 ressources touristiques uniques sur l’application mobile, et a déployé un programme touristique modèle reliant les différentes ressources de la zone, en mettant l’accent sur la coordination avec la ville de Thu Duc et ses 21 districts et arrondissements.

Hô Chi Minh-Ville ne cesse de diversifier son offre touristique.
Photo : VNA/CVN

Selon Nguyên Thi Khanh, présidente de l’Association du tourisme de Hô Chi Minh-Ville, c’est la première fois que la ville organise un forum du tourisme à grande échelle sous forme d’événements pour faire se rencontrer les acteurs du secteur, et promouvoir les produits touristiques entre les villes à travers le pays. Il s’agit également d’une occasion pour les localités et les entreprises de présenter leurs atouts et produits spécifiques à des partenaires nationaux et étrangers.

Vo Anh Tài a suggéré que pour la fin de 2022, l’industrie du tourisme devait établir un plan d’action pour se concentrer sur la promotion de programmes et d’événements afin de mettre en lumière les produits et les marques touris-tiques sur les marchés potentiels du tourisme international comme les États-Unis, l’Inde, l’Australie et les pays de l’Asie du Sud-Est.

Du point de vue de l’État, le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a recommandé aux localités et entreprises touristiques de se doter d’une nouvelle réflexion et de nouvelles actions sur la base de la situation touristique actuelle et passée. Cet état d’esprit a pour leitmotive "la paix, la coopération, le développement, l’écologisation, la sécurité, la convivialité, la numérisation et la connexion".

Le chef du secteur touristique demande à développer un nouveau tourisme, en renouvelant les produits touristiques existants. "À mon avis, le tourisme culturel doit primer. On doit créer des produits qui touchent le cœur des touristes. Les entreprises qui y arriveront seront alors durables et prospères. La culture est l’âme des produits touristiques, et c’est ce que les entreprises de voyage doivent viser", a souligné M. Hùng.

Truong Giang/CVN

back to top