01/10/2016 21:26
La Mer Orientale est à nouveau le thème d'un colloque international qui a eu lieu à l'Académie australienne ​des Forces de Défense à Canberra (capitale de l'Australie), ​durant lequel les experts ont examiné un certain nombre de ​points ​sur l'importance de cette zone maritime.
>>Les Vietnamiens de France soutiennent la sentence de la CPA sur la Mer Orientale
>>Le Vietnam appelle au multilatéralisme et à l’adhésion au droit international

Une île artificielle construite illégalement par la Chine dans l'archipel de Truong Sa (Spratly) du Vietnam.
Photo : Reuters

L'événement, qui a eu lieu du 28 au 30 septembre, a réuni près de 70 experts d'Australie, de Chine, du Japon, des États-Unis, d'Inde, du Vietnam, des Philippines, de Malaisie, d'Indonésie et de Singapour. Il a été organisé par cette académie, l'Académie de diplomatie du Vietnam et l'Institut japonais des affaires internationales.

Les experts ont examiné les perspectives stratégiques et de géoéconomiques de la région indo-pacifique, ​sujette ​à des difficultés croissantes résultant des tensions en Mer Orientale, ​notamment économiques et de sécurité ​en Asie du Sud-Est liées ​en raison de cette question de la Mer Orientale, les relations sino-américaines ​dans ce cadre, le droit international et la décision de la Cour permanent d’arbitrage de La Haye, les défis et les mesures ​pour minimiser les conflits ou résoudre les différends.

Certains participants ont souligné les défis et les dilemmes causés par ces différends pour les parties concernées, comme le droit d'accéder aux ressources naturelles, la dégradation de l'environnement et les défis pour le commerce, l'aide et l'investissement. Ils ont également exprimé leurs points de vue sur le rôle et la contribution de l'ASEAN ​au règlement de ces problèmes.

​S'agissant de la décision du tribunal de La Haye, le colloque a également examiné les points forts et les faiblesses du droit international ​concernant la Mer Orientale.

Les experts ont également ​discuté du rôle des puissances mondiales comme l'Inde, les États-Unis et le Japon, lesquels peuvent aider à ​une diminution des tensions et ​au maint​ien de la paix et de la stabilité dans cette région.

Lors de ce colloque, le professeur Carlyle A. Thayer, de l'Académie australienne ​des Forces de Défense, a prononcé un discours sur la situation ​en Mer Orientale ​en suite de la sentence du tribunal de La Haye, ainsi que sur les réactions des parties concernées et de l'ASEAN. Il a insisté sur le rôle de cette dernière association dans l'atténuation des tensions dans cette zone maritime.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Le Parc national de Ba Bê vaut vraiment le détour Le Parc national de Ba Bê est situé dans la province de Bac Kan, à environ 170 km au Nord de Hanoï. Ce site naturel offre un paysage grandiose et une grande diversité biologique.