Une policière vietnamienne œuvre au maintien de la paix internationale

Derrière son doux visage se cache un esprit résilient forgé par de nombreuses années d’exercice. La lieutenante-colonelle Luong Thi Trà Vinh est la première policière vietnamienne à participer à une mission internationale de maintien de la paix.

>> Les Casques bleus vietnamiens aident à sensibiliser les femmes sud-soudanaises à la santé

>> Soixante-trois Vietnamiens en mission au Soudan du Sud à l'honneur

>> Les Casques bleus vietnamiens mènent des actions civio-militaires au Soudan du Sud

La lieutenante-colonelle Luong Thi Trà Vinh. 
Photo : CTV/CVN

Depuis 2016, Luong Thi Trà Vinh, 41 ans, participe aux formations sur le maintien de la paix co-organisées par les Nations unies, le Département des opérations de maintien de la paix (ministère de la Défense) et le ministère de la Police du Vietnam.

Être où il faut quand le pays en a besoin

Après six ans d’efforts, la lieutenante-colonelle a l’honneur de devenir la première femme officier des forces de police vietnamienne à remplir les conditions requises pour participer aux opérations de maintien de la paix de l’ONU.

Ce mois-ci, elle et ses frères d’armes doivent rejoindre la Mission des Nations unies au Soudan du Sud (MINUSS). Avant son départ, Trà Vinh surveille et opère une veille régulière sur l’évolution de la situation politique et sur la sécurité dans la région où elle sera en service, pour se préparer au mieux à la mission. ''C’est un grand honneur et une grande responsabilité qui s’accompagnent de nombreux défis. Cependant, nous sommes tous prêts à accomplir n’importe quelle tâche qui nous est assignée. Étant policière et ayant la confiance des commandants, je suis consciente de mes responsabilités et je dois faire de mon mieux pour accomplir mon devoir'', a-t-elle partagé.

Portant le casque bleu, symbole de la paix, Mme Vinh ne pouvait pas cacher sa fierté. Dès son plus jeune âge, elle rêvait de devenir policière. À l’âge de 18 ans, elle a réussi le concours d’entrée à l’Académie de sécurité populaire et n’a pas arrêté d’étudier depuis.

Plus tard, elle a pris conscience des questions d’instabilité politique mettant en péril la paix et la sécurité, notamment des femmes et des enfants, ainsi que des problèmes de violence, d’abus et de crimes sexuels se produisant dans les zones de conflit.

Douée en langues étrangères, Mme Vinh maîtrise également les techniques de conduite et de tir. De plus, elle possède d’autres qualifications générales au service de la mission telles que les compétences situationnelles, la survie dans des environnements difficiles et conflictuels, l’utilisation de cartes terrestres, de radios et d’appareils de communication par satellite, les connaissances de secours et de sensibilisation aux mines.

Forte d’expériences dans les questions humanitaires au ministère de la Police et notamment de dix ans de travail au poste de gestionnaire, la lieutenante-colonelle a été désignée par les Nations unies au poste de directrice administrative de cette mission.

Opportunités d’apprentissage

Afin de se préparer au mieux dans tous les aspects, non seulement en améliorant ses compétences, au cours des six dernières années, la policière vietnamienne a également préparé mentalement ses enfants. Elle leur a appris à être responsables d’eux-mêmes et de leurs familles, à être indépendants dès leur plus jeune âge afin que lorsque leurs parents partent en voyage d’affaires, les enfants puissent se débrouiller tous seuls.

Luong Thi Trà Vinh (2e à droite) est prête à partir rejoindre la MINUSS.
Photo : Nam Trân/CVN

Avant son départ, Trà Vinh a évoqué ses deux enfants. Cette année, son premier fils s’apprête à entrer au lycée, un moment important pour lui. ''C’est la première fois que j’accepte une mission de travail dans un pays lointain sur une longue durée'', a-t-elle confié.

Ces derniers jours, sachant le départ de leur mère, Dat, son fils aîné, 14 ans, et Anh Mai, sa fille, 13 ans, se sont partagés les tâches ménagères. Anh Mai aime cuisiner et nettoyer la maison, tandis que son frère se charge de faire la vaisselle. Son mari incite ses enfants à étudier tout en faisant le ménage. Grâce au soutien de sa famille, Mme Vinh est sereine dans la préparation de sa mission.

Étant la première policière vietnamienne à rejoindre les forces de maintien de la paix de l’ONU, Luong Thi Trà Vinh pense que c’est également une opportunité pour acquérir plus d’expériences dans un environnement de travail multinational. Elle a affirmé qu’elle ferait de son mieux, qu’elle perpétuerait la tradition des forces de maintien de la paix vietnamiennes en montrant sa bravoure, son intelligence et sa capacité à réaliser ses missions et faire son devoir, répondant ainsi aux exigences des Nations unies.

Thanh Huy/CVN

Quatre officiers de police vietnamiens envoyés à l’ONU


Cette année, lors de sa première participation aux opérations de maintien de la paix de l’ONU, le ministère vietnamien de la Police envoie un officier pour effectuer une mission au Département des opérations de maintien de la paix au siège de l’Assemblée nationale de l’ONU à New York (États-Unis) et trois autres à la MINUSS.
Le 15 juin 2021, le Bureau permanent du ministère vietnamien de la Police sur le maintien de la paix de l’ONU a été créé.