01/10/2020 17:16
La Banque d’Indonésie (BI) et la Banque populaire de Chine (PBoC) ont signé le 30 septembre un protocole d’accord (MoU) pour établir un cadre favorisant l’utilisation des monnaies nationales pour le commerce et l’investissement direct.

>>Indonésie et Chine renforcent leur coopération économique
>>La Chine et l'Indonésie conviennent de coordonner leurs stratégies de développement
>>Le déficit commercial de l'Indonésie avec la Chine a augmenté en janvier

Désormais, la cotation directe du taux de change et le commerce interbancaire pour le yuan chinois et la roupie indonésienne est permise. Photo : NET/CVN

Avec l'accord de règlement en monnaies nationales (LCS) signé par le gouverneur de la BI Perry Warjiyo et le gouverneur de la PBoC Yi Gang, les deux banques centrales ont convenu de promouvoir la cotation directe du taux de change et le commerce interbancaire pour le yuan chinois et la roupie indonésienne.

Dans l'avenir, elles renforceront la coopération grâce à un partage régulier d'informations et à des discussions. Selon The Jakarta Post, la Banque d'Indonésie a signé des accords similaires avec d'autres banques centrales, à savoir la Banque de Thaïlande et la Banque Negara Malaisie, ainsi qu'avec le ministère japonais des Finances. L'importance des LCS augmente à mesure que le commerce entre les pays asiatiques se développe. Le commerce sans avoir à passer par le taux de change du dollar américain peut se traduire par un prix plus efficace.

La Chine est le premier partenaire commercial de l’Indonésie. Entre janvier et août, les exportations non pétrolières et gazières de l'Indonésie vers la Chine ont atteint 17,81 milliards de dollars et les importations se sont chiffrées à 24,72 milliards de dollars, a cité le journal, sur la base des données de Statistics Indonesia (BPS).

VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
«Bún Ốc Bà ngoại» transmet les valeurs de la cuisine vietnamienne

Excursion au village des chapeaux iconiques Le village de Chuông, situé à plus de 30 km du centre-ville de Hanoï, est réputé depuis longtemps pour la fabrication de chapeaux coniques en feuilles de latanier.