01/03/2014 12:14
Chaque année, à l’arrivée du printemps, Nguyên Hiêu Tin donne naissance à des calligraphies originales. Rendez-vous avec ce jeune homme, figure emblématique de cet art à Hô Chi Minh-Ville.


Le jeune lettré Nguyên Hiêu Tin. Photo : DSPL/CVN

Nguyên Hiêu Tin est né en 1980 dans la province d’An Giang (delta du Mékong) et vit actuellement dans l’arrondissement de Binh Thanh (Hô Chi Minh-Ville). Son père est peintre et aussi calligraphe. Curieusement, Tin ne s’intéresse guère à ces arts dans sa jeunesse.

Une passion naît à la fac

Le jeune homme découvre la calligraphie lorsqu’il est étudiant à l’Université des sciences sociales et humaines (Université nationale de Hô Chi Minh-Ville), lors d’une exposition à la Maison culturelle de la jeunesse en l’an 2000. Une révélation. Notamment, il tombe en admiration devant les œuvres de Bùi Hiên. Le jeune homme confie : «Je suis venu à l’exposition par curiosité. Et la passion pour la calligraphie est née en écoutant M. Hiên. Pour moi, les calligraphies portent la beauté de la nation et de la culture nationale en particulier». Tin ajoute : «Cet art n’est pas trop difficile. Il demande dans un premier temps patience, travail et passion».

Tout l’argent qu’il gagne après les cours, le jeune homme le consacre à l’achat de plumes, papiers, d’encre et de livres de calligraphie. Puis, il présente ses premières oeuvres à ses proches, qui n’en reviennent pas. «Ces premiers essais sont la période la plus heureuse de mon processus d’apprentissage de la calligraphie», estime-t-il. À l’époque, la calligraphie n’est guère pratiquée dans la mégapole du Sud et il existe peu d’œuvres en caractères vietnamiens. Tin réserve beaucoup de temps à cet art. Parfois il se lève la nuit quand l’inspiration le saisit.

Il se souvient toujours d’un jour proche du Têt où les bonzes vont traditionnellement à l’Université pour tracer des calligraphies en chinois. À cette occasion, le jeune homme demande une place parmi eux. Il s’aperçoit alors que les gens apprécient beaucoup ses œuvres parce qu’elles sont en vietnamien, et donc plus faciles à comprendre que les idéogrammes chinois. Tin a pris goût à ces rencontres, et s’est souvent installé sur les trottoirs de la ville avant le Têt pour offrir des calligraphies, comme le faisaient les lettrés d’autrefois.

Hiêu Tin à l’Université des sciences sociales et humaines de Hô Chi Minh-Ville.
                                                                                                                        Photo : VHH/CVN


Parmi les jeunes calligraphes de la mégapole du Sud, Hiêu Tin est l’un des plus connus et aussi l’un des pionniers. Pas étonnant donc qu’il soit devenu président du Club des calligraphes Viêt relevant de la Maison culturelle pour la jeunesse.

Des dessins en calligraphie

Fin 2001, Hiêu Tin présente sa première exposition, autour du thème du cheval. Certaines compagnies, maisons d’éditions lui passent des commandes. En outre, il participe à des documents d’études sur la calligraphie, collecte des centaines d’articles de journaux, d’images et de timbres sur le sujet.

Une œuvre de M. Tin à l’occasion de l’année du Cheval. Photo : Net/CVN


Le jeune homme est surtout connu pour ses dessins calligraphiques. Cela reste de la calligraphie, mais avec un dessin en plus. Le calligraphe Viên Ngô estime que c’est le style le plus original au Vietnam, celui qui demande le plus de créativité. Chaque nouvelle année lunaire, M. Tin donne naissance à une collection.

Parmi les douze signes du zodiaque vietnamien, seul le dragon n’existe pas dans le monde réel. Hiêu Tin a créé douze œuvres inspirées de ce signe à partir du mot Long (dragon) et du numéro 2012. Pour l’Année du Cheval 2014, le jeune lettré a utilisé les caractères Ngua et Ma (les deux mots désignant cet animal). L’œuvre Ngua chào Xuân montre un cheval qui galope tracé avec le caractère Ma et le numéro 2014. Ngua mung xuân montre un cheval au galop tracé à partir du caractère Ngua.

Quê Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Des circuits au départ et à destination des Des circuits de visite sont organisés depuis novembre par Saigontourist Travel. Les programmes amènent les voyageurs dans des localités non infectées par le COVID-19, dans le Sud mais aussi le Nord du pays.