Le Vietnam contribuera activement au mouvement mondial pour la paix

En marge de la 22e Assemblée du Conseil mondial de la paix qui se tient à Hanoï, de nombreux délégués ont partagé leurs sentiments pour le Vietnam et fait confiance à une Assemblée réussie au Vietnam, un pays épris de la paix.

>> Le président affirme la politique étrangère de paix du Vietnam

>> Rencontre des délégués participant à la 22e Assemblée du Conseil mondial de la paix

Le président vietnamien Nguyên Xuân Phuc (1er plan, centre) et des délégués, le 23 novembre à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

Socorro Gomes Coelho, présidente du Conseil mondial de la paix, a estimé que le Vietnam jouait un rôle important au sein du Conseil mondial et était en train de se développer fortement. Elle a convaincu que le Vietnam continuerait à contribuer activement au mouvement mondial pour la paix.

De retour au Vietnam après cinq ans, Aqel Mahmoud Ahmed Tugoz, coordinateur du Comité pour la paix et la solidarité de Palestine, a reconnu un développement remarquable du Vietnam ces dernières années. La position du Vietnam sur la scène internationale est de plus en plus renforcée.

La Palestine est toujours reconnaissante du soutien et de l'accompagnement du Vietnam, a-t-il souligné.

Le président de l'Institut cubain pour l'amitié avec les peuples (ICAP), Fernando Gonzalez Llort, un héros cubain et un ami proche du Vietnam, a également partagé ses sentiments chaleureux et sincères pour le Vietnam, en particulier envers le Président Ho Chi Minh, lors de sa participation à la 22e Assemblée du Conseil mondial de la paix.

Il a déclaré que l'œuvre révolutionnaire et la libération nationale du Vietnam ont toujours joué un rôle très important dans la paix mondiale.

Non seulement au Vietnam mais aussi à Cuba, une reconnaissance profonde de l'histoire de la nation permet aux jeunes générations de mieux comprendre des grands sacrifices consentis par les générations précédentes, ainsi que des relations étroites entre le Vietnam et Cuba, une relation fidèle qui a résisté à l'épreuve du temps, a affirmé Fernando Gonzalez Llort.

VNA/CVN

back to top