Le président américain bientôt en Arabie saoudite

La Maison Blanche a annoncé mardi 14 juin que le président américain Joe Biden se rendrait en Arabie saoudite lors de sa prochaine visite au Moyen-Orient à la mi-juillet.

>>Antony Blinken et le vice-ministre saoudien de la Défense discutent du Yémen

>>Pétrole: les États-Unis veulent pousser l’Arabie saoudite et la Russie à augmenter leur production

>>Les États-Unis et l'Arabie saoudite veulent relancer les négociations de paix

Joe Biden (1er plan, à gauche), alors vice-président des États-Unis, lors d'une visite en Arabie saoudite en octobre 2011
Photo : AFP/VNA/CVN

La porte-parole de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre, a déclaré dans un communiqué que la dernière étape du président américain lors de sa tournée prévue du 13 au 16 juillet, après Israël et la Cisjordanie, serait la ville saoudienne de Djeddah, en Arabie saoudite, étant actuellement à la tête du Conseil de coopération du Golfe.

M. Biden "est impatient d'effectuer cette visite importante en Arabie saoudite, un partenaire stratégique des États-Unis depuis près de huit décennies", a indiqué Mme Jean-Pierre, ajoutant que "la garantie de la sécurité énergétique et alimentaire mondiale" ferait partie des sujets abordés.

Cette visite dans ce pays riche en pétrole intervient alors que l'administration Biden fait face à une pression intérieure croissante pour abaisser les prix astronomiques du carburant. Le prix de l'essence à la pompe aux États-Unis a grimpé samedi pour la première fois au-dessus du seuil des 5 USD en moyenne le galon.

L'OPEP+, qui regroupe l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, a récemment accepté de relever la production pétrolière afin de contribuer à la baisse des prix croissants.


Xinhua/VNA/CVN