30/03/2019 12:00
Un restaurant Pho Thin a récemment été inauguré à Tokyo. Il a suscité l'intérêt des Japonais et des Vietnamiens qui auraient envie de déguster une célèbre spécialité de Hanoï.
>>Pho et café à l’œuf séduisent les Japonais
>>Les délices vietnamiens à la conquête du monde

Un bol de pho Thin à Tokyo avec ses condiments.
Photo: Nguyên Tuyên/VNA/CVN

Ces dernières années, le nombre de Vietnamiens au Japon a rapidement augmenté. Les restaurants spécialisés dans les plats vietnamiens y sont de plus en plus nombreux, notamment à Tokyo. On peut dire que la cuisine vietnamienne est devenue familière au pays du Soleil-Levant.

Sur la page d’accueil de la fanpage Pho Thin TOKYO, on raconte l’histoire d’un Japonais "tombé amoureux" du célèbre pho (soupe de vermicelles de riz avec du bœuf ou du poulet) du Vietnam: Kenji Sumi. Cet amour particulier prend sa source au restaurant Pho Thin au 13, rue Lò Đúc, à Hanoï, réputé pour son pho unique, avec du bœuf sauté à l’oignon. M. Sumi a décidé de donner aux Japonais l’opportunité de savourer ce met.

Fan de pho

De l’intention à la création du restaurant à Tokyo, le chemin n’est pas si facile. M. Kenji a rencontré Nguyên Trong Thin, propriétaire du restaurant Pho Thin à Hanoï, pour lui a proposé de lui enseigner tous les secrets d’un bon pho. Puis, en février 2018, il l’a persuadé de l’aider à ouvrir un premier restaurant Pho Thin à Tokyo.

En mars 2018, la Compagnie par actions Play Pho a été créé. Il s’agit d’une société chargée de développer la marque du pho Thin au Japon. Kenji Sumi en est directeur. Grand amateur de gastronomie vietnamienne, il en apprécie de nombreux mets célèbres tels que le bún cha (vermicelles de riz au porc grillé), le bánh mì (sandwich vietnamien), le goi cuôn (rouleau d’été)… Pour lui, parmi ceux-ci, le pho Thin de Lò Đúc est le plat le plus extraordinaire.

Malgré de nombreuses diffi-cultés, il a réalisé son désir le 9 mars 2019 en lançant son premier restaurant à Ikebukuro, un quartier fréquenté de Tokyo, principalement actif dans le  commerce et la restauration. Le jour de l’ouverture, le propriétaire de Pho Thin à Hanoï s’est rendu au Japon pour servir les clients.

Affluence inespérée

Le restaurant Pho Thin à Tokyo attire de nombreux convives.
Photo: Nguyên Tuyên/VNA/CVN

M. Kenji est très surpris du succès rencontré auprès  de la population de Tokyo et des Vietnamiens qui y résident. Parlant du projet d’autres restaurants au Japon dans l’avenir, Kenji Sumi a défini deux objectifs principaux. Premièrement, permettre aux Japonais de goûter le pho Thin qu’il aime beaucoup. Deuxièmement, créer une culture de la dégustation de ce met au Japon.

Kenju Sumi a deux collabo-rateurs: Hayama Yushi et Kamijo Takashi. Le premier est un expert en consultation en publicité. Avec son expérience dans la création de deux sociétés, il est chargé des finances du projet de pho Thin de Tokyo, de la publicité, du marketing et de la planification.

Le deuxième raffole du ramen japonais et en consomme chaque année 600 bols dans les restaurants célèbres de Tokyo. Par son travail, il a connu des amis vietnamiens et a été séduit par le Vietnam, sa culture et ses habitants. En août 2018, M. Kamijo a été recruté au poste de gestionnaire de l’établissement. Il se rendra au Vietnam en cette fin d’année pour améliorer ses compétences au restaurant Pho Thin à Hanoï.

Actuellement, le restaurant Pho Thin à Tokyo ouvre seulement ses portes de 11h00 à 14h00. Cependant, il ferme plus tôt que l’heure affichée en raison du dépassement du nombre de clients qui épuisent très vite l’ensemble des provisions prévues pour la journée. Les jours ordinaires, 30 minutes avant l’ouverture, les convives font déjà la queue. Le week-end, il y a encore plus de gourmands! Parmi ceux-ci, plusieurs Vietnamiens.

Il existe environ 200 restaurants spécialisés dans la cuisine vietnamienne à Tokyo. Les mets vietnamiens sont réputés: nem rán (rouleaux de printemps frits), goi, pho, bún cha, bánh xèo (sorte de crêpe vietnamienne fourrée)... Ainsi, les Japonais connaissent le Vietnam comme un pays à la cuisine savoureuse et délicieuse. Un art culinaire qui attire beaucoup de Japonais.
 
Mai Huong/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La deuxième édition du tournoi amical de football Vietnam - France avec succès

Les entreprises œuvrent pour le développement durable du tourisme Selon l’Administration nationale du tourisme du Vietnam, au cours de ces deux dernières décennies, un développement impressionnant du secteur touristique national a été constaté.