19/03/2019 15:15
La 5e édition de Goût de France 2019, l’événement référence du rayonnement de la gastronomie française, s’inscrit dans une démarche plus respectueuse des ressources de la planète.

>>"Goût de France": le plus grand dîner du monde s’anime
>>Une quarantaine de restaurants vietnamiens à "Goût de France 2018"

 

L'événement Goût de France 2019 valorise une cuisine responsable.

Avec la participation de plus de 5.000 chefs venus des 5 continents, l’événement Goût de France 2019 (21-24 mars) verra une forte sensibilisation en faveur d’une cuisine dite responsable. C’est ce qu’a souligné Bertrand Lortholary, ambassadeur de France au Vietnam, lors d’une conférence de presse organisée le 18 mars à Hanoï.

"Les consommateurs préfèrent aujourd’hui les produits qui sont fabriqués dans le respect de l’environnement. Dans ce contexte, cette édition de Goût de France est choisie pour témoigner de cette tendance et soutenir la fondation +No More Plastic+", a poursuivi le diplomate français. "No More Plastic" est une fondation, à but non lucratif, une "start-up" au service de l’océan qui couvre la planète - pour sensibiliser le public aux dangers de la pollution plastique, préconiser des solutions alternatives aux produits en plastique à usage unique et favoriser des solutions novatrices pour inventer la consommation de demain.

Cette année, il y aura 51 restaurants vietnamiens participant à Goût de France 2019, dont 24 à Hanoï, 6 dans le Centre et 21 dans le Sud. "Le Vietnam est dans le top dix des pays étrangers les plus actifs dans cette édition", a félicité Bertrand Lortholary.
 
Charcuterie française à l’honneur

La charcuterie française est l'expression d'un art de vivre.

La 5e édition de Goût de France au Vietnam verra la participation de la Fédération française des industriels charcutiers, traiteurs et transformateurs des viandes (FICT). La FICT regroupe 300 entreprises françaises réparties dans l’ensemble du territoire français qui emploient 37.000 personnes.  Les produits des entreprises membres de la FICT sont vendus dans 70 pays dont le Vietnam.

La charcuterie française est l’expression vivante d’un art de vivre et de traditions plusieurs fois centenaires. Elle témoigne d’une créativité et d’un savoir-faire d’excellence.

"Nous avons actuellement 450 recettes qui sont suivies et qui sont améliorées au fur et à mesure", a informé Claire Geroudet, coordinatrice du projet de la FICT lors de cette conférence de presse. Et d’ajouter que ce sont les recettes qui font partie du quotidien des Français parce que les produits peuvent être consommés dans tous les repas des Français.

 
L'ambassadeur de France au Vietnam déguste le fromage à la raclette préparé par Raphael Kinimo.

Lors de la conférence de presse, les participants ont également eu la chance de déguster des plats à base de produits de charcuterie. Un menu des plus alléchants a été proposé: melon jambon sec, plateau de charcuterie, espuma de laitière et saucisson sec, croustillant de lorette à la rilette, mini sandwich de concombre pâté de campagne… Particulièrement, les convives ont eu l’occasion de déguster un plat spécial: le fromage à la raclette préparé par Raphael Kinimo, chef cuisinier de l’Hôtel Sofitel Legend Métropole Hanoï.  

"La gastronomie française est très riche et diversifiée de par ses régions, ses produits et ses méthodes de cuisine. Cette cuisine a été reconnue par l’UNESCO comme patrimoine culturel immatériel de l’Humanité le 16 novembre 2010", a souligné  Raphael Kinimo. Et d’insister également que "je suis arrivé depuis peu au Vietnam mais j’ai d’ores et déjà constaté que nos arts culinaires sont très similaires. La cuisine française et la cuisine vietnamienne tendent à stimuler leurs produits sans en cacher les attributs".
 

Texte et photos: Vân Anh/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Les maisons d'hôtes à Sa Pa attirent de plus en plus de visiteurs Afin de décharger le trop-plein de visiteurs du bourg de Sa Pa et d’améliorer les moyens de subsistance de la population locale, la province de Lào Cai (Nord) se concentre sur le développement de l’agritourisme.