Dauphiné : van Aert encore tout près de la victoire

À deux secondes près, Wout van Aert a effleuré de nouveau la victoire dans le Critérium du Dauphiné, dont la 4e étape, un contre-la-montre, est revenu mercredi 8 juin au champion du monde de la discipline, l'Italien Filippo Ganna (Ineos).

>>Dauphiné : la 2e étape pour le Français Vuillermoz

>>Dauphiné : doublé Astana dans le contre-la-montre

Le Belge Wout van Aert lors du contre-la-montre de la 4e étape du Critérium du Dauphiné, le 8 juin près de Montbrison.
Photo : AFP/VNA/CVN

Surpris mardi 7 juin dans un sprint en montée par David Gaudu, van Aert a dû se résigner de nouveau, plus facilement toutefois que la veille. "Je suis battu par le champion du monde", a souligné le Belge de l'équipe Jumbo qui a conforté sa position en tête du classement général après cette étape courue au nord de Montbrison (Loire).

Entre Ganna et van Aert, l'histoire se poursuit puisque l'Italien a devancé le Belge lors des deux derniers Mondiaux de la discipline. Mais l'écart s'est resserré (26 sec en 2020, 6 sec en 2021) pour se réduire encore dans cette étape du Dauphiné. "J'espère bien le battre bientôt", a souri van Aert.

"Heureusement, la météo était meilleure, il faisait soleil alors qu'on annonçait la pluie. Les conditions ont été à peu près les mêmes pour tous", a souligné pour sa part Ganna qui est parti tôt pour établir le temps de référence, à 53,8 km/h de moyenne sur les 31,9 kilomètres du parcours.

Grand spécialiste de l'effort en solo, le géant italien (25 ans) qui a prévu de s'attaquer au record de l'heure fin août a couru cinq contre-la-montre cette année. Pour un bilan de quatre victoires et d'une deuxième place, en attendant le grand rendez-vous de Copenhague, le chrono d'ouverture du Tour de France programmé le 1er juillet et visé également par van Aert. "Je préfère les efforts plus courts et ce sera le cas à Copenhague. Mais je pense que ça vaut aussi pour Ganna !", a annoncé le Belge.

Roglic le premier des grimpeurs

Nanti d'une avance de 53 secondes sur l'Italien Matteo Cattaneo au classement général, van Aert occupe le premier rang de l'équipe Jumbo (trois coureurs aux quatre premières places). Son chef de file théorique, le Slovène Primoz Roglic, s'est classé cinquième du chrono de La Bâtie d'Urfé.

L'Italien Filippo Ganna, vainqueur du contre-la-montre lors de la 4e étape du Critérium du Dauphiné, le 8 juin au nord de Montbrison (Loire).
Photo : AFP/VNA/CVN

"Ce n'était pas le meilleur parcours pour moi", a estimé le champion olympique de la discipline à Tokyo qui a fait mieux cependant que les autres candidats déclarés à la victoire ou au podium.

Par rapport à Roglic, l'Italien Damiano Caruso a lâché 43 secondes, le Britannique Tao Geoghegan Hart 49 secondes et l'Australien Ben O'Connor plus d'une minute. Quant à l'Américain Brandon McNulty, victime d'un saut de chaîne et d'un cafouillage pour son dépannage, il a terminé à plus d'une minute et demie du Slovène.

David Gaudu, qui occupait la deuxième place au départ de Montbrison, a logiquement reculé à la 12e place du classement général. Le Français s'est surpassé pour ne pas être repris par van Aert parti deux minutes après lui. Pour l'essentiel, il a confirmé des progrès encourageants dans le contre-la-montre (23e à moins de deux minutes de Ganna malgré la distance).

Jeudi 9 juin, la 5e étape s'offre aux sprinteurs mais laisse une chance aux baroudeurs sur un parcours de 162,3 kilomètres entre Thizy-les-Bourges (Rhône) et Chaintré (Saône-et-Loire) près de Mâcon. En passant avant la mi-course par le village, Le Guidon, où a grandi Bernard Thévenet, le vainqueur du Tour en 1975 et 1977.


AFP/VNA/CVN