08/09/2021 21:51
Les talibans ont annoncé mardi 7 septembre que le mollah Hassan Akhund avait été nommé Premier ministre du gouvernement afghan par intérim.
>>Les talibans disent contrôler tout l'Afghanistan, Massoud appelle à se soulever
>>Les drapeaux afghan et taliban réunis le temps d'un match de cricket à Kaboul
>>Le Canada prévoit d'accueillir 5.000 réfugiés afghans évacués par Washington

Le mollah Hassan Akhund, alors ministre des Affaires étrangères taliban, en train de recevoir le ministre pakistanais des Affaires étrangères Sartaj Aziz en 1999, vient d'être nommé à la tête du gouvernement afghan.
Photo : Reuters/VNA/CVN

Le porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid, a déclaré lors d'une conférence de presse qu'Abdul Salam Hanafi et le mollah Abdul Ghani Baradar avaient été nommés vice-Premiers ministres par intérim, et que le mollah Mohammad Yaqoob, fils du mollah Mohammad Omar - le défunt cofondateur des talibans - avait été nommé ministre de la Défense par intérim.

Amir Khan Muttaqi a été nommé ministre des Affaires étrangères par intérim, et Sarajuddin Haqqani, fils du fondateur du réseau Haqqani, a été nommé ministre de l'Intérieur par intérim, a ajouté le porte-parole des talibans. Abas Stanikzai a quant à lui été nommé vice-ministre des Affaires étrangères par intérim.

Le porte-parole a indiqué que ces nominations n'étaient pas définitives, car il s'agit de postes intérimaires. Les postes restants seront annoncés à une date ultérieure. Ces nominations visent à permettre au gouvernement de continuer à assurer les tâches nécessaires pendant la période de transition, a-t-il déclaré.

Le porte-parole a souligné qu'il s'agissait d'un gouvernement par intérim, mais que les talibans essaieraient de faire entrer au gouvernement des individus venus d'autres régions du pays lors de la formation du gouvernement définitif. Il n'a cependant pas précisé combien de temps ce gouvernement intérimaire resterait en place.

La formation du gouvernement intérimaire a été annoncée après que les talibans ont déclaré lundi 6 septembre avoir entièrement conquis le Panchir, la dernière des 34 provinces afghanes à leur résister. Situé à quelque 200 km au nord de Kaboul, la capitale du pays, le Panchir était la dernière province d'Afghanistan non contrôlée par les talibans depuis que le groupe s'est emparé de la majorité du territoire afghan au cours de son offensive éclair début août.

Le dernier contingent américain a quitté l'Afghanistan le 30 août à minuit, un jour avant la date limite du 31 août fixée par le président américain Joe Biden. Leur retrait met fin à 20 années de guerre d'occupation dans ce pays d'Asie centrale. Les talibans ont promis de mettre en place un gouvernement inclusif, et ont espéré que le peuple afghan contribuerait à la transition dans le pays.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Des bulles touristiques dans le Sud Vietnam L’épidémie de COVID-19 étant désormais sous contrôle, le tourisme revit à Hô Chi Minh-Ville. Après des circuits fermés vers Cu Chi et Cân Gio, en banlieue de la ville, c’est maintenant toute la région du Sud qui se rouvre aux touristes saigonnais.