08/09/2021 21:14
Le ministre des Situations d'urgence russe, Evguéni Zinitchev, est mort en sauvant une personne au cours d'un entraînement, a indiqué mercredi 8 septembre le ministère, dans un communiqué transmis aux agences russes.
>>Extrême-Orient russe : un hélicoptère s'écrase dans un lac, huit personnes présumées mortes
>>Russie: six morts et 28 blessés dans le renversement d’un autocar

Evguéni Zinitchev sur une photo diffusée par le ministère des Situations d'urgence.
Photo : Reuters/VNA/CVN

Le ministre "est tragiquement mort en service à Norilsk au cours d'un exercice interministériel de protection de la zone arctique, alors qu'il sauvait la vie d'une personne", a indiqué le ministère à l'agence Tass.

M. Zinitchev "se trouvait au bord d'une falaise avec un vidéaste qui a glissé et est tombé dans l'eau", a indiqué sur sa chaîne Telegram Margarita Simonian, la rédactrice en chef de la chaîne télévisée pro-Kremlin RT.

"Personne n'a eu même le temps de comprendre ce qu'il se passait quand M. Zinitchev s'est précipité dans l'eau après l'homme qui était tombé et s'est écrasé sur les rochers", a-t-elle encore précisé.

Ministre depuis 2018, le responsable a fait l'essentiel de sa carrière au sein de différents services de sécurité russe, notamment celui chargé des gardes du corps du président Vladimir Poutine, selon un biographie publiée par les agences russes. Le défunt avait servi au KGB soviétique. Puis en 1991, il a rejoint le Service de protection des personnalités (FSO).

À partir de 2006, cet homme sert au sein du Service de sécurité des présidents Vladimir Poutine et Dmitri Medvedev. Il rejoint aussi à partir de 2014 en tant que numéro 2 le Département de lutte contre le terrorisme des Services de renseignements (FSB).

De 2016, jusqu'à sa nomination à la tête du ministère des Situations d'urgence en 2018, Zinitchev occupe le poste clé de directeur adjoint du FSB.

APS/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Des bulles touristiques dans le Sud Vietnam L’épidémie de COVID-19 étant désormais sous contrôle, le tourisme revit à Hô Chi Minh-Ville. Après des circuits fermés vers Cu Chi et Cân Gio, en banlieue de la ville, c’est maintenant toute la région du Sud qui se rouvre aux touristes saigonnais.