À An Giang, les crues n’arrêtent pas les élèves !

À An Giang, quand les crues reviennent en septembre, l’École primaire B Vinh Hôi Dông se coordonne avec les autorités locales pour transporter les élèves en barque.

>> Une classe d’enseignement du vietnamien en Algérie

>> Quand l’école-internat donne des ailes aux enfants des minorités ethniques

>> Des professeurs dévoués dans les régions reculées

Des élèves des hameaux de Vinh Hoà et Vinh An sont amenés à l’école en barque par des milices locales. 
Photo : VNA/CVN

Vers 05h30, Trân Van Hiên, milicien d’autodéfense du Commandement militaire de la commune de Vinh Hôi Dông, district d’An Phu, province d’An Giang (Sud), prépare une petite barque pour emmener les élèves à l’École primaire B Vinh Hôi Dông. Cela fait près d’un mois qu’il fait cela quotidiennement, depuis que les inondations ont frappé cette région occidentale du Sud.

Chaque jour, il se rend dans chaque famille des hameaux de Vinh Hoà et Vinh An, de la commune de Vinh Hôi Dông, isolés par les eaux des crues, pour emmener une dizaine d’enfants à l’école. En raison des crues, la plupart des habitants de ces hameaux doivent se déplacer en barque. M. Hiên déclare qu’il faut environ 30 minutes pour emmener en barque un groupe d’élèves en classe et que chaque élève doit avoir un gilet de sauvetage pour assurer sa sécurité.

Chemin épineux de l’école

“Normalement, les élèves vont à l’école à vélo tous les jours”, fait savoir Nguyên Thi Chi, une habitante locale. Avant d’ajouter : “Depuis près d’un mois, les eaux montent, dépassant le niveau d’alerte et coupant de nombreuses routes. Nous n’osons pas les laisser se déplacer tout seul. Heureusement, les soldats nous aident à les emmener à l’école. Nous leur en sommes très reconnaissants”.

À raison de quatre voyages par jour, sa fille Nguyên Thi Kim Huong, élève en 5e classe à l’École primaire B Vinh Hôi Dông, est accompagnée par des miliciens du Commandement militaire de la commune de Vinh Hôi Dông.

“En raison des chemins inondés, je ne peux pas se rendre en cours à vélo. Mes parents sont occupés, donc j’ai peur de manquer la classe. Grâce aux enseignants et miliciens de la commune, je n’ai jamais été en retard. Je suis très heureuse de pouvoir continuer à étudier”, exprime Kim Huong

L’enseignant Hà Minh Phuong, directeur de l’École primaire B Vinh Hôi Dông, explique que 64 élèves sur 514 sont touchés par les crues et ne peuvent donc pas aller à l’école par euxmêmes. Certaines zones sont recouvertes par deux mètres d’eau, ce qui rend très difficile et dangereux les déplacements.

Depuis le début de l’année scolaire, l’établissement s’était activement coordonné avec le Comité populaire de la commune de Vinh Hôi Dông pour emmener 64 élèves en classe en toute sécurité.

“Cette année, certains tronçons de route ont été améliorés, de sorte que le nombre d’élèves qui doivent être récupérés et emmenés à l’école par barque a diminué. À cette même période, les années précédentes, environ 50% des élèves de l’école étaient touchés par les eaux de crue”, s’expose-t-il.

Pour la sécurité des élèves

À la saison des crues, la plupart des habitants des hameaux de Vinh Hoà et Vinh An doivent se déplacer en barque.
Photo : VNA/CVN

Chaque année, il y a près de trois mois de saison des crues. C’est donc le moment où Trân Van Hiên est chargé de conduire à l’école les élèves des zones inondées. Il occupe ce poste depuis de nombreuses années. Il accompagne les élèves au moins deux fois par jour pour les aider à ne pas manquer les cours.

D’après Huynh Công Phuong, vice-président du Comité populaire de la commune de Vinh Hoi Dông, cette année, les inondations sont survenues tôt, avec un niveau d’eau élevé et ont duré plus longtemps qu’en 2019, affectant la fréquentation de l’École primaire B Vinh Hôi Dông.

Afin d’assurer la sécurité des élèves, l’Organisation des jeunes locaux a coopéré avec l’école pour organiser pendant les vacances d’été des cours de natation et d’apprentissage des techniques de prévention de la noyade.

Le président du Comité populaire du district d’An Phu, Trân Hoà Hop, informe qu’en tant que localité située en amont de la région submergée d’An Giang, le district a toujours préparé des scénarii pour les petites et les grandes inondations.

Les autorités locales travaillent avec les écoles pour ramasser et emmener par barque près de 200 élèves de tout le district vers les écoles pendant la saison des inondations, principalement dans les communes de Vinh Hôi Dông, Vinh Hâu, Phu Huu, Vinh Lôc.

Dès le début de cette année scolaire, les responsables du district ont dressé une liste des élèves vivant dans les zones inondées, puis organisé une équipe pour les emmener aux écoles par barque. Le Comité populaire du district met également en place des crèches gratuites en période de crue afin d’assurer la sécurité des enfants et d’aider leurs parents à avoir l’esprit tranquille pendant qu’ils travaillent.

Huong Linh/CVN

back to top