La journée des enseignants vietnamiens fêtée à Hô Chi Minh-Ville

L'Université de pédagogie de Hô Chi Minh-Ville, en collaboration avec le Département de français, a organisé, samedi 19 novembre, une cérémonie pour célébrer le 40e anniversaire de la Journée des enseignants vietnamiens (20 novembre) au campus An Duong Vuong.

>> Village de l’espoir à Dà Nang, une reconnaissance envers les enseignants

>> Des professeurs dévoués dans les régions reculées

>> L'enseignement est le plus noble des métiers, selon le Premier ministre

Un numéro de dance à la Journée des enseignants vietnamiens, à Hô Chi Minh-Ville.

Selon le représentant du Département de français, Duy Thiên, l'événement a été l’occasion de retrouver d’anciens professeurs après de nombreuses années et de se remémorer ensemble des souvenirs.

Les anciens professeurs ont pu raconter des histoires et partager des souvenirs des premières années de la création du Département, permettant aux étudiants de mieux comprendre l'histoire de son développement.

Lors de cérémonie, de nombreuses activités ont été organisées pour valoriser le rôle des enseignants dont des concours de podcast “De belles de paroles”, de musique, de cartes “Meilleur prof. dans mon cœur”.

En outre, le Département de français a envoyé des cadeaux aux anciens professeurs et à tout le corps d'enseignants. Cette série d'activités a permis de rendre hommage à des enseignants dévoués à leur profession.

Remise de cadeaux aux anciens enseignants.

L’une des participantes au concours de musique, Khanh Ha, étudiante de 3e année, a partagé : “L'événement est une bonne occasion pour moi de retrouver des amis et professeurs. J'ai participé au concours de musique pour donner aux enseignants un cadeau pour ce 20 novembre. Les années précédentes, j'avais déjà participé à deux cérémonies de célébration de “la Journée des enseignants vietnamiens" organisées par le Département de français. À travers les histoires racontées par nos enseignants, j’ai pu mieux comprendre le processus de développement du Département. Les histoires aussi bien collectives qu’individuelles m'ont beaucoup inspirée, ainsi que les autres étudiants.”

La cérémonie a été divisée en deux parties : souvenirs des générations et souvenirs personnels. Les anciens professeurs ont partagé avec enthousiasme leurs souvenirs, notamment des premiers jours d'études dans des conditions difficiles alors que le pays était en guerre contre les Américains.

Dans son processus de développement, le Département de français est passé par 3 générations : la première avant 1975, la deuxième après 1975 et la troisième, actuelle, après 1995.

La deuxième génération a connu un changement de nom, de structure organisationnelle. Tout au long de ce processus, les enseignants ont été extrêmement unis pour construire le programme. Donc, le Département de français telle qu'il est aujourd'hui représente un grand effort collectif.

En plus des enseignants du corps professoral, le Département de français a également invité le personnel de la bibliothèque ainsi que du bureau du Département. C’est le cas de Mme Luy, une personne dévouée, qui dans l’ombre a soutenu de nombreuses générations d'étudiants.

Les étudiants du Département de français sont heureux de participer à la Journée des enseignants vietnamiens.

Michel Legall, professeur français qui travaille pour le Département depuis plus de dix ans, a confié : “Cet événement est très sympathique, joyeux et intéressant parce que les étudiants l’ont bien préparé. Les professeurs ont rappelé d’heureux souvenirs. Je pense que c’est très utile pour les étudiants actuels. De nos jours, je pense qu’avec Internet, les étudiants ont plus d’imagination, plus d’ouverture d’esprit. Les étudiants d’avant étaient aussi très gentils, mais moins ouverts peut-être”.

Trân Lê Bao Chân, enseignante de traduction et de culture et littérature françaises au Département de français, a partagé :  “Par rapport aux années précédentes, cette journée des enseignants vietnamiens est très spéciale car il s’agit de son 40e anniversaire. À cette occasion, le Département de français a invité les anciens professeurs de plusieurs générations pour organiser un séminaire afin de relier les générations. Le but n'était pas seulement d’exprimer de la gratitude envers les anciens professeurs, mais aussi de permettre aux jeunes générations de professeurs et d'étudiants d’écouter des anecdotes qui ont contribué à l'histoire du Département de français ainsi que de transmettre sa culture et son identité aux générations suivantes”.        

 Texte et photos : Quang Châu - HG/CVN

back to top