Les ressources éducatives libres, un enjeu d’avenir

Dans le contexte d’intégration internationale, les ressources éducatives libres (REL) sont considérées comme une solution efficace à la pénurie de matériaux d’apprentissage dans les universités. Elles sont l’objet de l’attention de nombreux pays dont le Vietnam.

>> Les ressources éducatives libres au service de l’enseignement supérieur

>> L’Université Vietnam - Allemagne, un phare dans les relations bilatérales

>> L’Université de droit, nouveau membre de l’Université nationale de Hanoï

Le directeur régional adjoint-projets de l’AUF Asie-Pacifique, Fabien Méheust, et la directrice de l’Université Van Lang, TrânThi My Diêu.
Photo : VL/CVN

Il existe à l’heure actuelle de nombreux systèmes de REL dans le monde et au Vietnam. Ils offrent un accès gratuit aux ressources pédagogiques. Leur exploitation efficace apporte de grands avantages aux écoles notamment aux universités vietnamiennes.

Les REL permettent aux universités de raccourcir le temps de mise à jour des programmes de formation pour se rapprocher des normes internationales. L’élaboration des programmes de formation se base sur de grandes universités du monde, combinée aux conditions spécifiques du pays afin de mettre en œuvre un programme adapté.

Les établissements supérieurs peuvent également réduire les coûts et le temps lorsqu’ils exploitent des REL dans le processus d’élaboration de leur système de manuels et de matériel. Ces ressources utiles sont utilisées sans l’autorisation de l’auteur et les écoles peuvent réutiliser ou modifier leur contenu et les mettre à profit.

En outre, les REL aident les universités à formuler et améliorer les politiques et stratégies éducatives, qui comprendront mieux les besoins des apprenants et permettront de mettre en avant les contributions des enseignants et des chercheurs afin de planifier au mieux la qualité de l’éducation à l’avenir.

Le libre accès aux résultats de la recherche facilitera ainsi le processus de recherche, le partage des connaissances ainsi que la diffusion des travaux scientifiques au public. En ce faisant, cela créera des conditions favorables pour les chercheurs au sein de ce vaste réseau afin d’améliorer la qualité de leur recherche.

Défis pour les universités

Actuellement, les écoles et étudiants peuvent facilement trouver les REL via des moyens de recherche populaires tels que Google. Depuis 2005, le Vietnam a officiellement rejoint le programme mondial des cours ouverts. Ce dernier s’est lancé dans l’espoir que les établissements d’éducation, les enseignants et les apprenants auront davantage de possibilités d’accéder à du matériel d’apprentissage de haute qualité et de créer un référentiel de REL en vietnamien.

Cependant, le succès du programme n’est toujours pas à la hauteur des attentes, en cause notamment les habitudes d’enseignement traditionnelles et le manque de partages... Il s’agit d’un défi de taille pour l’utilisation généralisée des REL au Vietnam.

En outre, le manque d’organisations chargées de définir les critères, les normes et la qualité des REL fait également douter les universités de la qualité de ces ressources et accroît leur réticence à exploiter ces dernières. Elles ne participent pas ou peu à la promotion du développement de leurs systèmes. Moins il y a de ressources de qualité et plus il est difficile pour les REL d’attirer de nouvelles contributions ou de nouveaux documents.

De plus, une compréhension approfondie du concept et des caractéristiques des REL reste encore limitée. La majorité des opinions estime que ces REL représentent des ressources gratuites et que les documents trouvés sur Internet téléchargeables sont également considérés comme des supports d’apprentissage ouverts et utilisables à l’usage.

De plus, les questions concernant les droits d’auteur et les licences d’accompagnement nécessaire à l’utilisation de ces documents sont souvent occultées. La mise en place de REL de qualité nécessite beaucoup de temps et d’efforts de plusieurs parties pour des améliorations et mises à jour constantes.

En outre, un des défis majeurs demeure la perception de nombreuses universités qui continuent de suivre une mentalité de la vieille-école qui n’arrive pas à saisir ni la tendance ni l’esprit du partage libre des REL. S’y ajoutant le manque de nouvelles plates-formes technologiques soutenant le processus d’accès libre, limitant ainsi d’autant plus le développement d’un réseau éducatif ouvert à tous.

Une image contrastée du développement des REL peut être observée dans le monde et au Vietnam, par conséquent, il est extrêmement important de trouver des solutions pour aider les universités vietnamiennes à participer au développement de ces ressources, afin de contribuer au processus de changement et d’amélioration de l’enseignement supérieur au Vietnam.

Un projet qui sort du lot

Dans un cours de l’Université Van Lang, à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : VL/CVN

Répondant à l’appel du ministère de l’Éducation et de la Formation sur la création d’une plateforme numérique nationale de REL, l’université Van Lang, à Hô Chi Minh-Ville, en collaboration avec le ministère de l’Éducation et de la Formation et ses partenaires, a proposé le projet “Élaboration d’un cadre juridique et d’un fondement pour des ressources éducatives libres au service de l’enseignement universitaire au Vietnam”. Celui-ci est financé par l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF). Il permettra de renforcer l’efficacité du management universitaire via la transformation numérique en répondant aux exigences de qualité et de respect du droit d’auteur.

Le projet est élaboré en se basant notamment sur les fondements scientifiques et recommandations de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), de l’Association des universités et écoles supérieures du Vietnam, ainsi que des opinions d’établissements de l’enseignement supérieur, de gestionnaires éducatifs, d’experts, scientifiques, d’organisations et d’individus concernés. Le ministère de l’Éducation et de la Formation a soumis le 7 octobre dernier le dossier de ce projet au Premier ministre.

En outre, dans le cadre de ce projet, une étude sur les REL a été réalisée du 10 au 30 juin 2022 au sein d’établissements éducatifs.

Van Lang - Huong Linh/CVN

back to top