22/11/2016 11:29
Le président élu américain Donald Trump a affirmé le 21 novembre qu’il retirerait les États-Unis de l’accord de partenariat transpacifique (TPP) dès le premier jour de sa présidence.

>>Japon - États-Unis : Shinzo Abe prêt à faire "confiance" à Donald Trump
>>Le Vietnam et les États-Unis plaident pour leur partenariat intégral
 

Dans une vidéo diffusée le 21 novembre par son équipe de transition, Donald Trump détaille les mesures qu’il prendra dès sa prise de fonction.
Photo : Capture d'écran/VNA/CVN


Ce partenariat commercial est "un désastre potentiel pour notre pays", a expliqué M. Trump, qui sera investi 45e président des États-Unis le 20 janvier, dans une courte vidéo diffusée par son équipe de transition et dans laquelle il détaille les mesures qu’il prendra dès sa prise de fonctions.

"
À la place, nous négocierons des traités commerciaux bilatéraux et justes qui ramèneront les emplois et l’industrie sur le sol américain", a ajouté M. Trump.

L’accord, conclu en 2015 après plusieurs années de laborieuses négociations, réunit les États-Unis, le Canada, et le Mexique, le Pérou et le Chili pour l’Amérique du Sud, le Japon, la Malaisie, le Brunei, Singapour et le Vietnam pour la partie asiatique et enfin l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

L’accord est non seulement important par son ampleur, étant donné que les pays signataires représentent autour de 40% du PIB mondial, mais aussi parce qu’il recouvre un nombre sans précédent de domaines, des droits de douane à la propriété intellectuelle, en passant par les investissements, les services, et les droits de l’homme et de l’environnement.

"Nos partenaires ont dit clairement qu’ils voulaient aller de l’avant avec le TPP et ils aimeraient le faire avec les
États-Unis», a assuré le président américain Barack Obama lors d’une conférence de presse le 20 novembre 2016 à l’issue du sommet du Forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC) à Lima, au Pérou.

"Nous assistons à des appels du pied en faveur d'accords commerciaux moins ambitieux dans la région avec moins d'exigence, moins de protection pour les travailleurs et l'environnement", a-t-il souligné.

Avant l’élection de Donald Trump à la présidence du pays, l’administration Obama avait déployé d’intenses efforts pendant plusieurs mois pour que ce traité puisse être adopté par le Congrès. Mais elle a dernièrement renoncé à obtenir l’approbation du Congrès sur le TPP en annonçant qu’elle laissait l’avenir de cet accord entre les mains de Donald Trump et des députés républicains.

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a déclaré lors d’une conférence de presse conjointe avec le président argentin Mauricio Macri, le 21 novembre à Buenos Aires, que le TPP serait "dénué de sens" sans la participation des
États-Unis.
 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Diên Biên se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia La province de Diên Biên (Nord) se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia qui doit avoir lieu du 11 au 14 mars 2017.