02/10/2016 16:57
La popularité de François Hollande retrouve son plus bas niveau depuis son entrée en fonction avec 18% (-1) seulement de bonnes opinions, et Alain Juppé reprend l'ascendant sur Nicolas Sarkozy, en net recul, auprès des proches de LR, selon un sondage BVA publié le 31 septembre.
>>À Calais, Hollande promet de démanteler la Jungle
>>L'appel de Hollande sur la Syrie à la tribune de l'ONU : "ça suffit"

François Hollande, lors d'une allocution à l'université de Jussieu, le 29 septembre 2016. Photo : AFP/VNA/CVN

Avec 80% ("1) de mauvaises opinions, le chef de l?État reste enlisé dans l'impopularité à sept mois de l'élection présidentielle. Son image reste positive par rapport au mois de juillet auprès des seuls sympathisants PS, mais elle se dégrade également, avec 54% (-5) d'opinions positives, selon cette enquête pour Orange.

Manuel Valls voit pour sa part sa cote s'améliorer légèrement, avec 26% ("2) de bonnes opinions contre 72% (-3) d'avis contraire. La politique du gouvernement n'est jugée "juste" que par 20% (-1) des personnes interrogées et "efficace" par seulement 12% (-2).

Alain Juppé conforte sa position en tête du classement des personnalités dont les Français souhaitent qu'ils aient "davantage d'influence", avec 47% ("5) de réponses positives, devant Emmanuel Macron (44%, "3), Bruno Le Maire (34%, "4) et Nathalie Kosciusko-Morizet (30%, "4). François Bayrou perd 3 points à 30%, Arnaud Montebourg en gagne 3 à 29%, Jean-Luc Mélenchon 3 à 26%, et Nicolas Sarkozy en perd 5 à 19%.

Si Alain Juppé est en léger recul auprès des seuls proches des Républicains (67%, -1), Nicolas Sarkozy (57%, -12) chute brutalement auprès de cette tranche de l'électorat. L'ancien chef de l'État perd 13 pts à 35% auprès des sympathisants de la droite et du centre. Emmanuel Macron est pour sa part plébiscité à droite, avec 66% ("7) d'opinions favorables, ce qui le place devant Alain Juppé (65%, "1).

Enquête réalisée en ligne du 27 au 28 septembre auprès d'un échantillon de 1.305 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez l'ancien village de Duong Lâm

MasterCard : ​les Vietnamiens promis à devenir des grands voyageurs Le Vietnam connaîtrait une croissance annuelle de 9,5% concernant les départs en voyage à l’étranger pour la période 2016-2021, selon le rapport ​"Le futur des voyages à l’étranger en Asie-Pacifique de 2016 à 2021" (en anglais : Future of Outbound Travel in Asia Pacific 2016 to 2021) publié par MasterCard.