29/06/2022 08:57
L'Italien Matteo Berrettini, finaliste l'an dernier et qui faisait partie des favoris de cette édition, a annoncé mardi 28 juin son forfait à Wimbledon en raison d'un test positif au COVID.
>>Tennis : Berrettini a dû lutter au Queen's, Wawrinka a abdiqué
>>Tennis : Berrettini mate Murray en finale à Stuttgart
>>Open d'Australie : Monfils - Berrettini, un combat total en quarts

Matteo Berrettini lors de la dernière finale de Wimbledon contre Novak Djokovic.
Photo : AFP/VNA/CVN

"C'est avec le coeur brisé que j'annonce devoir me retirer de Wimbledon en raison d'un test positif au COVID-19", a écrit le joueur de 26 ans sur Instagram.

Les organisateurs ont ensuite confirmé ce forfait, en précisant que Berrettini, qui devait débuter son tournoi mardi contre le Chilien Cristian Garin (43e), était remplacé dans le tableau par le lucky loser (éliminé au dernier tour des qualifications) suédois Elias Ymer (137e).

"J'ai ressenti les symptômes de la grippe et je suis resté à l'isolement ces derniers jours. Les symptômes n'étaient pas sévères, mais j'ai estimé qu'il était important de refaire un test ce matin (mardi avant son entrée en lice, ndlr) pour protéger mes collègues joueurs et tous ceux qui sont impliqués dans le tournoi", a détaillé le No11 mondial.

"Je n'ai pas de mots pour décrire l'extrême déception que je ressens. Le rêve est terminé pour cette année, mais je reviendrai plus fort", conclut-il dans son message.

Berrettini, qui avait pris un set en finale l'an dernier à Novak Djokovic, arrivait en pleine confiance cette année à Wimbledon en ayant remporté ses deux tournois préparatoires au Majeur sur gazon, à Stuttgart et au Queen's. Invaincu sur cette surface cette saison, il était dans la moitié de tableau de Rafael Nadal et pouvait espérer une revanche contre Djokovic en finale.

AFP/VNA/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Croisière sur la baie de Ha Long avec des étudiants francophones

Mui Ne, débarquement sur la Park Myung-gi, correspondant du journal sud-coréen Asean Express, est arrivé à Mui Ne, dans la ville de Phan Thiêt, province de Binh Thuân (Centre), après 4 heures de route depuis Nha Trang, dans la province de Khanh Hoà.