27/06/2022 08:10
Une semaine après sa chute en Allemagne, l'Italien Francesco Bagnaia (Ducati) a facilement remporté le Grand Prix des Pays-Bas, dimanche 26 juin à Assen, bénéficiant de l'abandon du Français Fabio Quartararo (Yamaha), toujours leader du championnat du monde de MotoGP.
>>GP moto des Pays-Bas : Quartararo à mi-chemin de sa deuxième étoile
>>MotoGP : Marc Marquez opéré "avec succès" du bras droit
>>MotoGP : Fabio Quartararo prolonge chez Yamaha jusqu'en 2024

Le pilote Ducati Francesco Bagnaia savoure son triomphe au GP moto des Pays-Bas sur le circuit d'Assen, le 26 juin. Photo : AFP/VNA/CVN

"Je suis tellement heureux, après deux courses difficiles, où nous étions compétitifs sans avoir de résultats, c'est incroyable", a réagi le vainqueur, qui avait aussi abandonné en Catalogne et était dimanche 26 juin "terrifié de tomber à nouveau".

Marco Bezzecchi (Ducati-VR46) et Maverick Vinales (Aprilia) complètent le podium de ce 11e Grand Prix sur 20, qui a vu Quartararo chuter deux fois et abandonner à mi-course.

Après un doublé français en Allemagne la semaine dernière, les tricolores n'ont cette fois pas été à la fête : outre Quartararo, Johann Zarco (Ducait-Pramac), parti 5e, n'a fini que 13e.

À la trêve estivale, Quartararo est leader avec 21 points d'avance sur l'Espagnol Aleix Espargaro (Aprilia), miraculé 4e dimanche 26 juin, et 58 sur Zarco.

"J'ai fait une erreur de débutant, j'ai attaqué comme si c'était le dernier tour, dernier virage. Ce sont des erreurs stupides. Je n'aurais pas dû attaquer au 5e tour comme si c'était le dernier tour", a expliqué Quartararo.

Avant le prochain Grand Prix en Grande-Bretagne le 7 août, Bagnaia réalise l'excellente opération du week-end. Passant de la 6e à la 4e place mondiale, il réduit surtout son retard sur Quartararo à 66 points.

Un 25-0 que lui avait infligé la semaine dernière son rival pour le titre. Tombé dès le 4e tour en Allemagne, laissant la victoire à Quartararo, le Turinois a inversé les rôles.

Remontée fantastique d'Espargaro

Dans la "cathédrale" de la vitesse moto, l'Italien est parti en échappée et personne ne l'a revu.

Une victoire d'apparence facile, mais le pilote Ducati a trouvé la course "vraiment longue! La première fois que j'ai regardé les tours restant c'était dès le 2e tour...".

Il remporte son troisième Grand Prix de la saison - autant que Quartararo - et peut toujours croire en son étoile.

Francesco Bagnaia devant son compatriote Marco Bezzecchi sur le circuit néerlandais d'Assen le 26 juin. Photo : AFP/VNA/CVN

Sachant que l'an dernier, c'est en fin de saison que le vice-champion 2021 avait enregistré ses quatre victoires, le pilote de 25 ans pourrait retrouver son rang de favori aux côtés du tenant du titre.

À condition de régler ses problèmes d'irrégularité, avec notamment quatre abandons cette saison.

Quartararo, qui brillait au contraire jusqu'ici par sa constance, avec dix top 10 en dix courses, devra retrouver confiance pendant les vacances.

Parti deuxième sur la grille, Quartararo a chuté au 5e puis au 13e tour sur 26. Même s'il s'est vite remis debout, il a dû abandonner après ce deuxième accident.

C'est la première fois cette année que le leader du championnat abandonne.

Le Français a mal démarré et vite été doublé par Aleix Espargaro. C'est en voulant récupérer sa deuxième place, dans une tentative à l'intérieur d'un virage, que le Français a perdu le contrôle.

Quartararo a fini dans les graviers mais est remonté sur sa moto, à la dernière place toutefois. Quelques tours après, c'est tout seul que "Quarta" est cette fois tombé. Une chute impressionnante mais sans blessure apparente.

Le Français, venu s'excuser ensuite auprès d'Espargaro pour l'avoir sorti de piste au 5e tour, sera sanctionné au prochain GP. Pour avoir été "trop ambitieux" et avoir "causé un contact", il devra se soumettre en Angleterre à une pénalité "long lap" en empruntant un détour sur le circuit.

Espargaro, qui n'avait pas chuté mais avait dégringolé à la 15e place, a réussi une remontée fantastique pour finir 4e.

Au pied du podium, Aleix Espargaro limite la casse et reprend même des points à son rival français. Tout reste ouvert pour la deuxième moitié de saison.

"À chaque course l'adversaire change, le niveau est très très haut, donc les cinq ou six premiers seront les adversaires" pour le titre, a expliqué le Français, refusant de désigner sa principale menace.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Croisière sur la baie de Ha Long avec des étudiants francophones

Mui Ne, débarquement sur la Park Myung-gi, correspondant du journal sud-coréen Asean Express, est arrivé à Mui Ne, dans la ville de Phan Thiêt, province de Binh Thuân (Centre), après 4 heures de route depuis Nha Trang, dans la province de Khanh Hoà.