07/07/2021 10:54
Angelique Kerber a fait mardi 6 juillet un retour tonitruant dans le dernier carré de Wimbledon où la lauréate 2018 est accompagnée de trois nouvelles venues : la N°1 mondiale Ashleigh Barty, l'expérimentée Karolina Pliskova et l'ambitieuse Aryna Sabalenka.
>>Wimbledon : Djokovic encore et toujours, Barty enfin
>>Wimbledon : le dernier "Manic Monday"

La joie de l'Allemande Angelique Kerber, après avoir battu la Tchèque Karolina Muchova, en quart de finale du tournoi de Wimbledon, le 6 juillet à Londres.
Photo : AFP/VNA/CVN

La journée de mardi 6 juillet a également permis au Polonais Hubert Hurkacz (18e mondial) de finir en vainqueur son 8e de finale entamé la veille contre Daniil Medvedev (2e). Il a gagné le droit de défier Roger Federer en quarts mercredi 7 juillet.

Barty - Kerber

À 33 ans, Kerber semble renaître à Wimbledon où elle a remporté en 2018 son troisième titre du Grand Chelem (après Open d'Australie et US Open en 2016). Eliminée au 2e tour en 2019, l'Allemande n'a mis que 1h15 pour écarter la Tchèque Karolina Muchova (22e) 6-2, 6-3.

Ce retour au plus haut niveau est d'autant plus remarquable qu'elle avait été éliminée au 1er tour à l'Open d'Australie en février et de nouveau à Roland-Garros en juin.

"Ce qui a fait la différence, c'est le gazon... et vous le public", a-t-elle lancé à l'attention des spectateurs du Court N°1.

"J'ai eu des moments très compliqués, je n'ai pas bien joué ce derniers mois. Et maintenant, je gagne: la semaine dernière à domicile -à Bad Hombourg- et maintenant je rejoue bien ici...", a-t-elle savouré en espérant pouvoir s'appuyer de son expérience pour la suite.

Car pour aller plus loin, il faudra battre Barty qui elle aussi adore le gazon et y fait d'autant plus grande impression qu'elle avait quitté Roland-Garros sur un abandon au 2e tour à cause d'une douleur à la hanche et qu'elle n'avait plus rejoué depuis.

Mardi, elle balayé Ajla Tomljanovic (75e) 6-1, 6-3 et ainsi accédé à sa première demi-finale au All England Lawn Tennis Club.

"C'est un rêve... J'apprécie chaque minute que je passe ici", a dit Barty qui voit en Kerber le "test ultime".

Pliskova - Sabalenka

La Tchèque Karolina Pliskova, lors de son quart de finale contre la Suissesse Viktorija Golubic, le 6 juillet au tournoi de Wimbledon à Londres.
Photo : AFP/VNA/CVN

Karolina Pliskova, ex-N°1 mondiale aujourd'hui 13e et Aryna Sabalenka, 4e, naviguent dans l'élite du tennis mondial mais n'ont encore pas décroché le Graal d'un titre Majeur.

Pliskova a joué la finale de l'US Open 2016 et des demies à l'Open d'Australie et à Roland-Garros, mais la Tchèque de 29 ans n'avait encore jamais dépassé les 8es à Wimbledon.

De son côté, Sabalenka enchaîne de bonnes performances sur le circuit depuis quelques mois (titres à Doha, Ostrava et Linz en 2020, Abou Dhabi, Stuttgart et Madrid en 2021), mais elle n'avait jamais dépassé les 8es en Grand Chelem (Australie 2021) ni même le 2e tour à Wimbledon.

Or elle se montre très à son aise depuis le début du tournoi et a fait preuve d'une grande autorité mardi 6 juillet pour battre la Tunisienne Ons Jabeur (24e) 6-4, 6-3.

"Je me suis surprise moi-même parce que je n'ai pas ressenti la pression d'être en quarts pour la première fois", a-t-elle relevé.

Car ses contreperformances dans les tournois du Grand Chelem lui pesaient psychologiquement. "J'étais à chaque fois déçue de ne pas avoir supporté la pression, a-t-elle reconnu. Je commençais à croire que je ne parviendrais jamais en seconde semaine".

Désormais, son regard est rivé sur le trophée : "je suis toujours dans le tournoi et j'ai toujours une chance de remporter un trophée du Grand Chelem. Je vais tout faire pour atteindre mon objectif", a-t-elle prévenu.

Il faudra commencer par dominer Pliskova qui n'a fait qu'une bouchée de la Suissesse Viktorija Golubic (66e) 6-2, 6-2.

"C'était presque parfait, s'est félicitée la Tchèque. J'ai fait exactement ce qu'il fallait pour la battre."

Un niveau de jeu d'autant plus satisfaisant qu'elle n'y avait plus goûté depuis un certain temps.

"Je n'avais pas bien joué les semaines qui ont précédé Wimbledon, donc là je me sens un peu comme dans un rêve. J'ai toujours cru qu'à un moment ou à un autre je retrouverais mon jeu et je suis très heureuse que ça arrive maintenant", a commenté la Tchèque.

Au prochain tour, elle devra réagir vite aux gros coups de Sabalenka. "Je n'aurai pas le temps de réfléchir, a-t-elle dit. Mais je pense avoir aussi un jeu qui peut l'ennuyer. Il faudra jouer vite et lui mettre la pression."

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus dans l’objectif du photographe Trần Bích

Hô Chi Minh-Ville rouvre des circuits inter-régionaux Après avoir expérimenté avec succès certains circuits touristiques entre Hô Chi Minh-Ville, Cu Chi et Cân Gio, le Service touristique municipal a rouvert certains circuits inter-régionaux.