30/04/2019 08:40
Hô Chi Minh-Ville met tout en œuvre pour devenir une ville intelligente. Entretien avec Trân Vinh Tuyên, vice-président du Comité populaire municipal et chef du Comité de pilotage du projet en la matière, sur les préparatifs concernant les moyens humains et techniques.
>>À la découverte des tunnels de Cu Chi
>>Mieux valoriser le patrimoine culturel de Hô Chi Minh-Ville
>>Hô Chi Minh-Ville renouvelle son modèle de croissance

Pour le projet "Faire de Hô Chi Minh-Ville une ville intelligente", quels sont les préparatifs en termes d’infrastructures des technologies de l’information et de la communication?

Afin de former les ressources humaines nécessaires, nous avons collaboré avec la Sarl Intel Product Vietnam pour envoyer six étudiants suivre un cursus d’agrégation à l’Université d’Arizona aux États-Unis. Les contenus de la formation couvrent plusieurs domaines tels que transports, environnement, énergie, sécurité sanitaire des aliments, chimie... La municipalité coopère avec l’Agence américaine pour le commerce et le développement (USTDA) et a rejoint le réseau des villes intelligentes de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) pour bénéficier d’autres expériences.

Dans une ville intelligente, l’Internet des objets occupe une place importante. La mégapole du Sud sera connectée pour fournir de nouveaux services mais aussi permettre aux différents acteurs d’être plus efficients dans leurs activités. Grâce à son fort taux de numérisation, elle offrira un meilleur niveau de prestations (transport, loisirs...). C’est pour cette raison que Hô Chi Minh-Ville a choisi les 1er et 12e arrondissements pour expérimenter la connexion de l’Internet des objets. Dans l’immédiat, un certain nombre de solutions technologiques appropriées seront mises en œuvre pour résoudre les problèmes urgents liés à l’environnement et aux embouteillages.

Depuis mi-septembre 2018, les conducteurs de véhicules peuvent utiliser Zalo (une application de messagerie instantanée, ndlr) sur leurs portables pour consulter le trafic de la ville. En quelques clics, ils peuvent avoir un aperçu de la situation et choisir les itinéraires sans embouteillages. Ils reçoivent aussi les images en direct retransmises à partir des 685 caméras de surveillance de la ville, dont celles installées sur l’autoroute Hô Chi Minh-Ville - Long Thành - Dâu Giây.

Dans ce projet, pourquoi la ville a-t-elle choisi la partie Est comme noyau?

Parce que cette région, plus précisément les 2e, 9e arrondissements et celui de Thu Duc, possède des infrastructures favorables. Les sites clés visés dans ces arrondissements sont la nouvelle cité urbaine de Thu Thiêm, la zone de haute technologie, les zones industrielles et franches, le pôle de l’Université nationale de Hô Chi Minh-Ville, le Parc de l’histoire et de la culture nationales, le réseau de routes, ports et métros dont l’autoroute de Hanoï, la Nationale 1A, la ligne de métro No1 Bên Thành - Suôi Tiên, l’autoroute Hô Chi Minh-Ville - Long Thành - Dâu Giây, le port de Cat Lai.

Grâce à son important tissu d’activités scientifiques et technologiques, ce noyau permettra une connexion étroite et efficace des fonctions des centres de recherche et de formation des ressources humaines qualifiées. Il facilitera l’application des sciences et technologies dans la production, soutenues par des infrastructures techniques modernes aux normes internationales. C’est là que nous pouvons dynamiser un espace de recherche scientifique et technologique approfondi conforme aux stratégies du gouvernement et de Hô Chi Minh-Ville. Il y aura des laboratoires à titre d’essai en intelligence artificielle, ou en modèles de commerce et d’économie innovante au niveau mondial.

La nouvelle cité urbaine de Thu Thiêm sera au cœur de la future ville intelligente.
Photo: Quang Nhut/VNA/CVN

La ville a-t-elle organisé de nombreux séminaires et conférences pour appeler les investisseurs dans ce projet?

Oui, tout à fait. La municipalité a travaillé avec de nombreuses entreprises technologiques telles que VNG, Viettel, VNPT, FPT, CMC… au sujet de leur participation à la fourniture de procédés pour une ville intelligente. Ces sociétés ont déclaré être prêtes à coopérer avec nous. Plus précisément, le groupe VNPT est en train de proposer des solutions pour le Centre municipal d’opération intelligente (Intelligent Operation Center - IOC). Il se coordonne avec la Société de développement du logiciel Quang Trung pour la construction du Centre de données des secours pour la ville et la mise en œuvre des activités informatiques au service des 31es Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games) en 2021, etc. La mégapole du Sud a également commandé à VNPT des programmes de formation des ressources humaines nécessaires au fonctionnement de la ville de demain.

Le groupe Viettel fournira 100% du wifi dans toute la ville, et offrira également le service 4G aux touristes. Quant à lui, VNG prend en charge des solutions infonuagiques pour aider à résoudre les problèmes de développement urbain tels que les embouteillages, le traitement des déchets, etc. Le 2 septembre 2018, le groupe Lotte a lancé les travaux du complexe intelligent dans la nouvelle zone urbaine de Thu Thiêm du 2e arrondissement.

En outre, Hô Chi Minh-Ville et Singapour coopèrent dans la construction de ville intelligente. Nous avons eu aussi des missions pour acquérir des expériences à Tel Aviv, en Israël. Pour devenir une "smart city", Hô Chi Minh-Ville appliquera systématiquement les technologies de l’information, non seulement pour son appareil administratif pour améliorer la gestion, mais également dans tous les domaines socio-économiques liés directement aux citoyens et entreprises. Les avantages créés les aideront à avoir plus facilement accès aux services administratifs.

Vivant dans une ville intelligente, les citoyens en seront les grands bénéficiaires. Par exemple, il ne leur faudra qu’un smartphone ou une tablette pour facilement choisir les services de santé, d’éducation ou de divertissement, être informés des points d’embouteillages et d’inondations pour décider du meilleur itinéraire de déplacement, réaliser la traçabilité des aliments, etc.

En ce qui concerne les formalités administratives, l’e-service leur permettra de rester à domicile pour remplir les dossiers de demande de permis de construction, de commerce, de payer les frais en ligne et de recevoir les documents et factures par voie postale.

Thê Giang - Hoài Nam/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune