05/06/2021 09:15
Plus de 60.000 bouteilles plastiques ont été collectées pour bâtir une maison dans une pagode à Quang Ngai (Centre). Grâce à sa construction unique, l’édifice sensibilise la population au danger de ces déchets et à la protection de l’environnement.
>>Tous responsables face à la pollution plastique
>>Un fermier "transforme" légumes et tubercules en une paille comestible
>>Des boucles d’oreilles en matériaux recyclés
>>Les actions à mener contre la pollution blanche

La maison construite à partir de 60.000 bouteilles plastiques.
Photo : Thanh Vân/CVN

Nommée Duc Lâm, la pagode est située dans le village de Vinh Phu, commune de Duc Loi, district de Mô Duc, province de Quang Ngai (Centre). Si la plupart des pagodes locales sont construites en montagne, à flanc de colline ou au cœur des villages, Duc Lâm se trouve, elle, sur la côte. C’est un endroit spacieux (près de 8.000 m²) et paisible, couvert d’espaces verts. Depuis peu, un édifice original s’est ajouté aux bâtiments de la pagode.

Un projet écologique inspirant

Les déchets plastiques causent une importante pollution sur la zone côtière de la commune de Duc Loi. C’est pourquoi, le moine Thich Hanh Nhân, responsable de la pagode, a mobilisé les habitants locaux pour nettoyer les plages. Mais il ne s’est pas arrêté là et a eu l’idée d’édifier une maison dans l’enceinte de la pagode avec toutes les bouteilles plastiques collectées, au nombre de 60.000 ! Il a fallu un mois pour les ramasser, les nettoyer et les mélanger avec du ciment.

Le moine Thich Hanh Nhân devant la maison construite à partir de bouteilles plastiques.
Photo : Thanh Vân/CVN

La structure finale a une superficie de 60 m² et une hauteur de 2,6 m. En plus des bouteilles, des feuilles de cocotiers ont aussi été utilisées pour recouvrir le toit. "Les activités de nettoyage des plages et de collecte des bouteilles plastiques pour construire cet édifice ont été soutenues avec enthousiasme par les habitants. Cela les a sensibilisés à la protection de la nature et à la réduction des déchets plastiques", a partagé Thich Hanh Nhân.

Le moine a ainsi réussi à créer une belle dynamique autour de son projet, comme le montre le témoignage de Dinh Công Thông, chef du village de Vinh Phu : "Voyant la commune de Duc Loi pollué par les déchets, le moine Thich Hanh Nhân a trouvé un moyen ingénieux pour sensibiliser la population à la protection de la nature. Cela a créé non seulement un environnement propre et beau, mais aussi une pagode avec une architecture unique". Et d’ajouter : "Le moine a véritablement inspiré la population locaale à protéger son environnement de vie. On voit aujourd’hui que les habitants font davantage attention, polluent moins et nettoient les plages et ruelles".

Une construction unique et économique

Les villageois sont heureux d’avoir pris part à ce projet. "J’ai participé au ramassage de milliers de bouteilles. Des centaines de mètres de plages de la commune de Duc Loi sont aujourd’hui plus propres", a remarqué Trân Thi Toi, 86 ans, du village de Ky Tân, commune de Duc Loi. Le ramassage est une chose, mais la construction de l’édifice en est une autre, et a demandé des compétences spécifiques. Les ouvriers travaillant sur le chantier ont ainsi dû faire preuve de minutie pour assurer la belle esthétique de l’ouvrage final.

À l’intérieur de la maison se trouvent les bouchons de bouteilles plastiques de différentes couleurs.
Photo : Thanh Vân/CVN

Nguyên Van Hai, 47 ans, habitant du district de Mo Duc, en charge du suivi des travaux, a témoigné : "La maison a été entièrement faite à la main. C’est vraiment difficile d’utiliser les bouteilles plastiques pour construire. Les ouvriers doivent être très minutieux et prendre beaucoup de temps".

En effet, les briques peuvent être taillées ou coupées alors qu’il faut garder les bouteilles en état pour assurer leur planéité et étanchéité. Les murs à l’intérieur de la maison sont attachés par les bouchons plastiques de couleur bleu et blanc. Les ciments  sont enduits le long des bouchons pour les maintenir sur les murs.

Outre l’aspect éco-responsable, la fabrication de cette maison est également très économique puisque son coût total n’a représenté qu’un tiers de celui mobilisé généralement pour édifier des structures en béton ou en briques.

La pagode Duc Lâm est un lieu spirituel et religieux. Les pèlerins y viennent pour trouver la tranquillité et la paix de l’âme, oublier les tracas de la vie quotidienne et découvrir une nature retrouvée.

Mai Huong/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Séjour chez l’habitant Le séjour chez l’habitant se multiplie de plus en plus au Vietnam. Cela contribue à diversifier les produits touristiques ainsi qu’à créer de nouvelles expériences pour les visiteurs afin de faire du Vietnam une destination attrayante.