15/05/2021 08:57
Le programme "75.000 initiatives pour surmonter les difficultés et se développer", lancé par la Confédération générale du travail du Vietnam, a réuni de nombreuses idées innovantes dans divers domaines. Les travailleurs ont valorisé leur créativité au bénéfice de leur entreprise et de la communauté.
>>Les ouvriers, fers de lance du développement national
>>Pour créer une émulation économique et patriotique

Un robot transporteur de produits de première nécessité pour les hôpitaux de campagne, conçu par l’université Sao Đo, province de Hai Duong.
Photo : Bich Thuy/CVN

Le programme "75.000 initiatives pour surmonter les difficultés et se développer" fait partie des mouvements syndicalistes en écho au Mois des ouvriers (mai). Les initiatives envoyées au comité d’organisation sont variées, abordant diverses solutions ou nouvelles méthodes techniques et technologiques, abordant principalement l’élévation de la productivité, l’innovation technologique, l’amélioration des conditions de travail, la garantie de la sécurité et de l’hygiène pour les ouvriers, la réforme administrative et l’augmentation de l’efficacité des chaînes de production, notamment.

Des robots transporteurs
 
L’initiative "Robots transporteurs de produits indispensables pour la prévention et la lutte contre le COVID-19", de l’université Sao Đo, province de Hai Duong (Nord), est l’une des plus remarquables. Début 2021, dans le contexte épidémique compliquée dans la ville de Chi Linh, une équipe de recherche dirigée par le vice-recteur de l’université, le Dr. Đô Van Đinh, a eu l’idée de fabriquer des robots transporteurs destinés aux hôpitaux de campagne et zones de confinement. Le premier prototype a été construit à une "vitesse fulgurante", soit 32 heures (comprenant les étapes notamment de conception, fabrication, essaie et fonctionnement), et pour seulement 30 millions de dôngs. Ce premier robot, livré à l’Hôpital de campagne N°1, a bien fonctionné et a été grandement apprécié.

Forts de ce succès, les scientifiques de l’université Sao Đo ont construit deux autres modèles aux fonctions améliorées et les ont remis à l’Hôpital de campagne N°2 ainsi qu’à une zone de confinement de Hai Duong. La mise en service de ces robots a permis au personnel de santé de minimiser les contacts physiques avec les patients, réduisant ainsi le risque de contamination croisée et contribuant à réduire la surcharge de travail.

Des ouvriers inventeurs du secteur charbonnier

Dans la filière charbonnière, grâce à leurs expériences, de nombreux travailleurs proposent chaque année de nombreuses initiatives très pratiques, apportant une efficacité élevée pour les activités de production et de commerce. L’application des nouvelles technologies pour réduire l’inclinaison des pentes et maîtriser leur stabilité en vue d’élever la capacité d’extraction de la mine CGH 7-3.1, proposée par l’ingénieur Pham Thành Công, de la Compagnie par actions de charbon Hà Lâm, est l’une des cinq initiatives notables du secteur.

Parlant de cette initiative, l’auteur explique : "Dans la mine CGH 7-3.1, le travail est très dur à cause du relief difficile, ce qui baisse la productivité et ralentit énormément les travaux. L’installation d’un ouvrage pour réduire l’inclinaison des pentes (au service du roulage des wagons) de 16 degrés à 2 degrés et maîtriser leur stabilité permet à ce site d’extraire 120.000 tonnes de charbon supplémentaires par an, ce qui équivaut à plus de 33,6 milliards de dôngs de bénéfices".

La presse à ordures hydraulique créée par la brigade navale N°189 de la Marine vietnamienne.
Photo : VNA/CVN

La presse à ordures hydraulique

En écho au programme "75.000 initiatives pour surmonter les difficultés et se développer", la brigade navale N°189 de la Marine vietnamienne a créé une presse à ordures hydraulique. Actuellement, elle commence à être largement utilisée dans les sous-marins. D’après les inventeurs Phan Van Binh et Vo Chi Luân, bien que la limitation des déchets plastiques soit appliquée sur les navires et sous-marins de l’armée, en raison des exigences de conservation d’aliments, notamment sur les sous-marins, les sacs et objets à base de ce matériel restent encore majoritairement utilisés, entraînant une quantité importante de déchets plastiques générant des toxines. De plus, les poubelles sont très encombrantes.

"Cette machine ne pèse que 15 kg et est facile à déplacer car ses composants peuvent être démontés. De plus, le coût de production est bon marché. Après le pressage, elle peut emballer les déchets en petits blocs et les mettre dans des sacs bioplastiques, en attente d’un transport vers la terre ferme. Ce nouveau traitement des déchets permet d’assurer une bonne hygiène au sein des navires et sous-marins", présente Phan Van Binh.

Vo Chi Luân précise que la machine fonctionne en toutes conditions et ne nécessite qu’un seul opérateur. Elle peut presser toutes sortes de déchets tels que bouteilles en plastique, en verre et autres produits en mousse jetables). "Si auparavant, dans un navire d’un équipage de 100 personnes, on recensait une dizaine de paquets de déchets par jour selon la méthode manuelle traditionnelle, avec la mise en service de cette presse hydraulique, on n’en recense plus que... deux", affirme Vo Chi Luân.

Le Département des techniques navales de la Marine viet-namienne a décidé de multiplier la production en masse de cette presse, notamment pour les sous-marins.

Forts de leurs expériences concrètes, les travailleurs ne cessent d’avoir des idées innovantes. Le lancement du programme "75.000 initiatives pour surmonter les difficultés et se développer" constitue une bonne motivation afin de continuer à valoriser leur  créativité.

Linh Thao - Phan Sau/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le photographe Lâm Duc Hiên, la mémoire du Mékong

Quang Ninh se rouvre aux touristes La province de Quang Ninh, qui n’a enregistré aucun nouveau cas de transmission locale du COVID-19 depuis plus d'un mois a décidé de relancer son tourisme.