Thé parfumé au fleurs B’lao, la fragrance emblématique de Bao Lôc

Le théier, l’une des plantes industrielles importantes, se développe vigoureusement dans le district de Bao Lôc, province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre). La plante aide les paysans à avoir une vie plus stable et construit un trait culturel emblématique de cette région située sur un plateau ensoleillé et venteux.

>>Quand le thé Shan Tuyêt est valorisé par un jeune entrepreneur Tày

>>Lâm Dông accueillera une conférence internationale du thé

>>Pour le développement durable de la théiculture

Cueillette de feuilles de thé à Bao Lôc, province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre).
Photo : VNP/VNA/CVN

B’lao est l’ancien nom sous l’époque coloniale du district de Bao Lôc, province de Lâm Dông. Si au Nord, les théiers sont plantés en masse dans les provinces de Thai Nguyên, Hà Giang, Phu Tho, la province de Lâm Dông au Centre est considérée comme le pays des théiers.

Après que les Français constatèrent que la terre était convenable à la culture de théiers, le premier théier de variété Bach Mao fut planté par eux à Câu Dât, province de Lâm Dông, en 1927 et puis au district de Di Linh et au chef-lieu de Bao Lôc dans les années 1930.

Sur la base de la grande réputation de la marque commerciale "Trà B’lao" (thé B’Lao), plusieurs marques de thé dont Van Huong, Lan Huong, Do Huu, Ngoc Trang… ont ajouté les mots "Trà B’lao" sur le label de leurs produits. Parmi les thés de Bao Lôc, le thé Van Huong est réputé depuis les années 1960.

La marque commerciale B’lao réputée pour ses thés parfumés spéciaux à la fleur sói (Chloranthus spicatus), au jasmin et au lotus, répond au goût des Asiatiques. Le thé à parfumer le meilleur est le thé Bach Mao. Les fleurs pour parfumer les thés doivent être cueillies au bon moment de la journée : fleur sói au petit matin, le jasmin l’après-midi, le temps où les fleurs donnent le plus de fragrance.

Le thé B'lao présenté lors d'une exposition.
Photo : VNP/VNA/CVN

Le thé, une fois embaumé avec des fleurs un certain temps est séché. Pour renforcer le parfum, certains artisans aromatisent le thé avec de la réglisse, de la cannelle, de l’anis étoilé, qui contribuent à fortifier la santé humaine et à rendre meilleur le goût du thé.

Outre ses thés aromatisés traditionnels, les habitant du pays de B’lao ont inventé une autre fragrance du thé, c’est le thé à l’ananas et au ginseng, le thé sâm dứa à partir de fruits cueillis dans la nature.

Le pays de thé Bao Lôc compte près de 1.500 établissements de traitement du thé. Le thé de marque commerciale B’lao a conquis non seulement le marché domestique mais encore bien des marchés dans le monde.

VNP/VNA/CVN