Du riz sur une terre volcanique

Buôn Choa est une commune rattachée au district de Krông Nô, dans la province de Dak Nông (hauts plateaux du Centre). Sa particularité ? Une immense rizière située entre la rivière Krông Nô et le volcan Nâm B’lang qui devient un site touristique attrayant.

>>Le parc géologique de Dak Nông, royaume des grottes volcaniques

>>Randonnée sur les hauts plateaux du Centre

Les rizières de Buôn Choa.

Située à 35 km du centre-ville de Buôn Ma Thuôt, cette rizière se trouve dans le parc géologique mondial de Dak Nông. Ses 700 ha sont consacrés à la culture de la ST24 et de la ST25, qui comptent parmi les meilleures variétés de riz du monde.

D’après Trân Thi Thanh Vân, présidente de l’Association des agriculteurs de Buôn Choa, nourris par les alluvions de la rivière Krông Nô et les sédiments minéraux des pierres ponces, les riz ST24 et ST25 cultivés à Buôn Choa ont un goût bien meilleur que ceux plantés dans d’autres régions du Vietnam, même Hô Quang Cua qui a créé ces deux variétés l’a reconnu.

"Nous sommes vraiment gâtés par la nature et ce que nous devons faire, c’est seulement être garant de la qualité de nos produits. Les entreprises sont venues nombreuses, mais elles veulent que le riz qu’elles achètent obtienne une appellation d’origine contrôlée. Aujourd’hui, nous essayons de protéger et de valoriser notre label. Notre riz est cultivé selon les normes de bonnes pratiques agricoles nationales (VietGAP). Prochainement, une production organique sera appliquée pour augmenter la valeur ajoutée de notre produit", a fait savoir Trân Thi Thanh Vân.

Nous sommes arrivés à la coopérative agricole de Buôn Choa par un jour de grand soleil. La cour était couverte de riz doré. Des dizaines de femmes s’affairaient à remuer les grains pour un séchage homogène. Triêu Thi Lan, l’une d’entre elles, est issue de l’ethnie Tày.

"Le travail du sol, le semis, et la récolte… tout est mécanisé. Notre travail est plus facile qu’auparavant. C’est moins pénible et le rendement est bien meilleur", se félicite-t-elle.

La coopérative agricole de Buôn Choa plante 440 ha de riz ST24 et ST25. Pour cette récolte, le rendement a légèrement baissé, mais comme le prix a augmenté, les agriculteurs ont réalisé un bénéfice de 50 millions de dôngs par ha. Selon Pham Xuân Lai, directeur adjoint de la coopérative, les affaires marchent très bien.

"L’application des normes VietGAP nous assure une qualité irréprochable. La traçabilité du riz lui donne une valeur ajoutée encore plus importante. Voyez cette file de véhicules qui attendent d’acheter notre riz!", dit-il.

Le riz de Buôn Choa a été certifié produit OCOP (À chaque commune, son produit) 4 étoiles. Le district de Krông Nô souhaite maintenant enregistrer la marque "Gao Krông Nô" pour ses 5000 ha de riz ST24 et ST25 cultivés selon les normes VietGAP au pied du volcan Nâm B’lang.

Doàn Gia Lôc, responsable du service de l’agriculture et du développement rural du district Krông Nô, indique : "Les autorités du district doivent collaborer étroitement avec les coopératives pour veiller à ce que la production soit bien gérée. Nous envisageons de transformer du riz pour produire des pâtes de riz ou encore des biscuits à base de riz. Le but est d’augmenter la valeur ajoutée de notre riz".

Krông Nô est aujourd’hui une destination touristique incontournable de la province de Dak Nông. En plus de ses paysages à couper le souffle, Krông Nô nous offre son riz, un véritable bijou né des terres volcaniques et du savoir-faire des autochtones.

VOV/VNA/CVN